Comprendre le fonctionnement des actions privilégiées

Les actions privilégiées représentent votre participation dans une entreprise. Elles sont cotées sur un marché boursier, comme la Bourse de Toronto (TSX), la Bourse de New York (NYSE) ou le NASDAQ, et peuvent être achetées par des investisseurs individuels au moyen de leurs comptes de négociation d’actions en ligne. Il ne faut pas confondre les actions privilégiées avec les actions ordinaires, que connaissent la plupart des investisseurs. Bien qu’elles octroient toutes les deux des capitaux propres au propriétaire, il y a des différences fondamentales entre ces deux types d’actions.

Comment fonctionnent les actions privilégiées?

Les actions privilégiées sont un moyen idéal pour une entreprise de réunir des capitaux, car elles sont souvent achetées en lot par de grandes institutions, plutôt que par des investisseurs individuels. Elles sont considérées à la fois comme des actions et des titres productifs de revenu, car leur valeur s’apprécie comme celle d’une action ordinaire, mais elles versent un dividende fixe, ce qui est plus caractéristique d’une obligation. Ce dividende fixe rapporte généralement plus qu’un dividende sur actions ordinaires.

Les actionnaires privilégiés n’ont pas le droit de vote, mais ils bénéficient d’un traitement préférentiel en ce qui concerne les distributions d’une entreprise. Les dividendes sont versés avant les dividendes sur actions ordinaires et si l’entreprise fait faillite, les actionnaires privilégiés ont un droit de créance plus élevé sur les actifs de l’entreprise que les actionnaires ordinaires.

Les droits des actionnaires privilégiés

Les actionnaires privilégiés n’ont pas de droit de vote, mais ils ont une priorité de créance sur les dividendes et les actifs de l’entreprise par rapport aux actionnaires ordinaires. Cela rend les actions privilégiées attrayantes pour les investisseurs qui cherchent à gérer la volatilité de leur portefeuille.

Les actions privilégiées comparées aux actions ordinaires

Il y a quelques différences fondamentales entre les actions privilégiées et les actions ordinaires. La plus importante est sans doute que les actionnaires ordinaires ont le droit de vote, ce qui n’est pas le cas des actionnaires privilégiés. Cette caractéristique est importante si vous voulez avoir votre mot à dire dans la direction de l’entreprise dans laquelle vous investissez. Dans la plupart des cas, les investisseurs reçoivent un droit de vote pour chaque action qu’ils possèdent, ils élisent les membres du conseil d’administration de l’entreprise et ils votent à l’égard des grandes décisions stratégiques.

Bien que les actionnaires privilégiés ne puissent pas voter, ils bénéficient d’un traitement préférentiel des dividendes de l’entreprise et d’une priorité de créance plus élevée sur les actifs si l’entreprise devait faire faillite. Les dividendes préférentiels sont fixes et offrent un rendement plus élevé que les dividendes ordinaires. Cela fournit aux investisseurs une source prévisible de revenus de placement.

Les actions privilégiées comparées aux obligations

Pour certains, les actions privilégiées constituent une solution de rechange aux obligations, car le dividende fixe offre une source de revenu prévisible. Lorsqu’elles sont détenues dans un compte de placement non enregistré, elles sont considérées comme étant plus efficaces sur le plan fiscal que les obligations, car le revenu de dividendes est imposé à un taux inférieur à celui auquel est assujetti le revenu en intérêts qui est versé aux détenteurs d’obligations. Pour cette raison, il est habituellement préférable de détenir les obligations dans un compte enregistré, comme un CELI ou un REER.

Les actions privilégiées sont plus risquées que les obligations, car les sociétés versent des intérêts obligataires aux investisseurs avant de verser des dividendes sur les actions privilégiées et ordinaires. Bien que les obligations offrent un rendement inférieur à celui des actions privilégiées ou ordinaires, elles sont considérées comme le placement le moins risqué des trois.

Comment achète-t-on des actions privilégiées?

Avant d’ajouter des actions privilégiées à votre portefeuille, passez en revue votre objectif de placement global ainsi que la répartition d’actifs recommandée, comme vous le feriez avant d’acheter tout autre type de placement.

Quel que soit le type d’actions, vous vous exposez à un risque plus grand si vous n’êtes pas en mesure d’investir dans plusieurs entreprises. Pour bien diversifier votre portefeuille avec des actions privilégiées, il vous faudra investir dans de nombreuses entreprises de divers secteurs. Cela n’est cependant pas à la portée de tous.

Différentes catégories d’actions

En plus des actions privilégiées et des actions ordinaires, les sociétés émettent différentes catégories d’actions. L’objectif principal de cette structure est de s’assurer que certains investisseurs ont des droits de vote privilégiés. Une société peut émettre à la fois des actions de catégorie A et des actions de catégorie B, chacune ayant des droits de vote différents. Les différentes catégories d’actions sont cotées séparément à la bourse et identifiées au moyen de symboles légèrement différents.

Caractéristiques des actions privilégiées

  • Peuvent être achetées sur le marché boursier
  • Ne confèrent aucun droit de vote
  • Comportent moins de risque que les actions ordinaires, mais plus de risque que les obligations
  • Sont considérées à la fois comme un investissement productif de revenu et en actions
  • Versent habituellement un dividende fixe
  • Dividende privilégié assorti d’une priorité de créance plus élevée que le dividende ordinaire
  • Sont plus avantageuses sur le plan fiscal si elles sont achetées dans un compte non enregistré

Cet article a été rédigé par Tom Drake de MapleMoney et a été autorisé légalement sous licence par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez adresser toutes les questions sur les licences à legal@industrydive.com.


Les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, de frais et des charges. Veuillez lire le prospectus ou la notice d’offre d’un fonds et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Les fonds ne sont pas garantis, leur valeur est appelée à fluctuer fréquemment et les investisseurs pourraient réaliser un profit ou subir une perte. Le rendement passé pourrait ou non être reproduit.

Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

439911-v20201124

Close Search