Aller au contenu

Travail indépendant et finances : comment protéger son patrimoine lorsqu’on se tourne vers le travail contractuel

Rédigé par : Ryan Derousseau

Source : Forbes

Les gens qui se tournent vers le travail indépendant ou contractuel ont stimulé l’un des secteurs les plus dynamiques et robustes du marché de l’emploi. Au cours des dernières années, compte tenu de la fluctuation des mouvements de main-d’œuvre attribuable à la COVID-19 et à la « Grande Démission », le nombre de personnes qui ont effectué des travaux contractuels ou indépendants aux États-Unis a atteint 59 millions, soit 2 millions de plus que ce qui avait été enregistré en 2019.

Pour les nouveaux venus dans le monde du travail indépendant, il est essentiel d’assurer votre sécurité financière, que vous visiez une carrière à long terme ou simplement une solution temporaire pendant que vous cherchez votre prochain emploi.

La façon dont vous envisagez votre carrière de travailleur autonome aura certainement une incidence sur votre planification financière. Plus longue est la période pendant laquelle vous comptez faire cavalier seul, plus nombreuses sont les mesures à prendre. Le fait d’adopter la bonne approche, en fonction de votre motivation à devenir travailleur autonome et de vos objectifs à long terme, contribuera à protéger votre situation financière.

Le travail indépendant comme solution à court terme

Pour bien des gens, le travail indépendant est une mesure de dernier recours. On le considère comme un moyen de protéger ses finances lorsqu’on est sans emploi plutôt que comme un mode de vie auquel aspirer. Il s’agit de la quatrième raison la plus souvent invoquée pour se tourner vers ce type de travail. Pour les personnes de plus de 55 ans, un gagne-pain secondaire est particulièrement important en période de recherche d’emploi, car elles peuvent rester sur la touche plusieurs semaines de plus que les travailleurs plus jeunes.

Si vous êtes dans cette situation, vous devez trouver un moyen de couvrir vos dépenses tout en ayant suffisamment de temps libre pour chercher un emploi à temps plein. Pour ce faire, vous devez savoir de combien vous avez besoin chaque mois. En examinant vos dépenses, vous pouvez déterminer les fonds dont vous avez besoin pour vivre, compte tenu de la nourriture, des coûts fixes et des autres besoins. Ces coûts devraient comprendre les dépenses que vous ne pouvez pas éviter ou celles que vous pouvez difficilement réduire. Par exemple, les coûts liés à votre loyer ou à votre prêt hypothécaire ne changeront pas simplement parce que vous devenez travailleur autonome. Vous devez donc en tenir compte dans votre budget. Il en va de même pour la nourriture, les services publics et les autres besoins.

Cherchez aussi des moyens de diminuer vos dépenses, par exemple en réduisant vos abonnements à des plateformes de diffusion continue ou autres. Vous pouvez toujours les reprendre lorsque vous aurez obtenu un poste à temps plein.

Ensuite, cherchez du travail qui vous permettra de couvrir le montant déterminé. Communiquez avec vos anciens collègues ou supérieurs pour savoir s’ils ont des tâches à vous confier. S’il vous faut 20 heures par semaine pour couvrir vos dépenses, vous pouvez user du temps restant pour chercher un poste à temps plein. Qui sait, travailler avec d’anciens collègues pourrait aussi mener à un emploi.

Le travail indépendant à défaut de mieux

Bien d’autres gens considèrent le travail indépendant comme le moindre de deux maux. Pour eux, il s’agit d’une tactique visant à se sortir d’une situation difficile ou d’un mauvais choix de carrière afin de réenvisager leur avenir, et non d’un mode de vie auquel aspirer. Près d’une personne sur cinq qui se tourne vers le travail indépendant à temps plein le fait pour échapper à une situation problématique.

Cette personne ne sait pas si sa carrière de travailleur autonome durera quelques mois ou plusieurs années. En raison de cette variable inconnue, elle doit agir comme si elle allait poursuivre ses démarches contractuelles dans un avenir prévisible. Pour assurer une sécurité financière, il faut constituer un fonds d’urgence.

Un fonds d’urgence peut vous assurer une protection lorsque certains mois de travail sont moins occupés que d’autres. Cela fait aussi en sorte que vous n’aurez pas à retourner à un emploi indésirable simplement parce que vous craignez de manquer d’argent.

Pour ceux qui travaillent selon un horaire normal de 9 h à 17 h, il peut être suffisant d’accumuler l’équivalent de trois à six mois de dépenses dans un fonds d’urgence. Généralement, en cas de réduction des effectifs, les entreprises remettent une indemnité de départ aux employés, ce qui renforce la sécurité financière de ces derniers. Toutefois, si vous travaillez à votre compte, il est judicieux d’établir un fonds d’urgence permettant de couvrir six mois ou plus de dépenses dans un compte facilement accessible, comme un compte d’épargne, afin d’assurer une souplesse en cas de hausse imprévue des dépenses ou de ralentissement soudain du travail.

Une fois que vous avez constitué une clientèle, vous pouvez accumuler ce fonds en vous payant un certain montant chaque mois, que ce soit 3 000 $, 4 000 $, 5 000 $, 6 000 $ (après déduction de l’impôt) ou plus, selon votre secteur d’activité, votre degré de réussite initial, votre expérience et vos dépenses. Lorsque vous commencerez à gagner plus d’argent, continuez de vous verser le montant fixé jusqu’à ce que vous ayez atteint un niveau d’épargne suffisant pour disposer d’un fonds d’urgence important.

En adoptant cette stratégie, vous ne craindrez pas de devoir accepter un poste qui ne vous convient pas. Vous pourrez plutôt vous concentrer sur ce que vous voulez vraiment faire.

Le travail indépendant comme objectif de carrière

Travailler pour soi-même est de loin la raison la plus souvent invoquée pour devenir travailleur autonome. Cette liberté présente des avantages, comme le pouvoir d’établir son propre horaire. Mais elle comporte aussi des inconvénients non négligeables, comme l’absence de congés payés. Pour que ce mode de vie fonctionne, il faut non seulement avoir un accès direct à des clients, mais aussi disposer d’un plan financier solide.

En plus de comprendre son budget et d’établir un fonds d’urgence, un travailleur indépendant à temps plein doit envisager sa retraite. En épargnant en vue d’atteindre des objectifs à long terme, vous pouvez accroître votre valeur nette, ce qui vous permettra de réduire la pression d’un mois à l’autre et de conserver une plus grande partie du revenu que vous touchez.

 

Cet article a été rédigé par Ryan Derousseau de Forbes et sa publication a été autorisée légalement sous licence par Content Marketplace d’Industry Dive. Veuillez adresser toutes les questions sur les licences à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait