Aller au contenu

Millénariaux : comment reconnaître les mauvais conseils financiers

Source : La Presse Canadienne

Bien des gens veulent vous dire quoi faire de votre argent. Le problème est que seulement une poignée d’entre eux savent de quoi ils parlent.

Qu’il s’agisse d’un ami ayant un conseil de pro à vous donner, d’un parent qui dicte ce qu’il « faut » faire en s’appuyant sur des principes désuets, ou d’un influenceur sur les réseaux sociaux qui vante un produit financier à la mode, les conseils en matière de placement peuvent s’avérer pour le moins aléatoires. Vous pouvez filtrer les éléments utiles et laisser le reste de côté, pourvu que vous sachiez reconnaître les conseils auxquels vous pouvez vous fier.

TENEZ COMPTE DE LA SOURCE

Les planificateurs financiers agréés, les accompagnateurs financiers ou les organismes sans but lucratif de conseil en crédit peuvent tous vous fournir des conseils adaptés à votre situation particulière.

En prime, vous obtiendrez des explications détaillées sur le fonctionnement des différents produits financiers, ce qui vous permettra d’acquérir des connaissances qui vous serviront pendant des années.

« Les questions financières sont souvent complexes. C’est pourquoi il est si important, à mon avis, que la formation soit une part importante des activités des gens comme moi », affirme Durriya Pierce, planificatrice financière agréée et spécialiste en conseils financiers chez Albert, une société de services financiers.

Un ami ou un parent qui a atteint un objectif financier semblable au vôtre pourrait aussi avoir des conseils utiles à offrir. Il pourrait vous procurer du soutien émotionnel pendant que vous travaillez à l’atteinte de votre propre objectif.

Même certains conseils désuets auxquels les générations précédentes se sont fiées peuvent comporter des aspects encore pertinents. La prochaine fois que vous aurez droit à un exposé sur le coût dérisoire des voitures à une certaine époque, posez des questions ouvertes plutôt que de vous laisser aller à l’incrédulité. Quel était le salaire de votre grand-père lorsqu’il a décroché son premier emploi après ses études? Combien a coûté la première maison de vos parents? Ces questions peuvent donner lieu à une conversation sur la façon dont les salaires, les coûts de logement et d’autres enjeux financiers ont changé au fil du temps, de sorte que chacun peut comprendre l’expérience de l’autre.

« À un certain moment, on ne cherche plus à donner des conseils, mais à raconter son histoire », soutient Phuong Luong, planificatrice financière agréée du Massachusetts et fondatrice de Just Wealth.

ÉVALUEZ LA FAISABILITÉ DES CONSEILS POUR VOUS

Les conseils financiers sont comme les vêtements. Ils sont conçus pour convenir à quelqu’un, mais cette personne n’est pas nécessairement vous. Certaines pratiques exemplaires en finance ne conviennent pas à tous.

« Trop souvent, nous laissons de côté ce qui entoure la situation des gens. Les fournisseurs de conseils financiers ne mettent pas les choses en contexte, ce qui peut s’avérer très néfaste », indique Mme Luong. « Cela perpétue le mythe selon lequel on peut y arriver seul, alors que ce n’est pas le cas. »

Elle cite à titre d’exemple le budget 50-30-20 dont on entend souvent parler : on affecte 50 % du salaire net aux « besoins » (comme le logement, les services publics et le transport), 30 % aux « désirs » (comme les passe-temps et les voyages) et 20 % à l’épargne et au remboursement des dettes. Or, dans les régions où les coûts sont élevés, elle souligne que le loyer à lui seul peut gruger la moitié du salaire net.

Les mauvais conseils financiers peuvent aussi entraîner une simplification exagérée d’une décision complexe. Par exemple, le télétravail étant de plus en plus répandu, un ami pourrait vous suggérer de déménager dans une ville où les coûts sont moins élevés pour économiser. Mme Pierce, qui habite dans une région du New Jersey où les coûts sont élevés et qui n’a aucune intention de partir, précise que ce conseil ne tient pas compte des avantages non financiers de rester sur place, comme la proximité d’un réseau bien établi de parents et d’amis.

MÉFIEZ-VOUS DES CONSEILS QUI SONT TROP BEAUX POUR ÊTRE VRAIS

Internet et les réseaux sociaux regorgent de pièges à clics liés à l’argent qui promettent un succès quasi immédiat. Les influenceurs vendent des accès à des cours dispendieux qui, selon eux, feront de vous un millionnaire. Des connaissances du secondaire sortent de nulle part et vous envoient des messages privés, vous demandant si vous voulez « être votre propre patron » en participant à un programme de marketing à paliers multiples. Bon nombre de ces stratagèmes visant à s’enrichir rapidement sont une perte de temps et d’argent.

« Si un investissement initial est requis, ce serait un signal d’alarme pour moi », mentionne Mme Luong. Elle vous recommande d’examiner attentivement ces offres et d’en apprendre le plus possible sur celles-ci, notamment en lisant des avis, avant de débourser un montant.

Les conseils financiers fiables ne vous promettront pas vainement une richesse assurée. Recherchez des conseils qui vous conviennent, mais qui permettent de vous fixer des attentes réalistes et vous offrent différentes possibilités.

« Méfiez-vous de tout conseil financier qui semble tout noir ou tout blanc », prévient Mme Pierce. « Parce que la réalité est toute en nuances. »

 

Cet article provient de La Presse Canadienne et sa diffusion a été autorisée légalement par Content Marketplace d’Industry Dive. Pour toute question sur les droits de reproduction, écrivez à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait