Trois mesures à prendre par les retraités pour gérer les risques liés aux placements

Vous êtes enfin à la retraite. Vous avez passé la plus grande partie de vos années de travail à accumuler de l’argent. Maintenant que vous approchez du temps où vous devrez commencer à utiliser ces sommes, vous vous demandez comment gérer le risque lié à vos placements.

À la retraite, le solde de vos comptes diminuera au fil des retraits, mais vous ne voulez pas que cette baisse soit exacerbée par un déclin de la valeur marchande. Les trois conseils suivants seront utiles en ce qui concerne la gestion des risques.

1. Comprendre les risques

Il est important de comprendre que tout placement comporte certains risques. Si l’idée de perdre de l’argent vous fait peur, il est préférable de mieux comprendre les risques que vous prenez plutôt que d’éviter d’investir.

D’une année à l’autre, le rendement du marché boursier peut être bon, mauvais ou stable, mais sa progression ne s’est jamais démentie sur de longues périodes. En 2000, 2001 et 2002, les actions des sociétés à grande capitalisation ont perdu 43 % de leur valeur au total. Malgré cette perte énorme, l’indice S&P 500 atteignait un sommet sept ans après l’éclatement de la bulle technologique. Comprendre cette dynamique vous permettra probablement de mieux réagir aux marchés baissiers lorsqu’ils se produiront.

L’histoire ne se répétera peut-être pas, mais le fait de savoir que le marché boursier s’est redressé au lendemain du pire des scénarios devrait vous aider à mieux gérer vos attentes de rendement pour vos comptes. Vous serez moins tenté de liquider vos placements en panique, et plus attentif aux horizons temporels. Le marché boursier a toujours rebondi, mais cela peut prendre des années. Vous devriez donc éviter d’adopter une approche de placement trop dynamique qui vous demanderait d’investir de l’argent dont vous aurez besoin à court terme.

2. Diversifier les risques

Comme les catégories d’actifs réagissent aux événements de différentes façons et présentent divers niveaux de risque, il est avantageux d’opter pour une grande variété de placements. Par exemple, les actions constituent la catégorie d’actifs la plus risquée, ce qui veut dire que les détenir à long terme peut rapporter plus, mais vous pourriez aussi perdre beaucoup lors des replis du marché boursier.

En 2008, le marché boursier a connu ses pires pertes depuis la Grande Dépression. Si vous n’aviez détenu que des actions de sociétés à grande capitalisation cette année-là, votre compte aurait perdu 37 % de sa valeur. La même année, les obligations de sociétés ont inscrit un rendement de 5 %. Donc ,si vos comptes avaient été constitués à 60 % d’actions et à 40 % d’obligations, ils n’auraient perdu que 20 % de leur valeur.

Vous pouvez diversifier vos placements et réduire votre exposition au risque en ajoutant à vos portefeuilles d’autres types de placements comportant un risque moindre ou non corrélé, comme les obligations, les liquidités ou les produits de base. Bien sûr, le potentiel de hausse s’en trouve limité, mais le potentiel de baisse se voit aussi restreint, ce qui offre une certaine paix d’esprit.

3. Rééquilibrer les risques

Lorsque la valeur de vos placements augmente (ou diminue), la répartition dans vos comptes change. Votre compte peut ainsi devenir trop dynamique ou trop prudent.

Si le marché boursier se porte bien, le volet en actions de votre compte pourrait s’accroître et passer de 60 % à 70 %, alors que celui des obligations pourrait diminuer pour passer de 40 % à 30 %. Dans un cycle de marché haussier, cela n’a pas une grande incidence, mais avec un profil plus dynamique qu’au départ, si le marché devait baisser l’année suivante, vous risquez de perdre des sommes surpassant votre seuil de confort établi initialement.

Autre scénario possible : ce même portefeuille pourrait avoir connu une année où les actions ont tiré de l’arrière, ce qui entraînerait une répartition de 50 % actions et 50 % obligations. Si, l’année suivante, le marché boursier se portait vraiment bien, vos comptes ne vous offriraient probablement pas un rendement à la hauteur de vos attentes. Par conséquent, vous pourriez être déçu du piètre rendement obtenu, en plus de ne pas atteindre vos objectifs à long terme.

Le rééquilibrage de vos comptes en fonction de la répartition initiale réglera ce problème. Pour rééquilibrer vos comptes, vous devez vendre les placements qui ont affiché un bon rendement et acheter davantage de placements dont le rendement a été moindre. Vous devriez rééquilibrer vos comptes au moins une fois par an, mais il se peut que cela soit nécessaire plus souvent dans une année où les marchés sont instables et ont enregistré des gains ou des pertes substantiels.

Une fois votre objectif d’épargne-retraite atteint, votre principale préoccupation est de protéger votre patrimoine. La gestion des risques est toujours importante, mais elle l’est encore plus lorsque vient le temps de retirer de l’argent. Même si vous ne pouvez pas toujours éviter les pertes, vous pouvez les gérer afin de profiter de vos années de retraite sans vous inquiéter de n’avoir pas assez d’argent.

The Motley Fool a une politique de divulgation.

Cet article a été rédigé par Diane Mtetwa, de The Motley Fool, et a été autorisé légalement sous licence par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez adresser toutes les questions sur les licences à legal@industrydive.com.


Les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, de frais et de charges. Veuillez lire le prospectus ou la notice d’offre d’un fonds et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Les fonds ne sont pas garantis, leur valeur est appelée à fluctuer fréquemment et les investisseurs pourraient réaliser un profit ou subir une perte. Le rendement passé pourrait ou non être reproduit.

Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

469471-v2021120

Close Search