Aller au contenu

Les bons côtés d’une baisse

Rédigé par : Jill Schlesinger

Source : Jill on Money

Avec la hausse des prix et les craintes de récession, les gens sont nerveux. Plutôt que de céder à la peur, profitons-en pour tirer parti de cinq occasions que peuvent offrir le ralentissement de l’économie et la baisse des marchés financiers.

  1. Les fonds de réserve pour les urgences sont de nouveau en vogue. Se constituer un fonds de réserve pour les urgences peut faire toute la différence entre des nuits d’insomnie et de bonnes nuits de sommeil.

    Même si l’économie continue de croître, assurez-vous que votre fonds de réserve pourra couvrir vos frais de subsistance pendant 6 à 12 mois. Si vous êtes déjà à la retraite, augmentez cette période à 1 an ou à 2 ans pour éviter d’être obligé de vendre vos actifs au rabais simplement pour payer les factures. Conservez cet argent dans un compte accessible, comme un compte d’épargne, un compte-chèques ou un compte du marché monétaire. 

  2. Réduire son solde de carte de crédit (ou toute autre dette à taux d’intérêt élevé) pourrait être votre meilleur placement de 2022. Rembourser un solde de carte de crédit dont le taux s’élève à 15 %-20 % est encore plus intéressant lorsque les marchés financiers sont en déroute.

    Ne pensez pas que vous gagnerez plus en investissant sur les marchés qu’en remboursant vos dettes. Le remboursement de vos dettes vous procurera non seulement un rendement garanti (et sans risque), mais constituera probablement votre meilleur placement de l’année.

  3. Les achats périodiques par sommes fixes font de vous un investisseur audacieux. Il faut être courageux pour investir lorsque les marchés s’effondrent. C’est pourquoi investir un montant fixe dans un portefeuille (achats périodiques par sommes fixes), comme vous le faites lorsque vous cotisez à un régime de retraite d’employeur, peut vous aider à épargner vos dollars durement gagnés, même si vous préfériez les « cacher sous le matelas », comme on dit.

  4. Votre emploi pourrait être un rempart contre l’incertitude. Le marché de l’emploi demeure vigoureux, même si certaines sociétés de croissance ont dû réduire les embauches.

    En fait, il reste encore plus de 11 millions de postes à pourvoir et, dans de nombreux secteurs, les patrons font des efforts pour garder leurs employés heureux.

    Cela dit, si un ralentissement est imminent, pensez à vous perfectionner, soit sur des plateformes gratuites, soit en voyant si votre employeur pourrait payer les frais d’un programme de certificat. Et n’oubliez pas de consacrer du temps à votre réseau pour qu’il puisse être « activé » si votre situation change.

  5. Des activités secondaires pourraient s’avérer utiles. Pendant la pandémie, bien des gens ont trouvé le temps de se créer une autre source de revenus – en marge de leur emploi. Ces activités secondaires sont devenues un moyen de faire un peu d’argent, tout en canalisant son énergie créatrice. Ceux qui ont abandonné ces projets devraient envisager de les remettre en marche pour accroître leur revenu et avoir un certain contrôle sur leur vie financière.

Jill Schlesinger, CFP, est analyste d’affaires à CBS News. Auparavant elle a été négociatrice d’options et chef des placements d’une société de conseils en placement.

 

Cet article a été rédigé par Jill Schlesinger de Jill on Money et sa publication a été autorisée légalement sous licence par Content Marketplace d’Industry Dive, par l’intermédiaire de Tribune Content Agency. Pour toute question sur les droits de reproduction, veuillez écrire à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait