Aller au contenu

Qu’est-ce que la structure du capital et pourquoi est-ce important?

La structure du capital est essentielle pour comprendre la façon dont une société finance ses activités.

La structure du capital d’une société regroupe la dette et les capitaux propres qu’elle utilise pour financer ses activités et sa croissance à long terme. La dette se compose habituellement d’obligations et de prêts, alors que les capitaux propres sont constitués généralement d’actions et d’actions privilégiées. La structure du capital représente le plan financier directeur de la société. Elle peut indiquer les titres (obligations ou actions) qui ont préséance sur d’autres au moment de la distribution des bénéfices de la société et ceux qui arrivent plus loin dans l’ordre de priorité. Elle peut aussi indiquer quels investisseurs pourraient profiter le plus d’une réorganisation.

Les deux piliers de la structure du capital sont les capitaux propres et la dette. Les sociétés équilibrent les deux, en faisant des compromis entre une augmentation de la dette ou l’émission de capitaux propres pour financer leurs activités. La quantité de dettes qu’une société assume par rapport à ses capitaux propres (ce qu’on appelle le ratio d’endettement ou l’utilisation de l’effet de levier) peut donner des indications sur son niveau de risque. Habituellement, on considère qu’une société qui a largement recours à l’endettement pour financer ses activités a une structure du capital plus audacieuse (ou un levier élevé), ce qui se traduit par un risque plus élevé pour les investisseurs.

Les capitaux propres sont représentés par les différentes catégories d’actions qui sont offertes par la société et la dette, par les obligations et les billets qui sont émis pour lui permettre d’emprunter de l’argent. Les actions peuvent être ordinaires ou privilégiées. Les actions ordinaires donnent aux actionnaires une participation dans la société, alors que les actions privilégiées leur accordent souvent un droit prioritaire sur les dividendes versés par la société.

Les obligations, quant à elles, peuvent prendre différentes formes : garanties ou non garanties, de premier rang ou de second rang, ou une combinaison de ces caractéristiques. Une dette garantie confère à l’investisseur un droit prioritaire sur les liquidités ou les actifs qui sont donnés en garantie. Par contre, une dette non garantie peut être payée uniquement avec des fonds qui n’ont pas déjà été engagés. La dette de premier rang a habituellement priorité sur la dette de second rang lors du versement des intérêts.

Structure du capital

 

A company's assets are made up of equity and debt.  This is a company's capital structure.

Levier peu élevé

 

A company's assets are made up of equity and debt.  Low leverage means lower debt to equity ratio.

Levier élevé

 

A company's assets are made up of equity and debt.  High leverage means higher debt to equity ratio.


Perspective à 360°

Les actions et les obligations d’une société peuvent présenter différentes caractéristiques, mais la structure du capital de base qui en résulte est une donnée fondamentale pour prendre des décisions de placement éclairées.  Pour évaluer la structure du capital d’une société, Fidelity a des analystes spécialisés dans les capitaux propres qui examinent ses actions et des analystes spécialisés dans les titres à revenu fixe qui examinent ses obligations. Les deux perspectives sont essentielles. En effet, comme les détenteurs d’actions et d’obligations qui investissent dans une société peuvent être guidés par des motivations différentes, la société peut adapter son message selon qu’elle s’adresse aux uns ou aux autres.

Par exemple, lorsqu’une société s’adresse à un investisseur en actions, elle peut insister sur ses projets d’expansion et sur la nécessité d’un financement par emprunt pour augmenter sa production, ou encore sur les rachats d’actions ou les paiements de dividendes à venir. Ces perspectives peuvent être attrayantes pour les détenteurs d’actions, mais moins pour les détenteurs d’obligations en raison du risque de défaillance accru. À l’inverse, une société pourrait tracer un portrait très favorable de son crédit en insistant sur la gestion rigoureuse de son bilan ou le remboursement de sa dette – des arguments moins convaincants pour les détenteurs d’actions.

Fidelity profite des deux perspectives : ses vastes divisions des actions et des titres à revenu fixe surveillent et analysent les sociétés de par le monde – et elles se partagent l’information.

Chez Fidelity, les capitaux propres et le crédit ne sont pas étudiés en vase clos : nos analystes obtiennent une perspective à 360 degrés en assistant aux présentations des sociétés destinées aussi bien aux détenteurs d’obligations qu’aux actionnaires. Cela nous donne un avantage sur nos concurrents qui s’intéressent plus à un type de placement qu’à l’autre. Notre perspective à 360 degrés de la structure du capital d’une société permet à Fidelity de prendre des décisions éclairées pour les investisseurs, grâce à une vision globale des objectifs de la société.

 

Content is loading, please wait