Aller au contenu

13 mythes sur la collaboration avec un conseiller en placements

Rédigé par : Michael Reynolds

Source : Wealthtender

De toutes les compétences que vous pouvez acquérir et développer dans la vie, la gestion de votre argent est peut-être l’une des plus significatives et importantes. L’argent est à la base de tout ce que nous faisons : notre rapport à lui et la façon dont nous nous en servons peuvent avoir une grande incidence sur notre qualité de vie.

C’est pour cette raison que de nombreuses personnes choisissent de faire appel à un conseiller en placements qualifié. Un bon conseiller en placements peut vous aider à améliorer vos finances et être un précieux allié.

Toutefois, les conseillers en placements font l’objet de plusieurs mythes et d’idées fausses. De ce fait, certaines personnes hésitent à les consulter, voire s’y opposent purement et simplement.

Nous allons donc aborder les mythes généralement associés aux conseillers en placements et voir ce qu’il en est réellement.

Mythe no 1 : Il faut avoir beaucoup d’argent pour faire appel à un conseiller en placements.

Pas nécessairement. L’exigence d’un montant minimal est certes une pratique courante, mais tous les conseillers en placements ne la suivent pas. 

La profession compte de plus en plus de conseillers en placements qui rejettent les anciennes manières de faire et adoptent un modèle plus moderne et efficace, fondé sur la technologie et l’efficience, afin d’offrir leurs services à des clients qui n’ont peut-être pas (encore) beaucoup d’argent. Ne laissez pas cette idée reçue vous empêcher de demander de l’aide. Il se peut au contraire que le moment soit bon justement parce que vous n’avez pas encore beaucoup d’argent.

Mythe no 2 : Je vais me sentir bête face à un conseiller en placements.

Un véritable conseiller en placements est pédagogue par nature et se montre patient quand il explique des concepts à ses clients. N’oubliez pas : vous êtes le client et c’est votre argent. Vous méritez d’être traité avec respect.

Mythe no 3 : Un conseiller en placements me dira simplement d’arrêter de dépenser. Et donc il faudra que j’attende la retraite avant de pouvoir faire ce que j’ai envie de faire.

Pour moi, la planification financière consiste à organiser votre argent de manière à ce que vous puissiez vivre la vie que vous voulez vivre. Il s’agit donc de vous aider à profiter de la vie dès maintenant.

Un bon conseiller en placements ne se contentera pas de vous dire d’épargner pour votre retraite. Il sera un véritable allié, à même de vous accompagner sur le plan financier, et vous aidera à prendre le contrôle de vos finances afin que vous gagniez en sérénité et que vous commenciez à avancer vers vos objectifs. Et c’est ce qu’on veut!

Mythe no 4 : Un conseiller en placements investira tout mon argent dans des actions, ce qui est inquiétant et paraît risqué.

Un bon conseiller en placements n’investira certainement pas la totalité de votre argent dans des actions. Un des principes de base de la planification financière est de veiller à ce que vous disposiez de solides économies à court terme en cas d’urgence ou d’achats importants, généralement sous la forme d’un bon vieux compte d’épargne.

Ensuite, s’il s’avère approprié d’investir dans des comptes à plus long terme, les actions pourront entrer en jeu. Cependant, dans la plupart des cas, votre argent ne sera pas investi dans des actions individuelles. Car oui, procéder ainsi serait plutôt risqué. La plupart des conseillers en placements créent pour leurs clients des portefeuilles bien équilibrés et bien diversifiés composés de fonds communs de placement et/ou de FNB, lesquels sont composés à leur tour de centaines d’actions et/ou d’obligations différentes.

Mais avant, votre conseiller évaluera votre tolérance au risque et votre profil d’investisseur pour s’assurer que votre stratégie de placement convient à votre situation personnelle.

Une telle diversification vous procurera beaucoup plus de stabilité que les actions individuelles. Bien que les placements sur le marché comportent toujours des risques, la diversification peut contribuer à dissiper une grande partie de l’anxiété que la volatilité suscite.

Mythe no 5 : J’ai besoin d’un conseiller à proximité de chez moi, car il faudra toujours que je me rende à son cabinet pour le rencontrer.

Vous avez de la chance! De nombreux conseillers en placements modernes se servent de la technologie pour communiquer, ainsi, personne n’a à se déplacer. En ce qui me concerne, j’utilise Zoom pour m’entretenir avec mes clients par vidéoconférence. Ce genre d’application fonctionne très bien et vous permet de rester confortablement chez vous. Nous avons tous beaucoup à faire et personne ne veut passer plus de temps en déplacement.

De nombreux conseillers en placements comme moi ont des clients dans tout le pays et s’entretiennent en ligne avec eux par vidéoconférence alors que des milliers de kilomètres les séparent.

Mythe no 6 : Mes habitudes financières vont m’embarrasser.

Si un conseiller en placements vous met mal à l’aise en raison de votre situation ou de vos habitudes financières, fuyez. Personne n’est parfait et nous faisons tous de notre mieux pour nous améliorer. Un bon conseiller en placements abordera votre situation sans jugement et fera preuve d’empathie concernant vos besoins. Si vous avez trouvé la bonne personne, vous vous sentirez en sécurité au moment d’évoquer vos problèmes financiers.

Mythe no 7 : Les honoraires seront trop élevés.

Un bon conseiller en placements vaut beaucoup plus que les honoraires qu’il facture. Mais nous y reviendrons plus tard.

Cela dit, les conseillers en placements disposent d’une certaine liberté dans la manière de facturer leurs services. Certains calculent leurs honoraires en pourcentage des actifs qu’ils gèrent pour vous (généralement à peu près 1 % par année), et la somme est habituellement prélevée directement sur vos comptes de placement; donc nul besoin de sortir le carnet de chèques ou la carte bancaire.

D’autres factureront des frais initiaux et/ou continus, selon les services qu’ils vous fournissent. Cela peut varier. Mais le fait est qu’il existe forcément quelqu’un qui saura répondre à vos besoins et à votre situation financière particulière. Ne laissez pas la crainte des honoraires vous empêcher d’obtenir de l’aide. Les meilleurs conseillers en placements adorent aider les gens, et ils le feront à un prix qui vous convient.

Mythe no 8 : Je devrai laisser à quelqu’un le contrôle de mon argent et je ne veux pas faire ça.

Votre argent reste sous votre contrôle lorsque vous travaillez avec un conseiller en placements. Votre argent est généralement détenu par un dépositaire, à savoir une institution financière qui a la garde de vos fonds. Mais le tout est à votre nom et le compte vous appartient. Vous pourrez y accéder en tout temps, transférer des fonds et gérer votre compte. Votre conseiller en placements est affecté à votre compte, mais il ne détient pas votre argent.

Et ultimement, c’est toujours vous qui avez le dernier mot sur ce qui est fait avec votre argent.

Mythe no 9 : Un conseiller en placements tentera simplement de me vendre des produits pour obtenir une commission.

Cette crainte est compréhensible. Jusqu’à tout récemment, une grande partie du secteur reposait sur la vente de produits à commission. Le conseiller en placements recommandait un produit, comme une assurance vie ou des fonds communs de placement, et il recevait une commission lorsque son client suivait sa recommandation.

Or, le secteur a évolué (dans la bonne direction) en ce sens que la plupart des conseillers en placements modernes sont des conseillers fiduciaires à honoraires seulement. Bref, ils ne reçoivent pas de commissions. Plutôt, ils facturent des honoraires en fonction du service qu’ils offrent. Une fois éliminés les conflits d’intérêts et incitations à la vente, le client a l’assurance que ses intérêts sont toujours prioritaires aux yeux de son conseiller en placements.

Mythe no 10 : Ma vie est trop simple, je n’ai pas besoin d’un conseiller en placements.

Vous êtes célibataire, vous n’avez pas d’enfants, pas de dettes et vous occupez un emploi « normal »? Vous ne sentez peut-être pas le besoin de recourir aux services d’un conseiller en placements. Mais peut-être ignorez-vous ce que vous ignorez? Peut-être pourriez-vous prendre de meilleures décisions de placement avec les bons conseils?

La vie et les besoins en conseils sont d’une complexité et d’une variété insondable, et la panacée n’existe pas. La vie peut vous sembler simple aujourd’hui, mais il est rare que cela dure.

Peut-être que vous êtes sur la bonne voie et gérez votre argent avec brio. Ou peut-être que quelques conseils ne seraient pas de trop. Dans tous les cas, le fait d’être dans une période « simple » de votre vie ne justifie pas nécessairement de négliger d’obtenir de l’aide pour planifier votre avenir.

Mythe no 11 : Un conseiller en placements ne fera que me dire comment investir mon argent, rien d’autre.

Certains conseillers en placements se concentrent uniquement sur la gestion de placements. Toutefois, les conseillers en placements modernes sont de plus en plus nombreux à adopter une approche plus globale.

Une proportion significative d’entre eux s’adonnent non seulement à la gestion de placements, mais aussi à l’élaboration de plans financiers et à leur mise en œuvre.

Les excellents conseillers en placements sont également nombreux à épauler leurs clients en les accompagnant sur le plan financier et en les responsabilisant pour les aider à surmonter les difficultés financières de la vie et à rester sur la bonne voie grâce à l’établissement d’un budget et à d’autres services de soutien.

Mythe no 12 : Je n’ai pas besoin d’un conseiller en placements; je suis parfaitement capable de gérer mon argent moi-même.

Faire les choses par soi-même, c’est inscrit dans l’ADN de bon nombre d’entre nous. J’en suis bien conscient. Mais la valeur ajoutée des conseillers en placements n’est pas une notion dénuée de fondement. Saviez-vous qu’elle s’appuie sur des données scientifiques? Selon une étude récente, les clients qui font appel à un conseiller en placements profitent de rendements 3 % supérieurs à ceux qui gèrent leur argent sans conseiller. Et cette constatation ne concerne que les placements. L’étude ne tient pas compte des services de planification et d’encadrement.

De plus, comme c’est le cas pour de nombreuses autres professions, les conseillers en placements sont plongés dans le monde financier tous les jours et disposent d’une gamme complète d’outils, d’applications et de sources d’information pour servir leurs clients efficacement. Souvent, ils ont une vue d’ensemble plus complète qu’une personne qui ne fait pas ce travail à temps plein.

Alors oui, il est tout à fait possible de se débrouiller tout seul, mais je dirais qu’il serait plus profitable pour la majorité des gens de faire appel à un conseiller en placements. Et j’ajouterais que cette aide pourrait modifier de manière aussi bien positive que significative la trajectoire financière de ces personnes, et avoir des effets considérables sur leur avenir.

Mythe no 13 : J’ai horreur des mathématiques et des chiffres. Travailler avec un conseiller en placements va être une expérience affreusement ennuyeuse et pénible.

La plupart des gens ont autant envie d’aller voir leur conseiller en placements que leur dentiste (sans vouloir offenser les dentistes). Après tout, il est vrai que l’expérience paraît ennuyeuse, tout comme il est vrai que les feuilles de calcul n’ont rien de palpitant.

Or, ce qu’il faut savoir c’est que travailler avec l’argent est moins une question de mathématiques que de vie. Bien sûr, les mathématiques sont importantes (très importantes), mais il y a des outils et des logiciels pour ça. Ce qui est vraiment intéressant, c’est de planifier sa vie en fonction de son argent. Le plaisir vient lorsque vous commencez enfin à prendre le contrôle de votre argent grâce à l’encadrement budgétaire. Les choses deviennent vraiment intéressantes une fois que vous avez épongé vos dettes et que vous commencez à accroître votre valeur nette.

Et c’est encore plus stimulant de créer l’espace et les systèmes nécessaires pour profiter de la vie maintenant, au lieu de fuir ses problèmes financiers et de stresser (je ne juge pas, je suis passé par là).

De plus, les conseillers en placements ne sont pas tous ennuyeux et pincés. Un bon conseiller en placements aura une personnalité qui vous correspond bien. Il sera en mesure de saisir votre situation et il vous aidera à comprendre les chiffres sans vous entraîner trop loin dans les détails.

Un excellent conseiller en placements vous aidera à repérer les possibilités et vous motivera à renforcer vos ressources financières. J’irais même jusqu’à dire que vous pourriez trouver le processus captivant.

En travaillant avec mes clients, j’ai constaté que parmi toutes les expériences qui marquent notre collaboration, l’une des plus puissantes et des plus précieuses pour eux est la toute première. Nous commençons par rassembler toute l’information qui a trait à leurs finances dans un tableau de bord simplifié. Et à la fin de cette étape, pour la première fois, ils peuvent voir l’intégralité de leur « vie » financière au même endroit. Pour quelqu’un qui a longtemps stressé de ne pas connaître sa situation, cet acte simple peut être libérateur et valorisant. Et ça ne fait que commencer.

 

Cet article a été rédigé par Michael Reynolds de Wealthtender et sa publication a été autorisée légalement par le biais du Content Marketplace d’Industry Dive. Pour toute question sur les droits de reproduction, écrivez à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait