Aller au contenu

Quelle est la valeur nette moyenne des Canadiens selon leur âge?

Rédigé par : Tom Drake

Source : MapleMoney

Au cours des dernières années, l’augmentation des prix des logements et le marché boursier ont fait croître la valeur nette des Canadiens en général. Mais en quoi la valeur nette consiste-t-elle exactement et comment est-elle calculée? Dans cet article, nous examinerons les chiffres (merci à Statistique Canada), et je ferai de mon mieux pour expliquer ce que la valeur nette médiane de la population canadienne signifie pour vos finances personnelles. Prêts? Commençons sans plus tarder!

Définition de la valeur nette

La valeur nette d’une personne correspond à la différence entre son actif total et son passif total. Bien entendu, votre actif représente vos possessions; votre passif correspond à vos dettes, soit le montant que vous devez. La formule de calcul de la valeur nette est simple :

Total de l’actif – total du passif = valeur nette totale

Tant que votre actif total dépasse votre passif total, votre valeur nette est positive. Si l’inverse se produit (passif > actif), votre valeur nette est négative. Vous pouvez déterminer votre valeur nette ou celle de votre famille si vous avez un conjoint ou un conjoint de fait.

Valeur nette des Canadiens selon leur âge

Maintenant que vous comprenez ce qu’est la valeur nette et comment elle est calculée, examinons de plus près la valeur nette médiane pour différents groupes d’âge, selon les données de Statistique Canada :

Âge

Valeur nette médiane (2019)

Moins de 35 ans

48 800 $

35 à 44 ans

234 400 $

45 à 54 ans

521 100 $

55 à 64 ans

690 000 $

65 ans et plus

543 000 $

Il est logique que la valeur nette d’une personne augmente avec l’âge. Le Canadien moyen n’atteint pas le sommet de sa courbe de revenus avant la quarantaine avancée, voire la cinquantaine. Après 65 ans, la plupart des Canadiens ont pris leur retraite, leur revenu a diminué et ils ont commencé à retirer leurs placements, d’où la diminution de la valeur nette médiane.

Valeur nette par province

La valeur nette médiane varie selon l’endroit où l’on vit au Canada. Voici la répartition de la valeur nette par province en 2019 :

Province

Valeur nette médiane

Colombie-Britannique

423 000 $

Alberta

317 000 $

Saskatchewan

330 500 $

Manitoba

295 700 $

Ontario

434 500 $

Québec

237 800 $

Nouveau-Brunswick

185 000 $

Nouvelle-Écosse

257 900 $

Île-du-Prince- Édouard

211 400 $

Terre-Neuve-et-Labrador

247 300 $

C’est en Colombie-Britannique, en Alberta et en Ontario que les valeurs nettes médianes sont les plus élevées. Comme on pouvait s’y attendre, ce sont aussi les provinces où le marché de l’habitation est le plus robuste et où les revenus moyens sont les plus élevés.

Tendances de la valeur nette des ménages

En plus d’avoir mesuré l’incidence de la valeur des maisons sur la valeur nette moyenne des Canadiens, Statistique Canada a dégagé des tendances à cet égard.

Les aînés dépourvus de dettes sont moins nombreux aujourd’hui que dans le passé

En 1999, 72,6 % des ménages dont le chef était un aîné n’avaient pas de dettes; 20 ans plus tard, ce pourcentage était tombé à 56,7 %. Même si les Canadiens âgés continuent d’être moins endettés que tout autre groupe d’âge, ils ont plus de dettes que dans le passé. C’est un indicateur que le coût de la vie dépasse la croissance des revenus au Canada.

La valeur nette des familles monoparentales est moins élevée

Selon Statistique Canada, les familles monoparentales ont une sécurité financière moins grande que les couples ayant des enfants. La valeur nette médiane des ménages monoparentaux est nettement moindre (83 100 $ comparativement à 435 700 $). Par ailleurs, les familles monoparentales sont moins susceptibles d’être propriétaires de leur maison, de participer à un régime de retraite d’employeur ou de posséder un véhicule.

À l’approche de la retraite, les locataires ont une valeur nette inférieure à celle des propriétaires

Dans les milieux de la finance personnelle, la question de savoir s’il est préférable d’acheter ou de louer une maison fait débat. Bien que chaque camp ait des arguments qui se défendent, les statistiques penchent vers l’achat d’une maison, même en tenant compte de l’âge. Au Canada, la valeur nette médiane des propriétaires âgés de 55 à 64 ans est de 952 100 $, comparativement à 40 000 $ pour les locataires du même groupe d’âge. Le concept selon lequel l’accession à la propriété crée de la richesse est renforcé par cette statistique, du moins au Canada.

Les familles ayant un régime de retraite d’employeur sont mieux nanties

Les Canadiens savent depuis longtemps qu’ils ne peuvent compter uniquement sur le Régime de pensions du Canada (RPC) pour subvenir à leurs besoins à la retraite. À moins qu’on ne soit un épargnant invétéré, les régimes de retraite offerts par les employeurs sont nécessaires pour constituer un patrimoine à long terme. Cela comprend les régimes de retraite à prestations déterminées et les régimes de retraite à cotisations déterminées.

Les chiffres le confirment. La valeur nette médiane des familles qui ont un régime de retraite d’employeur était de 633 300 $, comparativement à 91 200 $ pour les autres familles, ce qui représente un écart prononcé. Malheureusement, seulement 50,4 % des familles canadiennes comptent un participant à un régime de pension d’employeur (RPE).

Quelle est l’utilité de la valeur nette?

Votre valeur nette est une mesure de votre santé financière actuelle; plus votre valeur nette positive est élevée, mieux vous vous portez. En revanche, une valeur nette négative peut indiquer une mauvaise santé financière, mais ce n’est pas toujours le cas. La valeur nette est l’une des nombreuses mesures utilisées par les prêteurs pour évaluer une demande de crédit.

Il est important de noter que la valeur nette n’est pas le seul indicateur de la santé financière et qu’elle a ses limites. Par exemple, elle ne mesure pas les flux de trésorerie (capacité à couvrir les dépenses) ni la solvabilité.

En tant qu’indicateur du patrimoine, la valeur nette en soi peut être trompeuse, car tous les actifs n’ont pas une valeur égale. Par exemple, la valeur nette d’une maison équivaut à celle d’actifs liquides, par exemple les liquidités et les placements boursiers. Qui possède la valeur nette de 500 000 $ la plus solide? Une personne ayant une maison d’une valeur nette de 400 000 $ et des placements liquides de 100 000 $, ou une personne possédant 400 000 $ en liquidités et en parts de FNB, et une maison dont la valeur nette n’atteint que 100 000 $?

Compte tenu du marché de l’habitation d’aujourd’hui, des milliers de Canadiens se trouvent dans le premier scénario, mais on pourrait avancer de solides arguments en faveur du second.

Que dois-je inclure comme actif?

Voici une liste des actifs que vous pourriez inclure dans le calcul de votre valeur nette : 

  • La valeur marchande de votre maison
  • Votre chalet ou votre immeuble de placement
  • Vos terrains non viabilisés
  • Vos véhicules 
  • Vos liquidités et votre épargne à court terme
  • Vos placements à long terme, par exemple vos REER, CELI et FERR
  • Vos effets personnels (bijoux, vêtements, etc.)
  • Les actifs de votre entreprise (si vous en êtes l’unique propriétaire)
  • Les autres actifs de votre ménage 

Que dois-je inclure comme passif?

Un passif est généralement tout ce que vous devez. Si vous possédez une maison grevée d’une hypothèque, le passif correspondra au montant exigible de votre prêt hypothécaire. 

  • Le solde de votre prêt hypothécaire
  • Le solde de votre prêt-auto
  • Vos autres prêts personnels et marges de crédit
  • Prêts étudiants
  • Vos prêts REER
  • Les soldes de vos cartes de crédit 

Calculateur de la valeur nette

Voici un exemple illustrant comment calculer la valeur nette d’un couple canadien fictif :

Nom : Jean et Julie Lavoie

Lieu de résidence : Ottawa

Revenu familial : 175 000 $

Enfants : Deux

Actifs

Valeur actuelle

Maison

650 000 $

Véhicule no 1

33 000 $

Véhicule no 2 (crédit-bail)

Néant

Régime de retraite d’employeur (Jean)

135 000 $

REER (Julie)

65 000 $

CELI (Jean)

25 000 $

CELI (Julie)

28 000 $

REEE

11 300 $

Comptes-chèques/d’épargne

8 500 $

Articles ménagers

53 000 $

Effets personnels

6 500 $

Assurance vie temporaire – 500 000 $ (Jean)

Néant

Actif total

1 015 300 $

Passif

Solde actuel

Prêt hypothécaire

386 000 $

Prêt-auto du véhicule no 1

27 000 $

Contrat de location de véhicule

Néant

Marge de crédit personnelle

13 000 $

Prêt étudiant (Julie)

8 750 $

Visa

553 $

Prêt REER (Julie)

2 300 $

Passif total

437 603 $

Valeur nette totale : 1 015 300$ – 437 603$ = 577 697$

Comme vous pouvez le constater, déterminer la valeur nette de Jean et Julie revient simplement à faire la somme de leur actif et celle de leur passif et à calculer la différence entre les deux. Vous avez peut-être remarqué que je n’ai pas comptabilisé dans la valeur nette le véhicule loué de Jean et Julie ni la police d’assurance vie temporaire de Jean.

Lorsque vous louez un véhicule, c’est le constructeur automobile qui en est propriétaire. Par conséquent, le véhicule ne doit pas être considéré comme un actif. Cependant, les obligations locatives (paiements) ne sont pas non plus considérées comme un passif. Si vous choisissez d’acheter le véhicule à la fin du contrat de location, il devient un actif.

Il est primordial d’avoir une couverture d’assurance vie substantielle, mais vous ne devriez pas l’inscrire parmi les actifs dans le calcul de votre valeur nette, à moins que votre police ne comporte un volet d’épargne. De nombreuses personnes incluront des renseignements sur leur police d’assurance vie et lui attribueront une valeur de 1 $ aux fins de calcul de la valeur nette.

Comment puis-je accroître ma valeur nette?

Ne vous laissez pas décourager par votre situation financière si votre valeur nette est inférieure à celle d’autres Canadiens. Si votre valeur nette est inférieure à la médiane, rappelez-vous que la constitution d’une valeur nette élevée est un parcours et non une destination. Chaque dollar consacré au remboursement de vos dettes augmente votre valeur nette. Il en va de même pour chaque dollar investi.

Où que vous soyez rendus aujourd’hui, il existe des façons d’accroître votre valeur nette et de raffermir votre indépendance financière. Il n’est même pas nécessaire d’être propriétaire d’une maison à Toronto (cette bulle finira par éclater, soit dit en passant). Envisagez de trouver un deuxième emploi, puis d’utiliser le supplément de revenu pour effectuer des placements ou rembourser vos dettes plus rapidement. Vous pouvez aussi tenter d’obtenir une hausse de salaire ou une promotion dans votre emploi principal.

Si votre employeur n’offre pas de régime de retraite, envisagez de rechercher un emploi dans une entreprise qui en offre un. Que vous possédiez déjà une maison ou que vous songiez à devenir propriétaire, vous pourrez rembourser votre prêt hypothécaire plus rapidement et améliorer votre valeur nette en réduisant vos coûts de logement. Le fait de posséder un immeuble locatif peut aussi aider. En d’autres termes, vous pouvez accroître votre valeur nette de nombreuses manières.

Un dernier mot sur la valeur nette au Canada

Bien qu’il y ait toujours des exceptions à la règle, la compréhension de la valeur nette des familles canadiennes, notamment de la valeur nette selon l’âge, nous permet de tirer plusieurs conclusions au sujet des finances personnelles des Canadiens.

Pour ceux d’entre vous qui commencent à constituer un patrimoine, l’accession à la propriété est un facteur d’enrichissement, en particulier si vous habitez en Colombie-Britannique, en Alberta ou en Ontario. Autre point : travaillez de préférence dans une entreprise qui offre un régime de retraite – cela contribuera à votre enrichissement à long terme. Enfin, il est clair que deux revenus valent mieux qu’un.

Bien sûr, rien n’est ni tout noir, ni tout blanc. La vie est pleine de zones grises et la constitution d’une solide valeur nette peut prendre des années, voire des décennies. Pourquoi ne pas commencer dès aujourd’hui?

 

Cet article a été rédigé par Tom Drake de MapleMoney et a été autorisé légalement sous licence par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez adresser toutes les questions sur les licences à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait