Bien gérer ses finances, ça commence jeune

On commence souvent à penser à son avenir financier à long terme une fois qu’on entre sur le marché du travail et qu’on peut tirer parti des véhicules d’épargne parrainés par l’employeur. Il y a lieu d’espérer que les conversations et les gestes menant à la sécurité de la retraite s’accroissent avec le temps. Toutefois, les discussions sur la retraite excluent largement les enfants, un groupe démographique qui gagnerait pourtant à y participer.

Cela peut sembler prématuré, mais l’enfance est une excellente période pour acquérir des habitudes financières pour plus tard, car c’est jeune qu’on apprend le mieux. Je n’emploierais pas le mot « retraite » pour enseigner ces valeurs, mais les leçons à retenir en matière d’argent incluent les avantages qu’il y a à épargner et de commencer jeune, et les notions élémentaires d’une bonne gestion financière.

Or, toute personne de moins de 16 ans peut acquérir et développer ces compétences.

Voici cinq façons adaptées d’enseigner le tout aux enfants.

1. Ayez des conversations saines sur l’argent.

J’ai activement encouragé mes enfants à développer une relation saine avec l’argent. Les parents prennent parfois l’habitude de donner à leurs enfants ce qu’ils veulent, sans évoquer les ramifications financières de leurs demandes. Par exemple, il n’y a rien de mal à dire qu’une chose coûte cher et que si votre fille ou votre fils la veut, elle ou il devra épargner en conséquence.

Je vous invite d’ailleurs à présenter l’argent comme un outil et un placement, et non comme une fin en soi. Si vous inscrivez vos enfants à des activités sportives ou à des cours de musique, expliquez-leur que vous faites un investissement financier pour les aider à gagner en assurance et à ajouter des cordes à leur arc. L’objectif est de discuter d’argent à des moments naturels tout en renforçant une utilisation respectueuse.

2. Faites valoir que qui ne gaspille pas n’est jamais démuni.

Dans notre société, nous tenons pour acquises une bonne partie de nos ressources. En rappelant aux enfants d’éviter le gaspillage, on leur inculque de bonnes habitudes, qui leur feront éviter plus tard des dépenses frivoles, entre autres problèmes. Encouragez-les à adopter des comportements intelligents, comme éteindre les lumières et les appareils électriques avant de quitter une pièce, réduire au minimum leur consommation d’eau, éviter de gaspiller de la nourriture et donner leurs jouets et leurs vêtements à des personnes dans le besoin. Ces leçons leur feront voir la valeur de ce qu’ils ont et l’importance d’en prendre soin.

3. Donnez-leur de l’argent de poche pour les responsabiliser.

Il est bon que les enfants reçoivent un peu d’argent de poche quand ils participent à des corvées ou dépassent les attentes. Les sommes n’ont pas à être considérables, mais en rémunérant les enfants (pour des choses qu’ils ne sont pas déjà censés faire), on leur fait voir la valeur du travail. Conscients des efforts déployés pour l’amasser, les enfants sont généralement soucieux de conserver l’argent qu’ils gagnent. De plus, cette habitude d’épargne leur fait découvrir la gratification différée, pont entre le travail et la récompense.

4. Montrez-leur à établir un budget.

Que vous leur fassiez utiliser un logiciel ou un calepin, vos enfants gagneront à faire l’inventaire de leurs avoirs, ce qui ne vous oblige pas à les laisser dépenser chaque dollar comme bon leur semble. Par exemple, vous pouvez exiger qu’ils donnent une partie de leur revenu à un organisme de bienfaisance, mettre une partie de leurs économies de côté jusqu’à ce qu’ils aient un certain âge, ou même les charger d’acheter des cadeaux d’anniversaire et autres à leurs proches. Voilà de bons « postes budgétaires » pour expliquer l’importance de prévoir ses dépenses.

Lorsque mes enfants étaient jeunes, je leur ai fait ouvrir des comptes avec débit afin qu’ils apprennent à équilibrer leur budget et à gérer leur argent. J’ai également cosigné des cartes de crédit pour qu’ils comprennent la notion de « crédit ». Il s’agissait de leçons importantes à apprendre avant leur entrée dans le monde postsecondaire, où ils seraient moins supervisés. Ces petits exercices les ont fait réfléchir à leurs réserves quant à l’utilisation responsable de l’argent et les ont aidés à prendre confiance en leur gestion financière.

5. Inculquez-leur l’importance du temps.

Montrez à vos enfants à prendre de l’avance : finir leurs travaux avant l’échéance, éviter les frais de retard en réglant leurs factures à temps, économiser sur les intérêts en remboursant leurs dettes par anticipation, etc. Ces habitudes les aideront à tirer parti de leur actif le plus important : le temps. Mieux vaut présenter d’avance ses demandes de stage, s’y prendre le plus tôt possible pour faire réserver une date à quelqu’un et éviter de remettre au lendemain ce qui peut être fait aujourd’hui.

Ces habitudes aideront beaucoup vos enfants à planifier leur avenir financier. Par exemple, ils pourraient commencer à garnir des comptes d’épargne-retraite dès le début de leur carrière ou travailler efficacement pour gagner du temps tout au long de leur journée de travail, puis le réinvestir dans d’autres champs d’intérêt. Ceux et celles qui valorisent le temps et gardent une longueur d’avance ont de meilleures chances de réussir sur le plan financier.

Cet article a été rédigé par Allison Bell de ThinkAdvisor et a été autorisé légalement sous licence par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez adresser toutes les questions sur les licences à legal@industrydive.com.


Les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, de frais et de charges. Veuillez lire le prospectus ou la notice d’offre d’un fonds et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Les fonds ne sont pas garantis, leur valeur est appelée à fluctuer fréquemment et les investisseurs pourraient réaliser un profit ou subir une perte. Le rendement passé pourrait ou non être reproduit.

Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

511778-v2021316

Close Search