Avant de vous investir dans une relation financière sérieuse, une auto-évaluation est de mise

Du temps où de nombreux investisseurs vérifiaient le cours des actions dans le journal du matin, bien avant que les médias sociaux envahissent la sphère médiatique, les choix en matière de gestion de patrimoine étaient limités. L’investisseur aisé type pouvait recevoir chaque semaine un appel de son courtier en valeurs lui proposant des idées d’actions et il rendait visite à un comptable professionnel agréé à la période des impôts. Les plans financiers globaux étaient rares. Aujourd’hui, en revanche, une multitude d’options s’offrent à vous pour gérer votre argent et planifier votre avenir financier, allant de l’utilisation d’une application de technologie financière permettant de déterminer vous-même les répartitions appropriées, à l’embauche d’un gestionnaire de patrimoine dont l’équipe de professionnels est à votre service.

Comment faire un choix parmi les diverses options offertes? Commencez par déterminer quel rôle vous souhaitez jouer dans la gestion de votre argent, ou du moins celui qui vous convient à l’heure actuelle.

Nous décrirons trois rôles distincts que les investisseurs peuvent jouer.

L’option à privilégier dépend du temps que vous souhaitez consacrer à la gestion de votre argent, de votre degré de confiance en vos compétences financières, du type d’expérience-conseil que vous souhaitez obtenir et de la taille des actifs que vous détenez.

Les aspirants

Avant l’avènement d’Internet, les investisseurs autonomes étaient souvent associés à des stéréotypes : l’ingénieure qui crée ses propres feuilles de calcul pour faire le suivi de ses finances ou encore le médecin qui se croit plus doué que les professionnels pour choisir ses placements.

Aujourd’hui, avec les ressources accessibles sur Internet, n’importe qui peut se débrouiller seul et la plupart des jeunes investisseurs commencent de cette façon. Vous pouvez devenir un aspirant, peu importe la valeur de vos actifs, à condition d’avoir du temps et d’être à l’aise de vous fier à des programmes et des applications informatiques pour la répartition de vos actifs et la conception de votre plan financier, ainsi que pour tester la résistance de ces derniers. Certains des investisseurs autonomes les plus motivés visent un objectif précis, comme en témoigne l’essor du mouvement en ligne FIRE ou Financial Independence, Retire Early (indépendance financière, retraite hâtive).

Les aspirants peuvent facilement s’informer et faire des recherches de base sur les FNB, les fonds communs de placement et les actions individuelles. De plus, ils peuvent aisément examiner la répartition de leurs actifs à l’aide des outils gratuits de Morningstar et de Yahoo Finance et de ceux fournis par leurs propres courtiers en ligne. Vous pouvez tester la résistance de votre portefeuille au moyen de l’outil Monte Carlo, un simulateur de crises hypothétiques accessible gratuitement dans le site Portfolio Visualizer. En outre, la plupart des entreprises de services financiers en ligne fournissent aussi aux clients des outils leur permettant de déterminer le niveau de risque de leurs portefeuilles et de savoir s’ils sont sur la bonne voie pour la retraite.

Les aspirants courent deux grands risques. De nombreux investisseurs réagissent de façon excessive aux fluctuations du marché et à l’actualité; des études ont montré que les investisseurs de fonds communs de placement, par exemple, ont tendance à obtenir un rendement inférieur aux indices, car ils achètent leurs titres à des sommets et procèdent à des ventes lorsque les titres avoisinent des creux. Ils courent aussi le risque d’élaborer un plan financier ou un plan de retraite à partir d’hypothèses erronées. À mesure que les aspirants gagnent en âge et que leurs actifs augmentent, bon nombre d’entre eux se qualifient pour devenir des jongleurs ou des délégants.

Les jongleurs

On compte de plus en plus d’investisseurs aisés qui préfèrent combiner la gestion financière autonome et les conseils de professionnels. Ils ont le temps, les compétences et la patience pour tout gérer. Ils peuvent par exemple planifier eux-mêmes leur retraite et établir leur budget au moyen de programmes en ligne, mais confier la gestion de leurs placements à des professionnels, ou faire l’inverse. Heureusement, de nos jours, nul besoin d’être riche pour avoir recours à des services de gestion de portefeuille; un nombre croissant de jeunes entreprises de technologies financières et de sociétés financières établies offrent maintenant des portefeuilles de placement préconçus qui correspondent à votre horizon, à vos objectifs et à votre tolérance au risque (établis au moyen d’un questionnaire en ligne). (Certains de ces mêmes fournisseurs offrent également des services de planification financière, y compris des consultations téléphoniques ou sur le Web avec un être humain, moyennant un certain pourcentage supplémentaire d’honoraires liés à la gestion des actifs, un modèle de service que l’on qualifie généralement d’« hybride ».)

Une autre technique prisée des jongleurs consiste à déterminer la répartition et à choisir les placements eux-mêmes, puis à embaucher un planificateur financier pour exécuter des mandats précis, à des moments clés de leur vie financière. Par exemple, un investisseur autonome de 50 ans qui a surtout investi dans des fonds indiciels, qui a lui-même géré son plan financier et qui se trouve sur la bonne voie en vue de la retraite peut décider de recourir aux services d’un planificateur financier pour vérifier ses hypothèses et obtenir des suggestions de modifications du plan, au besoin, avant qu’il ne soit trop tard pour modifier la trajectoire. Dans le cas de nouveaux parents, ils pourraient consulter un planificateur pour en savoir plus au sujet de leurs besoins en assurance-vie et de la pertinence d’investir dans un régime enregistré d’épargne-études (REEE), mais ensuite comparer les polices d’assurance en ligne et investir directement dans un REEE en ligne.

Enfin, certains aspirants, qui éprouvent encore du plaisir à choisir leurs placements, peuvent décider, à mesure que la valeur de leurs actifs croît, de déléguer une partie des responsabilités liées à la gestion de leur argent, par exemple en confiant la gestion de leurs placements de base à un professionnel qui s’assurera de maintenir une bonne diversification, tout en gérant eux-mêmes quelques placements et en poursuivant leurs recherches pour dénicher la prochaine action prometteuse ou un placement non traditionnel.

Les délégants

Ceux qui recourent sans hésiter aux services d’un gestionnaire de patrimoine s’attendent non seulement à des résultats, mais aussi à obtenir un service particulier, comme s’ils étaient les souverains de leur domaine financier. Comme pour les aspirants, le temps est un facteur clé, mais dans ce cas-ci, il est primordial de ne pas faire perdre de temps à l’investisseur. Plutôt que de se pencher sur les menus détails des marchés, un bon gestionnaire de patrimoine profitera des rencontres avec l’investisseur pour se concentrer sur les tendances macroéconomiques et les objectifs personnels de ce dernier, lui fournira régulièrement des rapports faciles à lire et approfondis et sera disponible lorsque les marchés deviennent instables afin de discuter des mesures à prendre, s’il y a lieu.

Au fur et à mesure qu’une relation de confiance prend forme et que les objectifs sont bien compris, le conseiller en placements offrant des services complets présente régulièrement des idées et des stratégies particulières au client, y compris des actifs non traditionnels comme des placements en capital-investissement ou des fonds de couverture à faible volatilité. Il se peut que les aspirants et les jongleurs n’aient pas accès à de tels placements.

Cet article a été rédigé par l’équipe de Forbes Money de Forbes et a été autorisé légalement sous licence par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez envoyer toutes vos questions sur les licences à legal@industrydive.com.


Les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, de frais et de charges. Veuillez lire le prospectus ou la notice d’offre d’un fonds et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Les fonds ne sont pas garantis, leur valeur est appelée à fluctuer fréquemment et les investisseurs pourraient réaliser un profit ou subir une perte. Le rendement passé pourrait ou non être reproduit.

Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

476965-v202122

Close Search