Aller au contenu

Les grandes marques plongent dans le métavers : est-ce que ce sera payant?

Rédigé par : Gene Marks

Source : The Guardian

Le métavers. Vous en avez entendu parler, vous avez lu sur le sujet. Mais comprenez-vous vraiment de quoi il s’agit? Malheureusement, la plupart des propriétaires de petites entreprises que je connais ne saisissent pas ce concept. Mais, ils auraient intérêt à le comprendre.

Le métavers est virtuel, tout en étant réel. C’est un monde en ligne qui pourrait générer sa propre économie. Jusqu’à présent, son créateur et principal promoteur est Mark Zuckerberg, qui est allé jusqu’à changer le nom de l’une des marques les plus connues dans le monde pour l’harmoniser avec sa vision de l’avenir : Meta. Or, les grandes marques y mettent les pieds, et ce, en grand nombre.

Microsoft positionne ses produits en vue de favoriser la collaboration d’affaires dans le métavers. Google est en train de mettre au point une version plus conviviale et moins gênante de ses lunettes Google Glass, qui n’ont pas fait mouche, pour permettre aux gens d’accéder au métavers à l’aide d’un appareil portable sans ressembler à un imbécile. D’autres sociétés, comme Magic Leap, conçoivent des appareils similaires. La société de jeux Epic Games a mobilisé 1 G$ pour soutenir sa « vision » du métavers.

Walmart a déposé plusieurs nouvelles marques de commerce, ce qui indiquerait que la société créera sa propre cryptomonnaie et une gamme de JNF (jetons non fongibles, les identifiants uniques rattachés aux œuvres d’art et produits numériques pour les identifier comme étant uniques et originaux).

McDonald’s a récemment déposé 10 demandes de marques de commerce, dont une pour un restaurant virtuel qui livrerait à domicile. Samsung a récemment lancé un nouveau téléphone intelligent dans le métavers, non sans heurts cela dit. Même le très conservateur et traditionnel cabinet comptable PricewaterhouseCoopers a fait l’acquisition de biens immobiliers virtuels sur Sandbox, une plateforme du métavers.

Quelle est l’ampleur du métavers? En tout, des milliards de dollars y ont déjà été investis, et certains analystes estiment que ce marché pourrait valoir 30 billions de dollars d’ici 10 à 15 ans. À titre comparatif, l’économie américaine entière en 2021 se chiffrait à environ 25 billions de dollars.

Pour les personnes de plus de 30 ans, le métavers semble étrange, inaccessible, et même un peu triste et inquiétant. Mais pour la prochaine génération, en particulier les gens de la génération Z nés après 1995 et les enfants actuellement à l’école primaire, le métavers sera chose courante. Ils seront habitués à vivre dans un monde à la fois virtuel et réel, tout comme nous sommes habitués à vivre en ligne. En fait, l’Américain moyen passe 24 heures par semaine sur l’Internet. Le joueur moyen est immergé dans le monde de Halo, de Minecraft et de Call of Duty pendant près de 800 heures par année. Il s’agit des tout premiers mondes virtuels. Le métavers fera passer ce concept à un niveau supérieur. Pour l’instant, ce sont, comme toujours, les grandes marques qui font les premiers pas. Mais une fois que la voie aura été défrichée, une myriade d’entreprises déferleront dans cet univers pour en profiter. Comment?

Si vous exploitez une petite entreprise, Zoom et Teams seront bientôt chose du passé. Vous rencontrerez l’hologramme ou l’avatar d’un client, partenaire, fournisseur ou employé dans une salle de conférence virtuelle et discuterez et examinerez ensemble des documents et des éléments virtuels. Si vous êtes un courtier immobilier, vous et vos clients visiterez les propriétés dans leur forme virtuelle. Si vous travaillez dans le domaine de la construction, vous ferez de même avec les propriétés en développement. Vos conférences seront virtuelles. Vos argumentaires de vente se feront dans des emplacements virtuels. Il existera une version virtuelle de votre personne. Mais ne vous inquiétez pas, rien de tout cela ne remplacera les contacts humains réels. Le virtuel les enrichira. Les interactions deviendront plus agréables et personnelles que les rencontres en ligne que nous avons actuellement.

Tout cela comporte toutefois des coûts. Vous devrez acheter des propriétés pour tenir vos réunions et décorer et meubler les salles. Vous aurez aussi besoin des outils pour vos présentations. Cela dit, de nombreux entrepreneurs avisés vendront ces produits, fourniront l’infrastructure et offriront des biens immobiliers et des produits recherchés par tous; bref, il y aura beaucoup d’argent à faire.

Votre petite entreprise sera-t-elle affectée en 2022? Non. Et en 2027? Ou en 2032? Oui. Dix ans se sont écoulés depuis la naissance de l’iPad, d’Instagram, de Lyft, de Square et de Slack. En 2012, Amazon Echo, la montre Apple, les AirPods et le 4G n’existaient pas, ou naissaient. Aujourd’hui, ces produits existent et ils ont tous eu un impact énorme sur la façon dont nous gérons nos entreprises.

Beaucoup de choses peuvent changer en dix ans, et beaucoup de choses changeront au cours de la prochaine décennie. Ce changement sera le métavers. Et les propriétaires d’entreprise les plus intelligents commencent à chercher comment en tirer profit.

 

Cet article a été rédigé par Gene Marks de The Guardian et sa publication a été autorisée légalement par le biais du Content Marketplace d’Industry Dive. Pour toute question sur les droits de reproduction, écrivez à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait