Aller au contenu

Cet état d’esprit aide les gens à devenir de grands épargnants

pageProperties.bannerAltText

    Rédigé par : Maurie Backman
    Source : The Motley Fool

Beaucoup de gens ont du mal à épargner, et pour cause. Parfois, les dépenses courantes de la vie nous empêchent de mettre de l’argent de côté dans un compte d’épargne, même lorsque nous essayons d’être économes.

Il est possible d’adopter certaines habitudes qui nous aident à accroître l’épargne. Un budget mensuel, par exemple, pourrait vous aider à éviter de trop dépenser pour ce qui n’est pas essentiel. Vous pourriez ainsi avoir plus d’argent à mettre à la banque.

Éviter les mauvaises dettes de carte de crédit pourrait aussi faire des merveilles pour votre épargne. Si vos frais d’intérêt ne sont pas trop élevés, vous disposez de liquidités additionnelles pour votre fonds d’urgence, votre compte de retraite ou tout autre compte dont vous espérez augmenter le solde.

Toutefois, même si ces habitudes sont utiles pour épargner davantage, il est tout aussi essentiel d’avoir la bonne attitude pour dépenser. Et il y a un état d’esprit particulier qui aide beaucoup de gens à accroître considérablement leur épargne.
 

Occupez-vous de vos affaires financières

Dans un récent sondage, on a demandé à des répondants considérés comme de grands épargnants d’expliquer comment ils arrivent à épargner autant. Dans le cadre de ce sondage, un grand épargnant est défini comme une personne qui épargne au moins 15 % de son revenu pour la retraite ou qui cotise 90 % ou plus du plafond annuel à un régime de retraite parrainé par l’employeur.

Certains grands épargnants ont indiqué que l’habitude de payer leurs factures à temps leur permet de faire fructifier leur patrimoine. D’autres ont indiqué qu’ils consacraient du temps à améliorer leurs connaissances financières. Fait intéressant, 61 % d’entre eux ont affirmé que le fait de ne pas imiter les voisins les a aidés à atteindre le niveau où ils en sont aujourd’hui. Si vous voulez augmenter votre épargne, vous pourriez adopter une attitude semblable.

Dans la société saturée de médias sociaux d’aujourd’hui, il est difficile de ne pas savoir ce que font les autres avec leur argent. Après tout, comment êtes-vous censé réduire vos dépenses quand votre voisin exhibe une voiture flambant neuve et que votre collègue n’arrête pas de publier des photos de vacances de grand luxe?

Même s’il peut être difficile de cesser de se comparer aux autres sur le plan financier ou même de cesser de s’ingénier à dépenser autant qu’eux, c’est là une habitude importante dont il convient de se défaire. Vous ne savez pas comment votre revenu se compare à celui des autres. Peut-être que votre voisin avec sa belle voiture neuve gagne plus d’argent que vous ne le pensez. Ou peut-être que ce voisin a récemment perdu un être cher et a utilisé son héritage pour acheter cette voiture.

Vous ne savez pas non plus quel est le niveau d’endettement ou d’épargne des autres. Peut-être que votre collègue qui, vous en êtes certain, touche un revenu semblable au vôtre effectue tous ces voyages en conservant un solde de carte de crédit de 25 000 $. Il lui sera difficile, voire impossible, d’atteindre d’autres objectifs, comme l’achat d’une maison.
 

Brisez cette habitude

Se comparer aux autres et essayer de suivre leur train de vie est une tendance naturelle. Mais si vous constatez que c’est ce que vous faites et que vous voulez devenir un meilleur épargnant, il est important de cesser de le faire.

Lorsque vous êtes tenté d’acheter quelque chose, ne vous demandez pas ce que ferait votre voisin ou votre collègue dans cette situation. Décidez plutôt ce qui est bon pour vous.

Établissez aussi vos propres priorités. Peut-être que votre collègue qui voyage beaucoup n’est pas intéressé à acheter une maison, alors que vous l’êtes. Dans ce cas, il est légitime pour votre collègue de dépenser beaucoup pour des voyages et pour vous de continuer à épargner pour une mise de fonds.
 

Envisagez de rester à l’écart des médias sociaux 

Si vous avez de la difficulté à ignorer le comportement des autres, prendre une pause des médias sociaux pourrait être une bonne chose. L’inconvénient des médias sociaux est qu’ils peuvent nous faire sentir inférieurs. Par conséquent, si vous n’êtes pas capable de faire abstraction des dépenses de vos pairs, prenez un peu de distance jusqu’à ce que votre attitude change.

Passer moins de temps sur les médias sociaux pourrait être bénéfique pour votre santé mentale, tout comme atteindre les objectifs d’épargne que vous vous êtes fixés. Il y a donc beaucoup à gagner à délaisser les médias sociaux ou du moins à limiter votre exposition à ceux-ci.
 

Concentrez-vous sur vous

La situation financière et les priorités de chacun sont différentes. Si vous voulez faire fructifier votre épargne, concentrez-vous sur vos besoins et vos objectifs, et ne vous souciez pas de ce que font les autres avec leur argent.

 

Cet article a été rédigé par Maurie Backman de The Motley Fool et a été autorisé légalement sous licence par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez adresser toutes les questions sur les licences à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait