Comment gagner de l’argent dans son sommeil

Points à retenir – La capitalisation des intérêts, le réinvestissement des dividendes et les programmes de remise en espèces peuvent vous aider à gagner de l’argent pendant que vous êtes occupé à faire autre chose, comme dormir.

On a parfois l’impression qu’il n’y a pas assez d’heures dans une journée pour tout faire. La vie privée, le travail, l’exercice physique; la liste n’en finit pas. Toutefois, nous avons une bonne nouvelle pour ce qui est de vos finances. Il existe une manière simple et facile de vous enrichir, même dans votre sommeil : l’épargne-placement.

Vous avez cette petite voix qui vous dit qu’il vous faut épargner en vue de la retraite, mais vous ne savez pas par où commencer? Vous n’êtes pas un cas isolé. Au Canada, selon un rapport publié en 2017 par la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario, environ 80 % des millénariaux épargnent, mais seulement la moitié des millénariaux font des placements.

Le rapport indique que sept répondants sur dix ont d’autres priorités financières qui les empêchent d’investir. Environ 60 % des répondants ont déclaré que soit leurs connaissances en matière placement sont insuffisantes, soit ils craignent de perdre de l’argent.

Ces chiffres ne sont pas surprenants. Quand on débute dans quelque chose, on est parfois craintif. Toutefois, l’investissement à long terme n’est pas aussi compliqué qu’il y paraît. En fait, vous pouvez même vous enrichir dans votre sommeil. Trop beau pour être vrai? Détrompez-vous! Il est toutefois important de souligner qu’en investissant dans une optique de long terme, vous ne deviendrez pas riche du jour au lendemain.

Voici plusieurs manières de faire fructifier votre argent à un niveau de risque qui vous convient.

1. Les intérêts composés

En matière d’épargne-placement, plus tôt on commence, plus on gagne, car on profite ainsi de la magie des intérêts composés et on s'attaque à une question difficile, à savoir : « comment accroître mes revenus? ».

Votre épargne peut vous rapporter des intérêts de plusieurs façons. Le plus simple est d’ouvrir un compte d’épargne auprès d’une banque. Ce type de compte est généralement assorti d’un faible taux d’intérêt, comparativement au taux que vous pourriez obtenir avec d’autres éléments d’actifs, mais il est pratiquement sans risque. Le certificat de placement garanti est une autre possibilité de placement à faible risque, qui verse un taux d’intérêt fixe. Vous pourriez aussi acheter des obligations d’État ou de sociétés. Quant à vos dépôts en espèces, ils représentent un prêt que vous consentez à l’institution financière et, en contrepartie, elle vous verse des intérêts. Et voici le plus intéressant : ces intérêts s’accumulent et fructifient.

Les fonds négociés en bourse (FNB) sont un moyen simple d’investir dans des obligations. En regroupant différentes obligations dans un seul placement, par exemple dans un FNB, vous pouvez réduire considérablement le risque associé aux obligations d’une entreprise donnée. Les FNB peuvent aussi contenir des actions, qui procurent généralement des rendements potentiels plus élevés.

Pour en savoir plus sur les FNB, consultez cet article

Mais revenons à la capitalisation. Cela consiste à gagner des intérêts, non seulement sur votre placement initial, mais aussi sur les intérêts générés par ce placement. Une calculatrice de croissance des placements montre comment cela fonctionne. Par exemple, si vous versez 1 000 $ dans un placement qui peut vous rapporter un taux d’intérêt de 2 % par an, vous aurez 1 200 $ au bout de 10 ans. Vous aurez gagné 200 $, sans rien faire. Certes, ce n’est pas une grosse somme, mais supposons que vous ayez pris l’engagement d’épargner 50 $ par mois durant cette période : au bout de 10 ans, vous auriez 7 850 $, dont 850 $ en revenus d’intérêts. Cela revient à s’enrichir en dormant.

2. Dividendes

Certaines entreprises reversent une partie de leur bénéfice à leurs actionnaires sous la forme d’un dividende. Si vous achetez une action d’une telle société, vous recevrez un dividende. Par exemple, si la société verse un dividende annuel de 0,5 % et que vous détenez des actions d’une valeur totale de 1 000 $, vous recevrez 5 $ par an. Là encore, ce montant peut sembler minime. Toutefois, au fil des ans, si les montants investis sont plus importants, les dividendes s’accumulent. De nombreux investisseurs célèbres sont de fervents défenseurs des dividendes. Ici aussi, vous vous enrichissez sans rien faire, si ce n’est détenir une action. Voyez-vous le schéma se dessiner?

Il est important de mentionner que les entreprises peuvent décider de supprimer ou de réduire leur dividende. Toutefois, elles peuvent aussi l’augmenter!

3. Réinvestissez les dividendes!

Un autre avantage des dividendes est que vous pouvez les réinvestir à mesure qu’ils vous sont versés. Là encore, la capitalisation fait son œuvre. Au lieu de dépenser votre revenu de dividende, vous l’ajoutez à votre placement initial. Ainsi, vos avoirs fructifient plus vite. Par conséquent, vos rendements et vos dividendes futurs sont plus élevés. De nombreux fonds de placement réinvestissent les dividendes automatiquement.

4. Autres façons de gagner de l’argent (mais pas dans votre sommeil)

Les placements à long terme sont un excellent moyen de gagner de l’argent pendant son sommeil, mais il y a d’autres façons de s’enrichir tout en vaquant à ses occupations quotidiennes, comme les programmes de remise en espèces. Souvent offerts par les sociétés de cartes de crédit et les banques, ces programmes vous reversent, en espèces, un pourcentage des dépenses effectuées à l’aide de votre carte de crédit ou de débit. Par exemple, une carte de crédit assortie d’un taux de remise en espèces de 1 % vous versera 10 $ pour chaque tranche de 1 000 $ dépensés. C’est un avantage supplémentaire, d’autant plus que vous comptiez faire ces dépenses, de toute façon.

Il existe toutes sortes de programmes de remise en espèces qui permettent de gagner de l’argent, directement et indirectement. Certains offrent des rabais sur vos futurs achats, par exemple des points de récompense, à utiliser auprès d’une compagnie aérienne ou d’une chaîne d’hôtels pour réduire les coûts d’un voyage.

Commencez lentement; demandez de l’aide, au besoin.

N’oubliez pas : il n’est pas nécessaire d’avoir un gros montant pour commencer à investir. Même un placement mensuel de 50 $ ou de 100 $ peut faire une grosse différence. Et cela ne demande pas beaucoup d’efforts. Pour vous lancer, vous pouvez consulter les options de placement dans les FNB de Fidelity. Le plus important est de commencer. On ne peut pas faire fructifier son argent si on n’épargne pas.


Les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, de frais et de charges. Veuillez lire le prospectus ou la notice d’offre d’un fonds et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Les fonds ne sont pas garantis, leur valeur est appelée à fluctuer fréquemment et les investisseurs pourraient réaliser un profit ou subir une perte. Le rendement passé pourrait ou non être reproduit.

Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

459556-v202116

Close Search