Aller au contenu

Les secrets de la budgétisation pour ceux qui n’aiment pas faire de budget

Rédigé par : David Chang

Source : The Motley Fool

J’ai une confession à faire : je n’aime pas établir un budget. Je travaille dans le secteur de la finance depuis plus de 20 ans et je frémis encore à l’idée d’établir un budget. Je sais que je ne suis pas le seul. Comme l’a révélé un récent sondage OppLoans, 73 % des gens ne font pas de suivi régulier de leur situation au moyen d’un budget et 65 % n’ont aucune idée du montant qu’ils ont dépensé le mois dernier. 

La célèbre chanteuse Rihanna a poursuivi son comptable en alléguant qu’elle était en faillite après avoir reçu de mauvais conseils de sa part. Le comptable a rétorqué : « Était-il vraiment nécessaire de lui dire que si elle dépense de l’argent pour acheter des choses, elle se retrouvera avec les choses, et non l’argent? »

Il ne fait aucun doute que l’établissement d’un budget est important. Il est impossible de réussir financièrement sans savoir combien vous gagnez et combien vous dépensez. Les gens font face à des problèmes financiers lorsqu’ils dépensent plus que ce qu’ils ont, qu’ils contractent des dettes dont ils ne peuvent se libérer et qu’ils ne sont pas solvables. 

Évolution de l’établissement d’un budget

Pour gérer votre argent de façon proactive, vous devez établir un budget. Mais est-ce amusant d’analyser minutieusement toutes vos transactions et de faire le suivi de chaque sou? Lorsque j’ai commencé à établir un budget à l’université, je consignais toutes mes dépenses dans un bloc-notes. Cette façon de faire n’a pas duré longtemps. Par la suite, j’ai créé une énorme feuille de calcul Excel avec des équations compliquées n’ont finalement servi qu’à m’embrouiller. Deuxième échec.

Ensuite, j’ai acheté Quicken et Microsoft Money (qui ne sont plus disponibles puisque personne ne les utilisait) pour m’aider à établir un budget. Je ne peux pas vous dire combien de fois j’ai commencé, arrêté, puis recommencé. Je trouvais aussi contrariant de devoir acheter les nouvelles versions chaque année pour obtenir les mises à jour. Finalement, j’ai passé plus de temps à télécharger et à classer mes transactions qu’à comprendre ma situation financière globale. Troisième échec!

La technologie à notre service

Heureusement, les programmes et les applications de budgétisation ont rendu le suivi de nos finances plus intuitif. Vous pouvez effectuer des vérifications partout et en tout temps à partir de votre ordinateur ou de votre appareil mobile. La création d’un compte ne prend que quelques minutes, et ce qui me prenait une heure par le passé ne prend maintenant que quelques minutes. 

J’ai lié tous mes comptes financiers aux applications afin que toutes mes transactions soient automatiquement téléchargées. Je peux voir tous mes comptes financiers au même endroit. Pour quelqu’un comme moi qui possède plus d’une douzaine de comptes différents, qu’ils soient bancaires, de crédit, de prêt, de placement et autres, c’est un avantage énorme. 

Plus de visibilité et de perspectives

Ces applications analysent mes dépenses passées pour créer une recommandation de budget pour moi. C’est parfait pour moi, car cela ne demande aucun effort de ma part et l’application surveille toutes mes transactions financières. Je n’ai pas besoin de faire de calculs et de vérifier de façon proactive tous mes comptes. Les applications fournissent même une répartition de mes finances au moyen de rapports présentés sous forme d’aperçus. Ces derniers présentent mes habitudes de dépenses, font des recommandations relativement aux domaines où je peux épargner et m’indiquent si je suis sur la bonne voie pour atteindre mes objectifs.

Vous pouvez choisir plusieurs options d’avis personnalisables. J’en ai créé un qui m’avise automatiquement si j’atteins 50 %, 75 % et 90 % dans une catégorie budgétaire. De cette façon, je ne suis pas pris de court si je m’emballe un peu un mois donné. Je suis même informé des tendances dans mes dépenses, à l’aide de comparaisons avec la semaine, le mois ou l’année qui précède. Il est facile d’ajuster mes objectifs de dépenses pour chaque catégorie. J’ai également configuré les widgets des applications sur mon téléphone; je sais donc en tout temps comment ma situation financière se porte.  

Tirer parti de l’automatisation

L’une de mes fonctions préférées de ces applications est probablement le fait qu’elles identifient les abonnements, et annulent ceux dont je ne me sers pas en mon nom. Au début, je n’étais pas convaincu, mais j’ai été agréablement surpris lorsqu’elles ont annulé trois abonnements à des magazines que j’avais oubliés. Tout ce que j’ai eu à faire, c’est de cliquer sur un bouton dans l’application et c’était chose faite. Je n’ai même pas eu à appeler qui que ce soit. Sans l’application, j’aurais probablement conservé ces abonnements, car nous avons tendance à éviter les étapes supplémentaires nécessaires pour les annuler.

Le secret de la budgétisation, comme c’est le cas pour toute tâche fastidieuse, c’est d’en comprendre la composante psychologique. Le fait d’avoir à analyser tous les chiffres peut être accablant et constitue probablement la principale excuse pour remettre cette tâche à plus tard. Ces applications éliminent tout le travail, de sorte que même ceux qui n’aiment pas faire un budget sont rapidement enthousiasmés par les rapports et le tableau de bord faciles à comprendre. En surveillant et en faisant le suivi de tout, les applications agissent comme un adjoint personnel qui me dit combien je dépense, quand je suis payé, quand certaines transactions sont effectuées et qui me recommande la meilleure façon de gérer mon argent. Les applications ont simplifié ce processus et, selon votre style de dépenses, vous aideront à trouver un bon équilibre entre les dépenses et l’épargne. 

 

Cet article a été rédigé par David Chang de The Motley Fool et sa publication a été autorisée légalement par le biais du site Content Marketplace d’Industry Dive. Pour toute question sur les droits de reproduction, écrivez à legal@industrydive.com.

 




Content is loading, please wait