Aller au contenu

Quatre mesures clés à prendre en matière de finances personnelles avant l’âge de 35 ans

pageProperties.bannerAltText

Rédigé par : Zach Rapport
Source : Benzinga

On dit que la trentaine est la nouvelle vingtaine. Il s’agit sans doute d’une bonne nouvelle, considérant le manque de rigueur à l’égard de l’argent dont bon nombre font preuve dans la vingtaine. C’est donc dire qu’il n’est pas trop tard pour acquérir de bonnes habitudes et stabiliser sa situation. Que vous soyez à cinq ans de la quarantaine ou que vous ayez mis la main sur cet article avec une dizaine d’années d’avance, voici quatre mesures clés que vous pouvez prendre dès maintenant en matière de finances personnelles qui pourraient faciliter votre avenir. 

1. Établir un budget

Vous avez probablement déjà entendu cette astuce une centaine de fois, mais c’est parce qu’elle est hautement judicieuse. C’est pourquoi elle figure en tête de liste. Vos objectifs financiers pourraient demeurer inatteignables si vous ne parvenez pas à établir (et à respecter) un budget. 

Pour la division de votre revenu, pensez à la règle 50-30-20 : 

  • Affectez 50 % pour les essentiels : loyer, épicerie, factures, etc. 
  • Réservez 30 % pour vos envies : nouveau gadget, vacances, etc. 
  • Conservez 20 % pour l’épargne et les dettes : comptes d’épargne ou de placement, remboursement de cartes de crédit ou de prêts étudiants, etc. Et n’oubliez pas de prévoir un coussin de fonds d’urgence dans votre compte d’épargne (ou un endroit facilement accessible). 

2. S’attaquer à ses dettes

Vous pourriez envisager une stratégie de consolidation des dettes. Jennifer McDermott, défenseure des intérêts des consommateurs de finder.com, recommande souvent de « regrouper toutes les dettes en un seul endroit ». Vous pouvez parfois profiter d’offres de lancement assorties de faibles taux d’intérêt : un paiement unique vous semblera peut-être plus facile à gérer que plusieurs factures mensuelles.

Ensuite vient le débat entre les « bonnes dettes » et les « mauvaises dettes ». Une carte de crédit, par exemple, pourrait être considérée par certains comme une « mauvaise dette » en raison du taux d’intérêt à payer sur votre solde. Drew Parker, créateur de l’outil The Complete Retirement Planner, affirme qu’« en payant 200 $ par mois sur un solde de 5 000 $, le remboursement peut prendre près de trois ans avec un taux d’intérêt élevé (18 % ou plus), et que les frais d’intérêt ajoutés s’élèveront à plus de 1 300 $ ». 

« Si vous investissiez plutôt ces 200 $ par mois, vous pourriez avoir 10 000 $ en main dans le même délai (avec un rendement de 7 %) », ajoute M. Parker.

3. Épargner, épargner, épargner

Il n’est jamais trop tard pour commencer à épargner. Une fois que vous avez établi un plan pour maîtriser vos dettes, épargner – même quelques dollars par semaine – peut faire une grande différence. 

Si votre paie est versée par dépôt direct, envisagez d’acheminer automatiquement une partie du montant à un compte d’épargne. Hors de vue, hors de portée : une stratégie qui rapporte des intérêts. 

Lou Haverty, analyste financier agréé (ou CFA en anglais), recommande d’épargner au moins l’équivalent d’une fois son salaire annuel avant l’âge de 35 ans. « Si vous n’avez pas encore atteint ce niveau (comme c’est le cas pour beaucoup de gens), envisagez d’augmenter votre taux d’épargne afin de vous rapprocher de cet objectif. »

4. Conserver un testament à jour

Un testament est une forme de planification successorale qui peut aider à protéger vos actifs et le bien-être financier futur de votre famille advenant votre décès. Après un mariage ou la naissance d’un enfant, ou si votre valeur nette est positive, il peut valoir la peine de considérer cette option. 

Même si vous pouvez rédiger votre propre testament, il pourrait être judicieux d’au moins rencontrer un professionnel au préalable. En l’absence de plans, si vous deveniez inapte, quelqu’un pourrait devoir s’adresser aux tribunaux afin de prendre le contrôle de vos finances.

Si vous avez déjà établi un plan, il est toujours utile de vérifier régulièrement vos bénéficiaires et de les mettre à jour.

 

Cet article a été rédigé par Zach Rapport de Benzinga et sa publication a été autorisée par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez adresser toutes les questions sur les licences à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait