Aller au contenu

Série Investir selon son âge : Investir dans la vingtaine

pageProperties.bannerAltText

    Rédigé par : Peter Lazaroff
    Source : Forbes

Les décisions financières que vous prenez dans la vingtaine sont sans doute les plus importantes de votre vie.

La décision la plus déterminante que vous puissiez prendre est de commencer dès maintenant. À titre d’exemple, prenez deux diplômés d’université ayant accès à un compte de placement à imposition différée rapportant 8 % par année. Le premier investisseur économise 250 $ par mois pendant dix ans (pour un total de 30 000 $), mais ne fait pas d’autres placements pendant 30 ans. À la fin de la période de 40 ans, son portefeuille s’élève à 509 605 $.

Le deuxième investisseur n’investit pas pendant les dix premières années de la même période de 40 ans. Il cotise plutôt 250 $ par mois pour les 30 années suivantes, pour une cotisation totale de 90 000 $. Toutefois, même s’il épargne davantage sur une plus longue période, le deuxième investisseur se retrouve seulement avec 375 074 $.

Cela prouve que la combinaison la plus efficace pour créer de la richesse est le temps et le pouvoir de la capitalisation. Le temps peut transformer de petites habitudes en résultats incroyables, que vous épargniez tôt et souvent, ajoutiez systématiquement des placements à votre portefeuille ou mainteniez le cap en période d’incertitude.

Dans cette optique, voici les choses les plus importantes à faire dans la vingtaine :

Fixez-vous des objectifs

Avant d’investir, il importe de comprendre ce que vous voulez faire avec le patrimoine que vous créez. En établissant un budget inversé, vous êtes en mesure de fixer des objectifs et de créer un plan pour les atteindre.

L’argent mis de côté pour des objectifs à court terme de moins de cinq ans devrait être conservé sous forme de liquidités plutôt que d’être investi dans le marché boursier. La volatilité des marchés est inévitable : c’est le prix à payer pour obtenir les rendements plus élevés attendus des actions (par rapport aux obligations ou aux liquidités). Il n’est donc pas judicieux d’accepter le risque de pertes sur le marché pour vos objectifs à court terme, car vos placements ont moins de temps (parfois pas de temps) pour se redresser.

Si l’épargne pour vos objectifs à court terme doit être constituée de liquidités, une combinaison d’actions et d’obligations est néanmoins essentielle pour faire fructifier votre patrimoine afin de financer des objectifs à long terme comme la retraite ou les études postsecondaires d’un enfant. Si votre portefeuille n’est pas assez exposé à des actifs plus risqués comme les actions, il pourrait ne pas générer un rendement suffisant pour vous permettre d’atteindre vos objectifs à long terme. De plus, un portefeuille trop peu risqué nécessitera un taux d’épargne irréaliste par rapport à vos entrées de fonds.

Maximisez les dépôts dans vos comptes de retraite

Il existe plusieurs comptes de retraite qui offrent la capitalisation de vos revenus et gains en capital à l’abri de l’impôt. Le meilleur point de départ : investir suffisamment dans votre régime de pension d’employeur pour obtenir une cotisation de contrepartie. Par exemple, si votre employeur verse une cotisation de contrepartie de 3 % et que votre salaire est de 100 000 $, vous devrez cotiser au moins 3 000 $ à votre régime de pension pour avoir droit à la pleine cotisation de votre employeur. Si vous ne versez pas cette cotisation, vous laissez de l’argent gratuit sur la table.

Mettez de l’argent de côté en prévision des mauvais jours

Il est extrêmement important d’avoir de l’argent disponible pour des dépenses imprévues, peu importe votre situation financière. En fait, il vaut mieux mettre une partie de votre épargne excédentaire dans un fonds d’urgence que de la consacrer à des placements additionnels ou d’effectuer des paiements supplémentaires pour réduire votre dette.

En général, un fonds d’urgence devrait couvrir de trois à douze mois de dépenses. Si vous partez de zéro pour constituer votre fonds d’urgence, déposez-y au moins 10 % de votre épargne excédentaire chaque mois. Si vous possédez une grande sécurité d’emploi et que votre revenu est très prévisible, vous pouvez sans doute prendre plus de temps pour constituer votre fonds.

Songez à conserver votre fonds d’urgence dans un compte en ligne afin d’obtenir un taux d’intérêt supérieur à celui de votre compte-chèques principal. En prime, le fait de tenir un fonds d’urgence distinct de votre compte-chèques principal réduit la tentation d’y accéder à des fins courantes.

N’essayez pas de surpasser le marché

Investir est une activité complexe, qui ne nécessite pas pour autant une solution complexe. Le problème, c’est que la plupart des investisseurs se créent des obstacles en s’ingérant inutilement dans leur portefeuille.

Bien qu’il soit naturel de vouloir posséder des placements qui surpassent le marché, la plupart des investisseurs qui empruntent cette voie sous-estiment la concurrence à laquelle ils feront face et surestiment les occasions de réussite qui se présenteront.

Selon un nombre impressionnant de recherches, tant les particuliers que les investisseurs professionnels enregistrent systématiquement des rendements inférieurs à ceux du marché, mais ce n’est pas une raison de vous abstenir d’investir. Cela signifie simplement qu’une stratégie de placement passive pourrait améliorer vos chances de succès.

Optez pour l’automatisation

Les finances ont le don de se compliquer avec l’âge. Vous pouvez vous simplifier la vie en automatisant votre épargne, le règlement de vos factures et vos placements.

Avec l’automatisation d’un programme d’achats périodiques par sommes fixes pour vos placements, vous n’aurez plus à déterminer le meilleur moment pour investir, car vous verserez régulièrement un montant fixe dans votre portefeuille. Par exemple, vous pourriez verser 1 000 $ dans un compte de placement le 15 de chaque mois pendant une longue période. Ainsi, vous diversifiez vos placements non seulement par catégorie d’actif, mais aussi par durée. En effectuant des achats périodiques au moyen de sommes fixes au fil du temps, vous pouvez réduire vos prix d’achat moyens, car vous achèterez moins d’actions lorsque les prix sont élevés et plus d’actions lorsque les prix sont bas.

Même si un prix d’achat moyen plus bas n’est pas toujours garanti, le programme d’achats périodiques par sommes fixes demeure avantageux sur le plan du comportement, car investir à intervalles réguliers réduit le risque d’acheter aux pires moments et de subir une perte de valeur immédiate. Il s’agit aussi du moyen le plus simple d’investir chaque fois que vous recevez votre chèque de paie. Vous n’avez rien d’autre à faire que d’établir la cotisation mensuelle automatisée à votre compte.

Commencez à apporter ces changements dès maintenant. Les bonnes décisions que vous prenez en début de carrière auront plus de temps pour porter leurs fruits et vous mettront sur la voie de la réussite financière.

 

Cet article a été rédigé par Eric Brotman de Forbes et sa publication a été autorisée par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez adresser toutes les questions sur les licences à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait