Aller au contenu

Trois raisons pour lesquelles les investisseurs devraient éviter de réagir à la volatilité des marchés boursiers

Rédigé par : Mallika Mitra

Source : MONEY

Si vous avez surveillé votre portefeuille d’actions dernièrement, il y a de bonnes chances que vous soyez stressé. Le cas échéant, passer à l’action en raison de cette anxiété pourrait être très dommageable à long terme.

Bien qu’il puisse être inquiétant de voir votre portefeuille plonger en période de volatilité, le fait de retirer votre argent du marché lors d’un repli comporte d’énormes risques. De plus, il est presque impossible d’essayer de deviner ce que le marché fera ensuite.

« Personne n’a de boule de cristal », affirme Tess Zigo, conseillère financière chez LPL Financial. « Vous aurez peut-être de la chance, une fois, lorsque vous tenterez de prédire la prochaine intervention du marché, mais ce n’est pas une bonne stratégie à long terme. »

Voici pourquoi réagir à un repli boursier peut nuire considérablement à votre portefeuille de placement.

Il est difficile de revenir sur le marché

Si vous vendez vos placements, vous devez prendre une autre décision : Quand devriez-vous revenir sur le marché?

« À court terme, retirer votre argent du marché pourrait être une bonne chose », affirme Dan Egan, vice-président de la finance comportementale et des placements à la société de conseils en placement en ligne Betterment. « Mais ce qui attire les gens, c’est qu’une fois que vous êtes sorti du marché, il est difficile de vous convaincre d’y revenir, surtout à court terme. »

Selon M. Egan, il arrive souvent que les investisseurs soient nerveux face à la baisse des prix et retirent leur argent du marché. Mais même lorsqu’il commence à remonter quelques semaines plus tard, ils se disent qu’ils ne sont pas encore prêts à y revenir, étant donné sa volatilité. Puis, le marché continue de progresser.

« Si vous n’avez pas considéré le moment qui suit une baisse comme étant un bon moment pour entrer dans le marché, il est très difficile de considérer un moment ultérieur comme étant un meilleur moment pour y revenir », affirme M. Egan.

Souvent, ces investisseurs ne se sentent à l’aise pour racheter des parts qu’après une longue période de hausse des marchés. D’ici là, les prix seront probablement plus élevés que lors de la vente. Autrement dit, ils adoptent un comportement « vendre à bas prix, acheter à prix élevé », comme le dit M. Egan, ce qui est le contraire de ce que vous voulez faire.

Il est important de conserver ses placements sur le marché

Lorsque vous gardez votre argent sur la touche, vous risquez de rater les meilleurs jours du marché boursier – et il est très difficile de prédire quand ces jours se présenteront. Entre le 1er janvier 2002 et le 31 décembre 2021, sept des meilleurs jours de l’indice S&P 500 ont eu lieu dans les deux semaines qui ont suivi les dix pires jours, selon le rapport de J.P. Morgan Asset Management intitulé « Guide to Retirement » publié en 2022.

Un investisseur qui a acheté pour 10 000 $ de titres de l’indice S&P 500 en 2002 aurait vu son argent fructifier à 61 685 $ s’il était resté entièrement investi dans l’indice au cours des deux décennies suivantes. Toutefois, un investisseur qui a raté les 10 meilleurs jours du marché aurait vu son argent fructifier à peine à 28 260 $. Autrement dit, selon le rapport, manquer les 10 meilleurs jours du marché sur 20 ans aurait réduit leurs rendements environ de moitié.

Selon Mme Zigo, les investisseurs devraient surmonter les fluctuations du marché comme ils le feraient pour les montagnes russes. De la même façon que vous ne retireriez pas votre ceinture de sécurité lorsque vous êtes au sommet des montagnes russes, là où vous avez le plus peur, vous ne devriez rien faire de dangereux et d’impulsif lorsque vous êtes effrayé par les dernières chutes et fluctuations du marché.

« La réalité du marché est que nous ignorons ce qu’il se fera sur une courte période – il pourrait produire des rendements négatifs », ajoute-t-elle. Mais si l’histoire est un indicateur de l’avenir, nous verrons des rendements positifs au cours des 10, 20 ou 30 prochaines années.

La volatilité fait partie des placements

Il peut être difficile de prendre du recul et d’obtenir un point de vue lorsque votre portefeuille est dans le rouge, mais n’oubliez pas : Les fluctuations du marché boursier sont tout à fait normales.

« La volatilité est naturelle dans le monde des placements, affirme Sam Stovall, stratège en chef des placements chez CFRA Research.

Voici quelques points de vue : Selon M. Stovall, depuis la Seconde Guerre mondiale des phases de repli et de reprise du marché boursier d’au moins 5 % ont généralement eu lieu tous les 100 jours. Par ailleurs, des baisses de 10 % ont lieu en moyenne tous les 1,6 an. Toujours selon M. Stovall, même si l’indice S&P 500 se situe autour de 18 % par rapport à son sommet record du début de janvier, un recul de 10 % à 20 % ne prend généralement que quatre mois pour atteindre le seuil de rentabilité.

Ne laissez pas votre ego vous convaincre que vous êtes capable d’anticiper le marché et ne laissez pas vos émotions dicter vos décisions.

« Si vous avez l’intention de devenir une personne qui cherche à anticiper les fluctuations du marché, n’oubliez pas que vous devrez avoir raison deux fois », affirme M. Stovall. « Une première fois pour sortir du marché et une seconde fois pour y revenir. »

 

Cet article a été rédigé par Mallika Mitra de Money et sa publication a été autorisée légalement par le biais de Content Marketplace d’Industry Dive. Pour toute question sur les droits de reproduction, écrivez à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait