Trois leçons de placement que j’aurais aimé apprendre plus tôt

L’investissement est l’un des moyens les plus efficaces de générer de la richesse à long terme, mais cela peut porter à confusion.

Il est souvent difficile de savoir si l’on prend les bonnes décisions, surtout au début. L’investissement sérieux est un processus qui dure des années et même des décennies, donc si vous attendez trop longtemps pour vous assurer d’être sur la bonne voie, vous pourriez rater un énorme potentiel de bénéfices.

Comme la situation financière de chacun est unique, les conseils ne sont pas universels. Et avec le recul, comme j’investis depuis un certain temps, je découvre que j’aurais aimé faire certaines choses plus tôt.

1. Commencer à investir plus tôt dans la vie

Lorsque j’étais au début de la vingtaine, investir à la bourse était la dernière chose à laquelle je pensais. Je me concentrais sur l’obtention d’un diplôme universitaire, sur la recherche de mon premier vrai emploi et sur l’apprentissage de la vie autonome. Lorsque j’avais de l’argent de côté, je ne songeais jamais à l’investir ou à le placer dans un compte de retraite.

En rétrospective, je comprends à quel point j’aurais pu maximiser mes rendements totaux si j’avais commencé à investir plus tôt.

Selon un sondage, une personne moyenne commence à mettre de l’argent de côté pour la retraite à 31 ans. Si, par exemple, vous investissiez 300 $ par mois dans vos comptes de retraite de 31 à 65 ans et que vous obteniez un taux de rendement annuel moyen de 8 % sur ces placements, vous vous retrouveriez avec un portefeuille d’environ 571 000 $.

Toutefois, si vous investissiez plutôt ces 300 $ par mois à partir de l’âge de 25 ans, à 65 ans, votre portefeuille vaudrait environ 933 000 $. Autrement dit, en commençant à investir seulement six ans plus tôt, vous augmenteriez la taille de votre pécule de plus de 60 %.

Évidemment, il est impossible de revenir en arrière pour commencer à investir plus tôt en vue de la retraite. Mais si vous continuez à tarder, vous pourriez perdre beaucoup plus de profits que vous ne le pensez. Peu importe votre âge, le meilleur moment pour commencer à investir est maintenant.

2. Apprenez à ne pas vous inquiéter des replis du marché

Lorsque j’ai commencé à investir, le solde de mon compte de placement était une source d’inquiétude. Je vérifiais mes placements chaque jour pour voir dans quelle mesure ils avaient augmenté ou diminué, et je commençais à paniquer lorsque mon solde diminuait. Lorsque j’ai connu mon premier repli du marché, j’ai sérieusement envisagé de retirer tout mon argent des actions et de ne plus jamais investir.

Aujourd’hui, je comprends que les replis du marché sont normaux et qu’ils ne sont pas aussi dangereux qu’on pourrait le croire pour la santé financière d’un investisseur. Le marché boursier connaît régulièrement d’importants reculs à court terme, mais il s’est toujours redressé, même après les pires effondrements, pour atteindre de nouveaux sommets.

Si les krachs boursiers vous rendent nerveux, n’oubliez pas que l’investissement est un processus à long terme. Avec le temps, la valeur globale d’un portefeuille diversifié de placements devrait progresser pour compenser tout éventuel repli, même s’il se peut que ce ne soit pas le cas de tous les titres que vous détenez. En investissant dans des sociétés et des fonds solides, vous avez de bonnes chances d’obtenir des rendements positifs à long terme.

3. Comprendre que mon parcours d’investisseur peut être différent de celui des autres

J’ai une confession à faire : je n’aime pas choisir les titres. Je n’aime pas faire des recherches sur les sociétés, fouiller dans les états financiers d’une organisation ou étudier toutes les particularités d’un secteur.

Pendant très longtemps, toutefois, j’ai pensé que je devais investir dans des actions individuelles pour réussir en tant qu’investisseur. Je croyais devoir soit me faire à l’idée et commencer à sélectionner des titres, soit accepter le fait que je ne ferais jamais beaucoup d’argent en tant qu’investisseur.

Depuis, j’ai appris qu’il existe de nombreuses façons d’investir et que le parcours de chacun sera différent. Personnellement, je préfère l’approche non interventionniste consistant à investir dans des fonds diversifiés et équilibrés. J’aime cette stratégie parce que je n’ai jamais à m’inquiéter de choisir des actions individuelles; je n’ai qu’à laisser mes placements tranquilles et à les laisser fructifier.

Précisons que la sélection de titres est une approche tout à fait convenable et qu’il est certainement possible de faire beaucoup d’argent de cette façon. Mais ce n’est pas la bonne stratégie pour tout le monde. Après avoir abandonné l’idée qu’il faut investir d’une certaine façon pour réussir, vous pouvez déterminer quelle approche correspond à vos préférences et à vos compétences pour, souhaitons-le, vous diriger vers un avenir plus prospère.

Tous les investisseurs commettent des erreurs, et j’ai beaucoup appris des miennes. Si certaines vous semblent familières, profitez de mon exemple, rajustez le tir et commencez à faire le nécessaire pour tirer le maximum de votre argent dès que vous le pouvez.

Évaluez la possibilité d’investir dans des FNB simplifiés si vous cherchez une solution de fonds équilibrés

Si vous êtes dépassé à l’idée de vous lancer sur le marché boursier, envisagez un FNB simplifié. Ce type de fonds est également connu sous le nom de FNB « tout-en-un », « de répartition de l’actif » ou « équilibré ». Il offre aux investisseurs l’accès à une combinaison d’actions et d’obligations fonctionnant comme un portefeuille de placements complet. Apprenez comment vous pouvez commencer à investir avec les FNB Fidelity Simplifié.

Cet article a été rédigé par Katie Brockman de The Motley Fool et a été autorisé légalement sous licence par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez adresser toutes les questions sur les licences à legal@industrydive.com.


Les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, de frais et de charges. Veuillez lire le prospectus ou la notice d’offre d’un fonds et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Les fonds ne sont pas garantis, leur valeur est appelée à fluctuer fréquemment et les investisseurs pourraient réaliser un profit ou subir une perte. Le rendement passé pourrait ou non être reproduit.

Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

548418-v2021512

Close Search