Comment sortir de l’endettement

Même s’il est possible de vivre sa vie sans contracter de dette, presque tous les adultes doivent apprendre à gérer le crédit au cours de leur vie. Pensez aux achats importants. Vous aurez besoin d’un prêt hypothécaire pour acheter une maison, et la plupart des automobilistes financent leur voiture au moyen d’un prêt auto. Offrant une commodité incroyable et la possibilité d’obtenir des récompenses pour les achats, les cartes de crédit peuvent aussi causer des problèmes d’endettement si vous n’êtes pas prudent.

Que faut-il faire si vous avez atteint la limite de vos cartes de crédit et que vos dettes deviennent ingérables? Bien qu’il soit difficile de régler ses dettes, ce n’est pas impossible. Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour faire du remboursement de vos dettes une priorité.

Bonne dette et mauvaise dette

Vous avez probablement entendu les termes « bonne dette » et « mauvaise dette ». Par exemple, de nombreuses personnes considèrent les prêts hypothécaires ou étudiants comme de bonnes dettes, tandis que les cartes de crédit et les autres prêts à la consommation non garantis sont de mauvaises dettes.

Bref, quel que soit votre niveau de revenu, il est essentiel de respecter vos moyens financiers pour vivre comme vous l’entendez. Malheureusement, cela n’a jamais été aussi difficile. Dans notre société de consommation, les publicitaires nous incitent à nous procurer le plus récent gadget ou à rechercher les meilleures expériences pour vivre sa vie au maximum. La tentation de tout avoir maintenant est réelle. L’accès facile au crédit n’arrange rien.

Comprendre les ratios dette-revenu

Ne pas connaître sa capacité financière est l’un des problèmes de l’endettement, surtout lorsqu’il s’agit d’obtenir un prêt hypothécaire ou d’acheter une voiture.

Chaque fois que vous demandez du crédit, le prêteur calcule vos ratios dette-revenu, appelés aussi ratios de service de la dette, afin de déterminer votre capacité à rembourser votre prêt personnel ou hypothécaire. Malheureusement, de nombreux prêteurs appliquent des ratios beaucoup trop généreux, en partie parce qu’ils veulent prêter de l’argent.

C’est pourquoi il est essentiel de comprendre comment calculer ces ratios, parce qu’en fin de compte, vous seul savez ce que vous pouvez vous permettre après avoir pris en considération tous vos frais de subsistance.

Ratio d’amortissement brut de la dette (ABD) et ratio d’amortissement total de la dette (ATD)

Les prêteurs utilisent deux ratios : le ratio d’amortissement brut de la dette (ABD) et le ratio d’amortissement total de la dette (ATD). Voici comment les calculer :

Amortissement brut de la dette (ABD)

L’ABD mesure les coûts de logement en pourcentage du revenu mensuel brut. La plupart des prêteurs fixent l’ABD à 32 %. Ainsi, quels que soient vos revenus, il ne faudrait pas utiliser plus de 32 % du revenu mensuel brut pour couvrir vos coûts de logement (c.-à-d. le loyer ou le prêt hypothécaire [capital, intérêts et taxes]).

Comment calculer l’ABD

Le calcul de l’ABD est simple. Supposons que votre revenu mensuel brut est de 5 000 $ et que votre versement hypothécaire mensuel total (capital + intérêts + taxes foncières + chauffage) est de 1 400 $.

5 000 $/1 400 $ = ABD de 28 %

Votre ABD est de 28 %, soit moins que le maximum de 32 %. Par conséquent, si vous demandiez un nouveau prêt hypothécaire avec le même revenu mensuel, votre versement maximal serait de 1 600 $.

Amortissement total de la dette (ATD)

L’ATD mesure toutes vos dettes (coûts de logement, prêts en cours, marges de crédit et soldes de cartes de crédit) exprimées en pourcentage de votre revenu mensuel brut. Dans la plupart des cas, l’ATD maximal est de 40 %, même si certains prêteurs autorisent des exceptions selon les circonstances.

En règle générale, dès que le remboursement de la dette dépasse 40 % de votre revenu, vous avez de moins en moins la capacité de vivre selon vos moyens, et le risque de ne pas pouvoir rembourser votre dette augmente.

Comment calculer l’ATD

À partir de l’exemple ci-dessus, supposons que vous remboursez 450 $ par mois sur un prêt automobile, en plus de votre versement hypothécaire et d’un paiement de marge de crédit de 75 $.

Voici comment calculer l’ATD : 

  • Revenu mensuel brut : 5 000 $
  • Paiement hypothécaire : 1 400 $
  • Prêt automobile : 450 $
  • Marge de crédit de 75 $
  • Total des paiements mensuels : 1 925 $
  • 5 000 $/1 925 $ = ATD de 38,5 % 

Dans ce scénario, à 38,5 %, votre ATD est conforme.

Quel est le niveau d’endettement abordable?

Chaque situation est différente, et un ratio ABD/ATD de 32 %/40 % pourrait être plus abordable pour une personne que pour une autre. Voici quelques facteurs supplémentaires qui peuvent faire varier le montant d’argent qui vous reste à la fin du mois : 

  • Dépenses discrétionnaires (voyages, divertissement)
  • Coût de la vie dans votre région
  • Taille de la famille (nombre d’enfants)
  • Coûts de transport (essence, kilométrage du véhicule, proximité du travail)
  • Frais médicaux
  • Épicerie (types d’aliments achetés) 

Ce n’est pas parce qu’un prêteur vous permet d’emprunter jusqu’à concurrence du ratio ABD/ATD maximal que vous en avez la capacité. Par exemple, l’achat d’une maison de 400 000 $ qui porterait votre ABD à 32 % ne veut pas dire que vous devriez viser cette fourchette de prix. Vous pourriez acheter une maison moins cher afin de conserver une marge de manœuvre, ou chercher à accroître votre revenu pour améliorer votre capacité financière.

Quelques façons de réduire rapidement ses dettes

Maintenant que vous comprenez certains concepts clés de l’endettement et du crédit, voici 15 mesures que vous pouvez prendre immédiatement pour rembourser vos dettes.

Surveiller votre dossier de crédit

Quand avez-vous vérifié votre cote de crédit la dernière fois? Savez-vous quelles dettes sont signalées à l’agence d’évaluation du crédit? Plus important encore, connaissez-vous l’état de votre dossier de crédit? Avant d’élaborer un plan pour vous acquitter de vos dettes, vous devez vérifier ce que vous devez. La meilleure façon de le faire est de commander une copie de votre dossier de crédit. Equifax et TransUnion sont les deux principales agences d’évaluation du crédit au Canada. Elles vous donneront accès régulièrement à votre dossier de crédit moyennant des frais.

Au lieu de payer pour obtenir les rapports d’une agence d’évaluation du crédit, vous pouvez demander à Borrowell ou à Credit Karma de vous envoyer par courriel, sans frais, votre cote et votre dossier de crédit à jour chaque semaine. Borrowell vous procurera votre dossier Equifax et Credit Karma votre dossier TransUnion.

En recevant régulièrement des mises à jour, vous verrez votre cote de crédit s’améliorer à mesure que vous rembourserez vos dettes. Vous serez également en mesure de relever les erreurs qui pourraient nuire à votre cote de crédit et de les faire corriger rapidement.

Constituer un fonds d’urgence

Je sais ce que vous en pensez. « Pourquoi épargner lorsque l’idée est de rembourser mes dettes? » Si vous n’avez pas de fonds d’urgence, il y a fort à parier que vous comptez sur une carte de crédit à intérêt élevé pour payer des dépenses imprévues, comme une réparation à la voiture ou une visite imprévue chez le vétérinaire.

En établissant un fonds d’urgence, vous brisez le cycle de l’endettement en vous donnant la capacité de payer comptant pendant que vous remboursez vos cartes de crédit. Selon de nombreux conseillers financiers, votre fonds d’urgence devrait couvrir vos dépenses pendant au moins trois mois, mais vous pouvez commencer par un objectif plus modeste. Essayez d’épargner 500 $. Une fois que ce sera fait, visez 1 000 $.

De plus, votre fonds d’urgence doit être conservé dans un compte à faible risque. Autrement dit, ne l’utilisez pas pour acheter des cryptomonnaies. La sécurité du capital est votre principal objectif. 

Suivre vos dépenses

Les dépenses excessives sont souvent la cause de l’endettement des consommateurs qui vivent au-dessus de leurs moyens, comme le veut l’expression. C’est ce qui arrive quand on ne contrôle pas ses dépenses. Si vos dépenses sont excessives, faites-en le suivi. Tout d’abord, vérifiez à quoi sert votre argent. En consultant vos relevés bancaires ou de carte de crédit des trois derniers mois, vous serez surpris du montant consacré à des achats non essentiels. Pour certains, l’habitude quotidienne d’aller chez Starbucks coûte cher. D’autres se laissent tenter par le restaurant, les concerts ou les événements sportifs.

Le suivi de vos dépenses peut rebuter au départ, mais ce n’est pas sorcier. D’abord, passez en revue vos opérations des trois à six derniers mois pour savoir à quoi sert votre argent. Ensuite, téléchargez une application de gestion du budget. 

Établir un budget

L’idée même de créer un budget peut être intimidante pour quiconque a du mal à gérer son argent. Mais, faire un budget ne devrait pas vous effrayer. Il s’agit simplement d’un plan qui détaille vos dépenses. Dès que vous avez déterminé comment vous ferez le suivi de vos dépenses, dressez un budget que vous pourrez gérer chaque mois.

Votre budget comprendra l’argent qui servira à rembourser vos dettes et à régler les autres dépenses. Vous pouvez faire le suivi de votre budget de façon traditionnelle avec papier et crayon, sur une feuille de calcul dans votre ordinateur portable ou à l’aide d’une application sur votre téléphone mobile. 

S’attaquer d’abord aux dettes à taux d’intérêt élevé

Il existe deux méthodes généralement reconnues pour rembourser ses dettes : « l’avalanche » et la « boule de neige ». La méthode de l’avalanche classe les dettes par taux d’intérêt, du plus élevé au plus bas. Vous ciblez d’abord la dette qui porte intérêt au taux le plus élevé. Une fois ce montant entièrement payé, vous passez au solde suivant sur lequel vous payez le plus en intérêts. En éliminant les taux d’intérêt les plus élevés, vous paierez moins pour rembourser votre dette à long terme.

S’attaquer d’abord aux soldes plus petits

Même si la méthode de l’avalanche est probablement la meilleure pour rembourser ses dettes du point de vue purement financier, la méthode de la boule de neige est plus efficace, parce qu’elle tient compte du facteur humain. La méthode de la boule de neige privilégie le remboursement des dettes en commençant par la plus petite.

Cette méthode vous coûte plus cher en intérêts à long terme, mais le plaisir de vous débarrasser rapidement des plus petites dettes peut vous donner l’enthousiasme nécessaire pour mener à bien votre plan d’éliminer vos dettes. Je décris ci-dessous les deux méthodes de désendettement. L’une n’est pas meilleure que l’autre; tout dépend de ce qui vous convient le mieux.

Obtenir un prêt de consolidation

Si vous avez plusieurs dettes à taux d’intérêt élevé, vous auriez avantage à obtenir un prêt de consolidation afin de regrouper toutes vos dettes en un seul paiement, habituellement à un taux d’intérêt plus avantageux que votre taux actuel. En plus d’économiser sur les intérêts, vous trouverez beaucoup plus facile de gérer un seul versement que cinq ou six paiements de cartes de crédit. Seule mise en garde, les prêts de consolidation ne fonctionnent que si vous évitez de vous réendetter après avoir remboursé vos cartes de crédit.

C’est pourquoi les sociétés de prêts exigent souvent que vous fermiez vos comptes de carte de crédit ou, à tout le moins, que vous réduisiez les limites de vos cartes et de tout autre produit de crédit renouvelable.

Demander une augmentation de salaire

Vous êtes peut-être heureux à votre poste actuel ou n’avez tout simplement pas accès à une promotion. Dans ce cas, vous pourriez demander une augmentation à votre patron. Le talent se fait rare sur le marché. Si vous êtes un collaborateur apprécié, l’entreprise fera de son mieux pour vous garder, même si elle doit augmenter votre salaire de temps à autre.

Une augmentation modeste vous procure plus d’argent, qui peut servir à rembourser vos dettes de carte de crédit ou un prêt de consolidation. Toutefois, si vous obtenez une augmentation, évitez de tomber dans le piège des dépenses supplémentaires. Cette inflation du mode de vie est la raison pour laquelle, souvent, les hauts salariés n’arrivent pas à réduire leur endettement.

Trouver un emploi secondaire

Un emploi secondaire désigne un emploi que vous occupez en plus de votre travail à temps plein. Même si certains considèrent qu’un deuxième poste à temps partiel est un emploi secondaire, l’emploi secondaire correspond habituellement à un projet d’entreprise personnelle. Par exemple, si vous cherchez à faire plus d’argent pour rembourser des cartes de crédit ou un prêt personnel, vous pourriez créer votre propre emploi.

Si vous avez une compétence quelconque, vous pourriez la monnayer. Il peut s’agir d’enseigner la musique ou le français. Si vous aimez écrire, vous pourriez travailler comme rédacteur pigiste. Si aucune compétence particulière ne vous vient à l’esprit, vous pourriez offrir certains services dans votre collectivité : tondre des pelouses, garder des enfants à domicile, promener des chiens ou transporter des meubles, par exemple. 

Discuter avec un conseiller en crédit

Selon votre situation, votre endettement pourrait être trop lourd pour que vous puissiez le gérer vous-même. Si vous croyez avoir épuisé vos options, vous pourriez parler à un conseiller en crédit autorisé. Il vous aidera à établir un budget et à conclure des ententes de paiement avec vos créanciers. Il pourra aussi vous suggérer des mesures plus radicales, comme les propositions de consommateur ou la faillite.

Dernières réflexions

Que vous soyez aux prises avec une petite dette sur vos cartes de crédit ou que votre train de vie dépasse largement vos ressources financières, il n’est jamais trop tard pour rembourser vos dettes. Il s’agit d’un parcours qui prend du temps. Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à communiquer avec un professionnel des services financiers ou une personne de confiance pour prendre les bonnes décisions.

 

Cet article a été rédigé par Tom Drake, de MapleMoney, et a été autorisé légalement sous licence par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez adresser toutes les questions sur les licences à legal@industrydive.com.


Les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, de frais et de charges. Veuillez lire le prospectus ou la notice d’offre d’un fonds et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Les fonds ne sont pas garantis, leur valeur est appelée à fluctuer fréquemment et les investisseurs pourraient réaliser un profit ou subir une perte. Le rendement passé pourrait ou non être reproduit.

Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

625282-v202198

Close Search