Aller au contenu

Millénariaux : faites passer votre argent au niveau supérieur

Source : La Presse Canadienne

Les millénariaux se sentent peut-être encore assez jeunes (malgré ces cheveux gris agaçants et ces petites ridules), mais à bien des égards, nous sommes de vrais adultes. Il est donc temps que notre gestion financière devienne plus mature elle aussi.

Votre liste de tâches financières dans la vingtaine est petite, mais redoutable. L’établissement de transferts automatiques vers un compte d’épargne à rendement élevé, des cotisations suffisantes à votre régime de retraite auquel cotise également votre employeur et le remboursement d’une dette à taux d’intérêt élevé peuvent vous mener loin.

Vous pourrez maintenant en faire plus pour vous propulser vers la réussite financière dans la quarantaine et au-delà.

TIREZ PARTI DE VOTRE BONNE COTE DE CRÉDIT

Il n’est pas nécessaire de traiter une cote de crédit élevée comme si c’était une œuvre d’art précieuse. Un bon crédit peut vous permettre d’obtenir de meilleures conditions d’emprunt, alors mettez-le à l’œuvre.

Essayez de réduire les coûts d’emprunt. « Pour ce qui est d’en avoir pour votre argent, le refinancement est une chose importante que vous devriez faire », affirme Priya Malani, fondatrice et chef de la direction de Stash Wealth, une société de services-conseils financiers. « Si vous pouvez faire enlever ne serait-ce que 0,25 % sur un prêt hypothécaire très important, vous économiserez des dizaines de milliers de dollars. »

Obtenez une meilleure entente sur les cartes de crédit à taux d’intérêt élevé. Si votre situation financière s’est améliorée, vous pourriez être admissible à une carte de crédit de transfert de solde vous offrant un an ou plus à un taux d’intérêt de 0 %.

Si vous n’avez pas de dettes de carte de crédit, mais que vous utilisez toujours la carte que vous avez obtenue à 21 ans, passez à une carte qui vous permet d’obtenir de l’argent ou des récompenses de voyage. Toutefois, laissez votre ancienne carte de crédit ouverte et utilisez-la de temps à autre pour la garder active. (L’âge moyen de vos comptes est un facteur pris en compte dans votre cote de crédit, et plus de temps s’est écoulé depuis leur ouverture, mieux c’est.)

EFFECTUEZ DES PLACEMENTS SELON UNE VARIÉTÉ D’OBJECTIFS

Voici deux façons d’améliorer vos placements. Premièrement, si votre employeur offre un régime de retraite assorti d’une cotisation de contrepartie et que vous cotisez juste assez pour obtenir celle-ci, vous pourriez envisager de cotiser davantage. En règle générale, il est bon de mettre de côté de 10 % à 15 % de votre revenu avant impôt en vue de la retraite.

Ensuite, établissez vos objectifs à moyen terme pour les 5 à 15 prochaines années. Vous pouvez investir afin d’atteindre ces objectifs en utilisant d’autres types de comptes pour financer une retraite anticipée, épargner pour les études de votre enfant ou planifier d’autres dépenses importantes.

Les fonds destinés à des objectifs à court terme (cinq ans ou moins) ne devraient pas être investis. Un compte d’épargne à rendement élevé serait l’endroit plus approprié pour conserver cet argent jusqu’à ce que vous en ayez besoin.

PENSEZ À COMMENT AMÉLIORER VOTRE CARRIÈRE ET VOTRE VIE

Si vous avez passé le début de votre carrière à travailler fort pour la faire avancer, vous n’avez probablement pas eu l’énergie pour réfléchir au genre de travail (et de vie) qui vous apporterait le plus de joie. Lorsque votre situation financière sera enfin stable et que vous aurez progressé dans votre carrière, vous pourrez commencer à penser à ce qui vous attend.

Shehara L. Wooten, planificatrice financière agréée et fondatrice de Your Story Financial, une société de services-conseils financiers, affirme que vous n’avez pas besoin d’attendre votre retraite pour faire ce que vous aimez vraiment.

« Vous voudrez peut-être même, si vous avez bien planifié, prendre un congé », dit-elle. « Si ce n’est pas quelque chose que vous êtes en mesure de faire, prenez le temps de trouver comment vous pouvez être rémunéré davantage et comment vous pouvez être vraiment apprécié pour le travail que vous faites. »

Mme Wooten recommande également de demander l’aide d’un conseiller en placements pour discuter du mode de vie que vous souhaitez avoir à la retraite et du montant que vous devez mettre de côté pour y arriver. Vous avez peut-être des compétences qui pourraient vous mener à une carrière mieux rémunérée, ce qui vous aiderait à atteindre vos objectifs plus rapidement.

PROTÉGEZ-VOUS ET VOS ÊTRES CHERS

Ce qui fonctionnait lorsque vous aviez 25 ans et que vous étiez célibataire ne sera pas assez lorsque vous aurez 35 ans, deux enfants et un prêt hypothécaire à rembourser. Voici quelques façons de protéger votre famille :

— ASSURANCE : Mme Malani recommande un régime d’assurance vie temporaire si vous êtes copropriétaire, si quelqu’un dépend de vous ou si vous avez un cosignataire pour l’un de vos prêts.

— PLAN SUCCESSORAL : Discutez avec un avocat spécialiste en droit successoral de la rédaction d’un testament, de la désignation de tuteurs pour vos enfants, de la désignation d’une procuration pour les enjeux médicaux et d’autres détails intimidants, mais dont il faut parler.

– MISE À JOUR DES BÉNÉFICIAIRES : Revoyez qui vous avez désigné comme vos bénéficiaires pour ce qui est de vos comptes bancaires et de placement. Si ces renseignements ne sont plus à jour et que vous décédez, votre argent ne sera pas remis à la bonne personne.

DONNEZ AUX AUTRES

À mesure que votre salaire augmente, il devient plus facile de répondre à vos besoins sans tout dépenser votre argent chaque mois. Une partie de l’argent restant peut être affectée à des causes importantes. La planification successorale peut aussi vous aider à déterminer comment vous aimeriez faire don de votre argent ou de vos biens de valeur à un organisme de bienfaisance.

« J’aime bien demander aux gens d’écrire leur histoire et qu’ils aillent jusqu’à la fin de leur vie », affirme Mme Wooten. « À quoi voulez-vous que votre vie ressemble? Que voulez-vous que les gens disent de vous? Quel genre d’héritage voulez-vous laisser? »

 

Cet article provient de La Presse Canadienne et sa diffusion a été autorisée légalement par Content Marketplace d’Industry Dive. Pour toute question sur les droits de reproduction, écrivez à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait