Aller au contenu

Six étapes pour vous aider à surmonter votre crainte d’investir

Bien des gens se sentent démunis face aux placements. À l’heure actuelle, de nombreux Canadiens n’investissent pas parce qu’ils estiment ne pas avoir les connaissances nécessaires ou doutent de leur capacité à prendre des décisions de placement.

Même si un compte d’épargne peut sembler être une option plus simple, il ne permettra pas à votre argent de croître beaucoup au fil du temps. De plus, l’inflation et les frais de tenue de compte risquent d’éroder la valeur de votre épargne. Les placements, en revanche, vous offrent une façon de faire fructifier vos économies en prévision de certaines des étapes les plus importantes de votre vie.

Les placements peuvent jouer un rôle crucial dans la réalisation de vos objectifs. Ils peuvent donner à votre épargne le coup de pouce requis pour vous permettre de concrétiser vos rêves, comme acheter une voiture, voyager, réaliser un projet que vous caressez ou même acheter une maison. Plus tard dans votre vie, ils pourraient vous aider à soutenir les études de vos enfants ou même à financer votre retraite.

Mais faire le premier pas peut être intimidant ou donner lieu à une multitude de scénarios hypothétiques. Si vous commencez à vous sentir accablé, les conseils simples qui suivent devraient vous rassurer.
 

  1. Commencez modestement. Déterminez le montant que vous êtes à l’aise d’investir et fixez-vous un objectif approprié compte tenu de votre situation actuelle et du but que vous souhaitez atteindre. Vous pourrez revoir votre plan si vos objectifs changent au fil du temps.
  2. Renseignez-vous sur le fonctionnement des différentes options de placement et sur leur comportement probable. Si vous ne comprenez pas un placement, ne l’achetez pas.
  3. Définissez vos attentes. Réfléchissez à votre tolérance au risque, et assurez-vous de comprendre les risques et les rendements associés à un placement donné.
  4. Portez attention à vos placements, sans tomber dans l’obsession. Il est probable qu’ils ne changeront pas beaucoup d’un jour à l’autre, ou même d’un mois à l’autre, mais même s’ils le font…
  5. Essayez de ne pas vous laisser effrayer par la volatilité. Les fluctuations sont normales au cours des cycles de marché, et il n’existe pas d’approche universelle. Les horizons temporels varient selon les investisseurs et peuvent ne pas correspondre aux cycles de marché. Il convient toutefois de se rappeler qu’il est plus important d’investir à long terme que d’essayer d’anticiper le marché. 
  6. Évitez de modifier vos placements chaque fois qu’un changement survient sur les marchés. Il y a en effet de fortes chances que vous finissiez ainsi par acheter quand les prix sont élevés et vendre lorsque votre placement perd de la valeur. Rappelez-vous que vos pertes restent théoriques – jusqu’à ce que vous vendiez votre placement.

Quand vous aurez commencé à investir, vous aurez une meilleure idée de votre profil d’investisseur. Quel degré de risque êtes-vous prêt à accepter? Avez-vous un intérêt particulier pour certains secteurs, régions géographiques ou mandats? Dans quelle mesure le processus vous intéresse-t-il, et combien de temps souhaitez-vous y consacrer?

À mesure que vous acquerrez des connaissances et gagnerez en confiance, vous voudrez peut-être investir davantage ou essayer différents types de placements. Mais la simplicité est un bon point de départ. Et il n’y a pas de mal à s’en tenir à cela. Le simple fait de décider de commencer à investir peut vous donner une longueur d’avance.

Vous pouvez vous familiariser avec les notions de base des placements et obtenir des conseils sur la façon de commencer à investir en consultant la page Introduction au placement. Vous pouvez également faire l’essai de notre Calculatrice de croissance des placements pour déterminer comment atteindre vos objectifs financiers.


Content is loading, please wait