Aller au contenu

Surmonter votre peur de l’argent

Rédigé par : Laura Studarus

Source : Real Simple

Toutes les convictions négatives que nous nourrissons au sujet de l’argent se résument à la peur. Le temps est venu de s’en débarrasser.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours ressenti de l’anxiété quant à la gestion de mes finances. Puisque je travaille comme pigiste, et que ma charge de travail ainsi que mon revenu sont imprévisibles, je trouvais qu’il était plus facile pour moi d’agir comme si j’étais constamment à court d’argent plutôt que d’analyser la réalité qui se cachait derrière cet a priori. Bien que cet état d’esprit frugal m’ait aidée à me protéger lorsque ma situation financière tendait plus à être précaire que prospère, j’étais aussi rongée d’angoisse à l’idée de vérifier mon compte bancaire, d’assumer des responsabilités financières supplémentaires ou d’effectuer les types de placements qui pourraient ultimement accroître mon patrimoine à long terme.

Quelles que soient les sommes que vous avez en poche, il est facile de développer une relation complexe avec l’argent. Tout comme la religion, le sexe et la politique, la finance est un sujet délicat. Nous entendons souvent dire que les riches sont méchants et que les pauvres sont paresseux, au même titre que d’autres mythes terriblement réducteurs. Nous sommes amenés à croire que l’argent est une ressource instable et que certaines personnes sont naturellement plus aptes à faire de l’argent. Mais au bout du compte, toute conviction négative se résume à la peur. Si nos certitudes quant à la nature de l’argent sont fausses, qu’est-ce que cela révèle sur notre potentiel à gagner un revenu? Il n’est donc pas étonnant que je sois plus à l’aise de simplement retenir mon souffle chaque fois que je sors ma carte de crédit que de remettre en question la réalité de ma situation. 

Si nos certitudes quant à la nature de l’argent sont fausses, qu’est-ce que cela révèle sur notre potentiel à gagner un revenu? 

Quelle que soit votre situation à cet égard, vous avez la capacité d’assainir votre relation avec l’argent et d’adopter un état d’esprit qui vous mènera ultimement à accroître votre sécurité financière. Nous avons discuté avec des spécialistes en finances pour savoir comment amorcer le processus.

Sachez que l’argent n’est ni bon ni mauvais

La monnaie, qu’il s’agisse de pierres ou de coquilles, ou encore d’une suite de uns et de zéros sur un écran d’ordinateur, échangés contre des biens et des services, est un outil neutre sur le plan moral qui, nous en avons convenu, représente une forme d’échange d’énergie. C’est l’usage qu’on en fait qui en détermine le sens. Jen Sincero, auteure de Tu vas t’en mettre plein les poches, raconte qu’il a été pénible pour elle de vivre d’un chèque de paie à l’autre pour une grande partie de sa vie, mais que c’était sa conviction qu’elle était incapable d’attirer cette forme d’énergie (soit l’argent) qui la déprimait. 

« Ce fut toujours mon principal souci, le plus grand échec de ma vie, avoue-t-elle. J’ai toujours eu des difficultés financières, mais c’est ce qui m’a principalement incitée à changer mon état d’esprit et à commencer à gagner de l’argent. Je me disais que je pouvais faire beaucoup mieux. Je voulais gagner plus d’argent, plutôt que d’accepter silencieusement le montant qu’on me donnait et qui ne me satisfaisait pas. »

Rédigez une lettre adressée à l’argent

Pour commencer, il faut reconnaître que l’argent est neutre sur le plan de la valeur. Toutefois, pour bien saisir tout ce que pensez de votre chèque de paie, Mme Sincero suggère d’écrire une lettre à l’intention de l’argent, comme vous le feriez pour une personne. Bien que cette méthode puisse paraître quelque peu étrange, elle peut vous amener à faire preuve d’un certain niveau d’honnêteté, vous permettant ainsi de déterminer d’où proviennent vos convictions à ce sujet.

« En écrivant tout ce qui vous passe par la tête, vous serez mieux à même de cerner clairement vos convictions, explique-t-elle. Vous réaliserez alors à quel point vous voulez de l’argent, à quel point ce serait formidable d’en gagner autant, combien vous vous sentez dégoûtée rien qu’en disant que vous voulez de l’argent et combien vous pensez que ce n’est pas correct. Cette méthode vous permettra de voir tous vos bons et mauvais côtés, ainsi que de décider ce qui est vrai dans tous ces aspects. Cette première étape est primordiale, parce que vous ne pouvez pas démordre de vos croyances si vous faites abstraction de la réalité. »

C’est seulement à ce moment-là que vous pourrez vous rendre compte de vos perceptions et adopter de nouvelles convictions. Dressez une liste, formulez des réflexions, discutez avec un ami – faites tout ce qu’il faut pour vous aider à reprogrammer votre cerveau.

« Vous vous êtes sans doute déjà demandé si vous aviez tort de vouloir gagner beaucoup d’argent, poursuit Mme Sincero. Il est possible d’accomplir de bonnes choses avec beaucoup d’argent! C’est lorsque vous commencez à remettre vos idées en question qu’il est alors possible d’admettre que la réalité est tout autre. »

Investissez dans votre apprentissage sur l’argent

Quel que soit le type de relation, son rétablissement nécessite des connaissances spécialisées. Si vous ne faites pas vous-même votre nettoyage à sec, si vous ne changez pas votre propre huile ou si vous ne faites pas vos propres plombages, pourquoi tenteriez-vous de surmonter vos craintes financières sans obtenir de l’aide? En recourant à un conseiller financier ou à un mentor ou encore, en lisant des livres rédigés par des spécialistes sur le sujet, vous pourrez ainsi tirer parti des acquis d’un expert. En outre, il y aura alors quelqu’un là pour vous guider lorsque vos émotions menaceront de vous faire dévier du droit chemin. (En effet, vos émotions risqueront de vous distraire et de vous faire dérailler.) Au bout du compte, ce sera une somme d’argent bien investie.

Cette approche a fonctionné pour Jen Sincero; d’ailleurs, ses livres vantent régulièrement les avantages de recourir aux services d’un spécialiste plutôt que de s’appuyer sur ses propres connaissances, qui restent incomplètes.

« J’étais tellement sérieuse dans ma démarche que j’ai tout essayé, confie-t-elle. J’ai lu des livres sur la croissance personnelle et tous les livres sur les finances. C’est lorsque j’ai pris la décision de me concentrer sur mon désir de faire de l’argent que j’ai franchi un tournant dans mon parcours. Je me suis dite, quoi que les autres en pensent, je me lance. Une fois que j’ai pris cette décision, j’ai commencé à lire des livres sur la façon de faire de l’argent et sur la conscience en matière de patrimoine, j’ai assisté à tous les séminaires sur la façon de faire de l’argent, j’ai eu recours à des mentors, je me suis inscrite à tous les programmes qui portaient sur la finance et sur la façon de se ressaisir. »

« Je pense que tout le travail associé au fait de remédier à une situation financière consiste à aider la personne à satisfaire à ses véritables besoins et désirs […], à élaborer un plan permettant de satisfaire à ces besoins et à ces désirs dans le présent ainsi qu’à se préparer pour l’avenir, avance Dana Conley, conseillère agréée spécialisée dans l’assainissement des finances. Je veux vraiment aider mes clients à réaliser une révolution consciente de leurs finances. » 

Pourquoi tenteriez-vous de vous débarrasser de vos craintes liées aux finances sans obtenir de l’aide? 

Mme Conley conseille aux gens de réfléchir à la manière dont leur attitude à l’égard de l’argent a été influencée par leur historique familial, leur culture, leur religion ou simplement par les diverses expériences qu’ils ont vécues. De plus, elle leur conseille d’examiner ce qu’ils dépensent, non seulement en termes argent, mais aussi le temps et l’énergie qu’ils investissent.

Réservez des plages horaires pour vérifier vos finances

Même si vous n’avez que quelques minutes par semaine pour consulter votre compte bancaire ou vos relevés de carte de crédit, faites preuve de constance. Cette habitude vous permettra d’assimiler le fait que les montants figurant sur vos relevés sont neutres sur le plan moral. Mme Conley considère cette méthode comme le point de départ d’une pratique qui peut durer toute la vie et qui permet aux gens de remettre en question leurs convictions, leurs attitudes, leurs habitudes et leurs comportements quant aux finances – et de commencer à surveiller la façon dont ils utilisent l’argent.

« En fait, un plan d’action concret constitue un bon point de départ, explique-t-elle. Et c’est ce que j’essaie habituellement de faire avec mes clients, car il s’agit d’abord de susciter un élan et de les amener à prendre l’habitude de surveiller leurs rentrées et leurs sorties d’argent. Il faut donc établir cette stratégie dès le départ, parce qu’il se peut que mes clients se trouvent à devoir gérer un historique familial et leurs émotions, plutôt que d’effectuer vraiment ce que j’appellerais le travail externe, qui consiste à gérer leurs finances et à apporter des changements dans leur situation. »

Établissez un plan d’épargne régulier

L’anxiété financière qu’éprouvent bon nombre de personnes, moi y compris, découle du fait qu’à n’importe quel moment, une dépense inattendue pourrait venir chambouler un budget déjà famélique. Mme Conley propose une solution qui va droit au but pour éviter une telle situation : établir un plan d’épargne automatique, que ce soit par le versement de 2 $ par semaine ou de 2 000 $ par mois. Vous vous habituerez à bénéficier d’un filet de sécurité, et votre capacité à payer les coûts d’un nouvel ordinateur ou de soins dentaires imprévus contribuera grandement à votre tranquillité d’esprit.

« Sur le plan purement personnel, je dois m’assurer que les revenus de mes clients couvrent toutes leurs dépenses et qu’ils utilisent leur argent dans les aspects de leur vie qui leur tiennent le plus à cœur, explique-t-elle. J’amène mes clients à commencer à épargner les sommes qu’il leur reste à la fin du mois pour couvrir leurs dépenses trimestrielles, semestrielles ou annuelles, plutôt que mensuelles. En prenant le temps de déterminer ces dépenses et de commencer à épargner chaque mois pour les couvrir, mes clients sont en mesure de progresser et de cesser d’utiliser des cartes de crédit pour les dépenses qui se présentent. »

Souvenez-vous des raisons qui vous poussent à faire cette démarche

« Je suis convaincue que tout le monde possède la capacité de surmonter cette peur; je sais aussi que la situation de chacun est unique. Certains sont privilégiés, et d’autres ne le sont pas, alors je ne crois pas que tout le monde se trouve sur un même pied d’égalité », affirme Mme Conley. Cela dit, elle met l’accent sur ce que nous pouvons changer dans notre situation personnelle, comme notre discours intérieur et nos comportements. 

En tant qu’être humain, vous avez besoin d’argent pour profiter pleinement de votre existence. 

« Tout ce que j’écris porte sur l’état d’esprit humain, alors les étapes que j’énonce sont évidemment les mêmes pour tout le monde. Ces eaux seront plus faciles à naviguer pour certains que pour d’autres. En tant qu’être humain, vous avez besoin d’argent pour profiter pleinement de votre existence. Vous avez besoin d’argent pour accomplir des choses, pour survivre et pour redonner, explique-t-elle. Prenez donc le temps de régler vos problèmes financiers et faites-le d’une manière qui vous plaît; voilà ce qui revêt le plus d’importance. »

Bien sûr, malgré toutes nos bonnes intentions, il s’avère difficile de changer nos propres comportements, d’autant plus si nos anciennes habitudes ont eu des retombées positives. Aucune situation ne peut changer sans une motivation encore plus forte que le statu quo. Réfléchissez à la raison pour laquelle vous voulez changer votre relation avec l’argent. Pour épargner en vue de vacances? Pour acheter une maison? Pour mieux dormir la nuit, pour une fois? Quel que soit votre objectif, vous devez garder le cap sur celui-ci. Écrivez-le dans votre journal personnel, faites-en un tableau de visualisation ou faites-en part à un ami qui réussit à vous tenir sur le droit chemin. Comme l’a fait remarquer Jen Sincero, il est difficile d’améliorer sa relation avec l’argent, mais toutes les personnes qui sont prêtes à y mettre les efforts peuvent compter sur un état d’esprit fondé sur l’abondance.

Cet article a été rédigé par Laura Studarus de Real Simple et sa publication a été autorisée légalement par le site Content Marketplace d’Industry Dive. Pour toute question sur les droits de reproduction, écrivez à legal@industrydive.com




Content is loading, please wait