Aller au contenu

Millénariaux : informez-vous des plans financiers de vos parents dès que possible

Rédigé par : LAURA MCMULLEN de NerdWallet

Source : The Associated Press

Ma mère est morte à l’âge de 61 ans quand j’avais 31 ans. Lorsque j’ai vu sa tombe au milieu de beaucoup d’autres, j’ai été frappé par un fait brutal, même si c’est évident : tout le monde va mourir, y compris les parents de tout le monde.

Je vous promets que je n’essaie pas de vous déprimer. Je veux vous préparer, car cette perte peut arriver plus tôt que vous ne le croyez. Et quand les parents meurent, c’est souvent à leurs enfants de gérer non seulement le deuil, mais aussi les tâches financières.

Planifier maintenant ces tâches pourrait vous aider plus tard lorsque vous vivrez ce qui pourrait être vos jours les plus difficiles.

« Nous devrions certainement avoir une idée de ce qui nous attend », déclare Melanie Cullen, auteure de Get It Together: Organize Your Records So Your Family Won’t Have To. Elle ajoute : « Par ailleurs, nos parents doivent savoir que nous sommes intéressés, que nous nous soucions d’eux et que nous sommes là pour les aider. »

Voici pourquoi vous devez parler avec vos parents, comment le faire et quels sujets aborder.

POURQUOI DOIS-JE DISCUTER DE CE SUJET MORBIDE?

En l’absence de plans documentés pour les finances de fin de vie de vos parents, vous pourriez vous retrouver à devoir chercher de l’argent.

Disons que vous n’avez pas accès aux comptes financiers de vos parents en cas d’incapacité ou de décès. Que se passerait-il si vos parents étaient trop malades pour gérer leurs finances? Vous auriez besoin de payer leurs factures, mais ne pourriez pas utiliser leur argent pour le faire. Vous ne pourriez pas non plus utiliser leur argent pour leurs funérailles, ce qui pourrait coûter des milliers de dollars.

De nombreux aidants naturels finissent par « puiser dans leur propre argent », déclare Amanda Singleton, experte en soins à la famille de l’organisme AARP. Vous ne pouvez pas épargner ou investir l’argent qui couvre les dépenses de vos parents, ajoute-t-elle. Et si vous êtes à court d’argent, vous pourriez vous endetter.

Au-delà de ce choc financier potentiel, les plans et les souhaits de vos parents sont moins susceptibles d’être respectés si vous ne les connaissez pas.

Par exemple, pendant les mois où ma mère était mourante, nous n’avons jamais parlé de ses funérailles. Quand je les ai organisées, j’ai été submergé par le chagrin et les conjectures.

Ma famille a dépensé énormément d’argent pour un service avec un cercueil ouvert, en partie parce que nous ne savions pas quoi faire et que nous avions du mal à décider. Je soupçonne que ma mère économe et timide aurait préféré une simple crémation moins coûteuse.

COMMENT AMENER LE SUJET?

Abordez le sujet avec sensibilité et respect. Les finances personnelles sont un sujet délicat pour beaucoup. Les parents doivent parler d’argent et de mort avec leurs enfants.

Vos parents ont probablement assisté à plus de funérailles que vous et ont peut-être géré le décès de leurs propres parents. Pensez à recourir à ces expériences pour commencer votre conversation, suggère Mme Singleton, qui est également avocate en planification successorale à Saint Petersburg, en Floride. Demandez-leur comment ils se sont occupés de leurs proches en fin de vie.

Grand-mère avait-elle un testament à jour et a-t-elle fait en sorte que vos parents puissent trouver facilement ses renseignements financiers? Ils peuvent peut-être suivre son exemple. Ou si vos parents ont dû mettre de l’ordre dans les finances de Grand-mère, le fait de se rappeler cette expérience pourrait les inciter à s’organiser.

Une autre option : Commencez par une anecdote sur le sujet ou personnelle. C’est ce que Mark Schrader, un planificateur financier agréé de Charlotte, en Caroline du Nord, a fait avec sa mère. Lorsque ses cours de planification financière couvraient certains sujets pertinents, il mentionnait ce qu’il apprenait à sa mère et lui posait des questions sur ses intentions.

Si vous vous êtes informé sur la planification de fin de vie par vous-même, grâce à un article par exemple, ou si vous prenez vos propres dispositions, faites-le savoir à vos parents et demandez-leur ce qu’ils en pensent.

« Tournez cela en une conversation sur la planification et la préparation », explique M. Schrader, qui est également stratège en planification financière chez TIAA, un organisme de planification de la retraite. « Il ne s’agit pas de chiffres ou de savoir combien ils ont dans leurs comptes, mais plutôt de leur demander ce qu’ils ont comme comptes et comment vous pouvez les aider si jamais, pour une raison quelconque, ils ne peuvent pas être là? »

QUELS SUJETS COUVRIR?

Demandez à vos parents s’ils ont une procuration pour leurs finances. Ce document juridique désigne une personne qui peut prendre des décisions financières en leur nom. Renseignez-vous également s’ils ont des documents similaires pour les soins médicaux, comme des directives médicales anticipées, des directives en matière de soins de santé ou une procuration. Un testament biologique peut être utile, car ce document expose leurs souhaits pour leurs soins de fin de vie.

Renseignez-vous si vos parents ont un plan successoral à jour. Cela peut comprendre un testament ou une fiducie révocable qui précise comment ils veulent que leurs actifs soient distribués. Les actifs comprennent leur maison, leur véhicule, leurs actions et l’argent dans leurs divers comptes.

Si vos parents meurent sans plan successoral, c’est la loi de l’État qui détermine qui reçoit leurs biens, et la distribution ne se fera peut-être pas selon leurs souhaits.

Si vos parents (ou vous-même, d’ailleurs) n’avez pas de plan successoral, envisagez de chercher un spécialiste en planification successorale ou des services testamentaires à faible coût.  

QUAND ABORDER LE SUJET?

Discutez de ce sujet maintenant, car les êtres chers peuvent mourir plus tôt que vous ne l’imaginez.

Comme la vie et les projets de vos parents changent, Mme Cullen vous suggère de « vous lancer dans une conversation tout au long de la vie ».

 

Cet article a été rédigé par LAURA MCMULLEN de NerdWallet pour l’Associated Press, et sa publication a été autorisée légalement sous licence par le biais de Content Marketplace d’Industry Dive. Pour toute question sur les droits de reproduction, écrivez à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait