Notions de base sur la retraite : comprendre le fonctionnement des FERR

Ce n’est un secret pour personne que l’épargne-retraite est l’une des mesures les plus importantes que vous puissiez prendre pour assurer votre avenir financier. Bien qu’il existe un certain nombre de voies que les Canadiens peuvent emprunter, les REER demeurent l’une des meilleures façons d’épargner en vue de la retraite. Mais qu’arrive-t-il à votre REER après votre retraite, et comment pouvez-vous en tirer un revenu qui soit fiscalement efficace?

Pour répondre le mieux possible à ces questions, il est essentiel de comprendre comment fonctionnent les fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR) et en quoi ils diffèrent des REER. Dans cet article, j’aborderai ce que vous devez savoir sur les FERR et je vous donnerai quelques conseils pour vous aider à tirer le meilleur parti de cette importante source de revenu de retraite.

Qu’est-ce qu’un fonds enregistré de revenu de retraite?

Un nombre étonnant de Canadiens ne se rendent pas compte qu’on ne peut pas conserver son REER indéfiniment. En fait, vous devez fermer votre REER avant la fin de l’année de votre 71e anniversaire. À ce moment, vous pouvez soit retirer le solde de votre REER en entier (ce qui n’est pas recommandé), soit convertir les fonds en rente ou en FERR. Aux fins du présent article, nous nous concentrerons sur cette deuxième option.

Les FERR, comme les REER, ne constituent pas des placements en eux-mêmes; ils forment plutôt un genre de parapluie à l’abri de l’impôt, dans lequel vous pouvez investir vos économies de plusieurs façons. Tout comme dans le cas des REER, vous déterminez la façon dont les fonds sous-jacents des FERR sont investis, qu’il s’agisse d’actions, d’obligations, de fonds communs de placement, de FNB, de CPG, etc. Cet élément de contrôle est l’une des raisons pour lesquelles les FERR sont une méthode privilégiée de conversion des REER.

Alors que les REER sont conçus pour accumuler de l’épargne au cours de votre vie, les FERR sont conçus pour vous verser un revenu tout au long de votre retraite. Pour mieux comprendre comment ils accomplissent cet objectif, examinons de plus près le fonctionnement des retraits à partir des FERR.

Faits saillants sur les FERR

  • Tous les retraits effectués à partir des FERR sont assujettis à l’impôt sur le revenu.
  • Vous pouvez baser vos paiements minimums annuels sur l’âge de votre conjoint.
  • Les FERR peuvent être transférés entre différentes institutions financières.
  • Le pourcentage du paiement annuel minimum augmente chaque année.
  • Les REER doivent être convertis en FERR avant la fin de l’année de votre 71e anniversaire.
  • Vous pouvez investir de l’argent dans un FERR de plusieurs façons.
  • Si vous nommez un bénéficiaire, les fonds de votre FERR ne seront pas inclus dans votre succession.

Comprendre le fonctionnement des retraits à partir des FERR

Étant donné que le FERR vise à vous verser un revenu de retraite, vous devez retirer une partie du solde global de votre compte chaque année civile. Le montant minimal du retrait est calculé en pourcentage de la valeur totale de votre régime. Le pourcentage est également fondé sur votre âge. Autrement dit, plus vous êtes jeune, plus le montant du retrait minimum est bas.

Par exemple, si vous avez actuellement 72 ans, le montant minimal que vous devez retirer cette année représente 5,40 % du solde global de votre compte. En d’autres termes, si le solde global de votre FERR était de 150 000 $, vous devriez retirer 8 100 $. L’année suivante, le pourcentage passerait à 5,53 %.

Il est important de souligner que votre montant minimal de retrait n’est PAS assujetti à la retenue d’impôt, mais qu’il doit être inclus comme revenu pour l’année au cours de laquelle il a été retiré lorsque vous produisez votre déclaration de revenus. Il est important d’en prendre note, car vous pourriez devoir payer de l’impôt sur ce montant, selon votre situation. En plus du retrait annuel minimum, l’institution financière qui détient votre FERR est tenue de percevoir la retenue d’impôt au moment où vous faites un retrait à partir d’un FERR.

Taux de retenue d’impôt

Si vous retirez plus que le minimum annuel de votre FERR, vous serez assujetti à la retenue d’impôt à la source. Voici les taux de retenue d’impôt pour les personnes vivant à l’extérieur du Québec.

Retenue d’impôt sur le montant du retrait (%)

Jusqu’à 5 000 $ – 10 %

5 001 $ à 15 000 $ – 20 %

Plus de 15 000 $ – 30 %

Même si votre institution financière a perçu des retenues fiscales en votre nom, vous êtes quand même tenu de déclarer à titre de revenu le montant retiré quand viendra le temps de produire votre déclaration de revenus. Selon votre situation générale et votre taux marginal d’imposition, vous pourriez devoir payer encore plus d’impôt ou vous pourriez recevoir une partie ou la totalité de cet impôt sous forme de remboursement. Tout dépend de votre situation. J’ai inclus quelques conseils plus bas qui pourraient aider à réduire le montant d’impôt que vous payez sur le revenu d’un FERR.

Quand puis-je mettre en place un FERR?

Comme je l’ai mentionné plus tôt, vous devez convertir votre REER en FERR avant la fin de l’année au cours de laquelle vous atteignez l’âge de 71 ans, mais rien ne vous empêche d’ouvrir un FERR plus tôt. N’oubliez pas, cependant, que vous seriez tenu de commencer à retirer le montant annuel minimum à ce moment-là. Le pourcentage de retrait annuel à 55 ans est actuellement 2,86 %. À l’opposé, si vous atteignez l’âge de 95 ans et qu’il vous reste des fonds de FERR, votre retrait annuel minimum aura augmenté à 20 %.

Vous vous demandez peut-être pourquoi quelqu’un voudrait passer à un FERR à un si jeune âge. Cela pourrait être avantageux pour quelqu’un qui prend une retraite anticipée et qui a besoin d’un revenu de son FERR. Ou encore, vous pourriez prévoir d’autres sources de revenus importantes plus tard à la retraite, comme un régime de retraite en milieu de travail, qui vous placeraient dans une tranche d’imposition plus élevée. Il peut donc être logique de commencer à épuiser votre FERR plus tôt afin d’alléger le fardeau fiscal plus tard. Ce n’est pas parce que vous retirez de l’argent de votre FERR que vous devez le dépenser. Les fonds pourraient être transférés dans un autre véhicule de placement, comme un CELI.

Comment puis-je investir mon FERR?

Comme je l’ai mentionné plus tôt, un FERR n’est pas un investissement réel, c’est un abri fiscal. Cela signifie que l’argent qui se trouve dans votre FERR peut être investi de diverses façons. Il est tout à fait possible d’investir les fonds de votre FERR dans des CPG, des actions ou des obligations et même des fonds communs de placement et des FNB. Les possibilités sont infinies.

FERR vs FRV

Vous avez peut-être entendu parler du FRV, ou fonds de revenu viager, et vous vous demandez en quoi il diffère d’un FERR. Les FRV sont des équivalents du FERR, mais pour des régimes de retraite immobilisés. Un FRV sert à gérer les fonds provenant d’un régime de retraite d’employeur. Étant donné que les fonds d’un FRV sont « immobilisés », un montant maximal peut être retiré chaque année, ainsi qu’un minimum. Autrement, ils fonctionnent pour la plupart comme des FERR. Ils sont conçus pour verser des revenus, et les montants retirés sont imposables.

Conseils relatifs au FERR

La façon dont les Canadiens utilisent les FERR à la retraite variera parce que la situation de chacun est différente. Cela dit, voici quelques conseils à prendre en considération pour obtenir les meilleurs résultats de ce régime enregistré de retraite du gouvernement.

  • Si votre conjoint est plus jeune que vous, vous pouvez baser vos retraits annuels minimums sur son âge. De cette façon, vous pouvez réduire le montant du revenu que vous devez retirer chaque année, ce qui pourrait vous permettre de réaliser des économies d’impôt.
  • Les retraits de FERR peuvent être établis à diverses fréquences : hebdomadaires, bimensuelles, mensuelles, trimestrielles et annuelles. Vérifiez auprès de votre institution financière pour vous assurer que vos paiements sont établis d’une manière qui vous convient.
  • Vous pouvez transférer votre FERR d’une institution financière à une autre. Cela peut nécessiter la vente des placements sous-jacents ou le paiement de frais de transfert, mais vous n’aurez pas à payer d’impôt sur le revenu à condition de suivre les procédures appropriées. Consultez votre institution financière pour savoir comment effectuer un transfert.
  • Si vous êtes marié, vous devriez envisager de nommer votre conjoint à titre d’« héritier de la rente » pour votre FERR. De cette façon, les fonds de votre FERR seraient transférés à son nom dès votre décès, et les paiements pourraient se poursuivre tels quels, ce qui éviterait les impôts successoraux ou les complications.
  • Investissez de la bonne façon. Beaucoup de gens s’en remettent aux placements sûrs pour leur FERR, estimant qu’ils ne peuvent pas gérer de risque dans leur portefeuille puisqu’ils sont à la retraite. Le problème avec cette approche, c’est que les gens vivent plus longtemps que jamais et que le revenu de leur FERR peut être nécessaire pendant 20 ans ou plus. Bien sûr, vous devriez toujours consulter un spécialiste en placement.
  • Le revenu de votre FERR pourrait avoir une incidence sur d’autres prestations. Par exemple, le montant de la Sécurité de la vieillesse, ou SV, que vous recevez, est déterminé par votre revenu global. En tirant un revenu trop important de votre FERR, vos prestations de la SV pourraient être touchées négativement. Ce n’est qu’une des raisons pour lesquelles vous devriez planifier la meilleure façon de tirer un revenu d’un FERR à la retraite.

Sommaire du FERR

Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte lorsque vous vous préparez à convertir votre REER en FERR. Bien que cet article traite de nombreux sujets importants liés aux FERR, vous devriez toujours consulter un professionnel pour obtenir des conseils. La façon dont vous gérez votre FERR dépendra de votre état matrimonial, de votre âge à la retraite et de vos autres sources de revenu de retraite, comme la pension d’employeur, les prestations du gouvernement ou même un héritage anticipé. Ce sont tous des facteurs dont il faut tenir compte. Enfin, la question est surtout de savoir comment mieux investir les fonds dans votre FERR. Avec tant de facteurs à considérer, j’espère que vous avez maintenant une base solide à partir de laquelle commencer.

Cet article a été rédigé par Tom Drake de MapleMoney et a été autorisé légalement sous licence par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez adresser toutes les questions sur les licences à mailto:legal@industrydive.com


Les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, de frais et de charges. Veuillez lire le prospectus ou la notice d’offre d’un fonds et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Les fonds ne sont pas garantis, leur valeur est appelée à fluctuer fréquemment et les investisseurs pourraient réaliser un profit ou subir une perte. Le rendement passé pourrait ou non être reproduit.

Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

434894-v20201117

Close Search