Aller au contenu

Pourquoi l’investissement durable n’est pas synonyme de rendements inférieurs

Un des mythes tenaces sur l’investissement durable est que de faire ce qui est bien a un prix. Vous pouvez avoir la conscience tranquille ou des gains de placement, mais pas les deux à la fois. Chez Fidelity, nous ne sommes pas du tout de cet avis.

L’investissement durable est-il rentable?

Pour vérifier cette hypothèse, Fidelity International a comparé le rendement des 2 659 sociétés couvertes par les analystes de Fidelity et les 1 450 sociétés de notre univers de titres à revenu fixe.

Le test était fort simple. Nous avons classé les sociétés que nous suivons en fonction de leurs critères ESG; il a donc été assez facile de déterminer si le rendement boursier était corrélé à notre système de classement de A à E.

Nous avons effectué notre analyse au mois d’octobre 2020 en nous fondant sur les résultats des neuf premiers mois de l’année. Nous avons été ravis, mais pas totalement étonnés, de constater que les sociétés les mieux cotées affichaient les meilleurs résultats, suivies des sociétés du deuxième groupe le mieux coté, et ainsi de suite, jusqu’à la catégorie la moins bien cotée et la moins performante.

La corrélation était linéaire. Chaque groupe a surpassé le groupe qui le suivait, de A jusqu’à E.

 

L’investissement durable dégage-t-il des rendements inférieurs?

Non. Les groupes A et B les mieux cotés ont en fait devancé les catégories inférieures D et E au cours de chacun des neuf mois de l’étude, sauf un, cette exception confirmant même notre principal argument au lieu de le contredire.

L’anomalie s’est produite en avril, le mois où les marchés se sont redressés le plus fortement des chutes marquées enregistrées en février et en mars. Or, très souvent, lorsqu’un marché se remet d’un repli important, ce sont les titres de moindre qualité qui se rétablissent le plus vite, puisque ce sont elles qui ont été les plus durement touchées.

Ainsi, les neuf mois de notre étude ont confirmé le lien apparent entre une saine gestion et de bons résultats sur les plans des enjeux environnementaux, sociaux et de la gouvernance. Le développement durable semble donc être un genre de substitut pour la qualité.

Cette corrélation a toutefois semé un doute dans notre esprit. Elle suggère en effet qu’il est possible qu’une société affiche des rendements supérieurs uniquement en raison de sa qualité, et non de ses critères ESG. Le cas échéant, nous pourrions simplement confondre la corrélation avec la causalité.

 

Les placements ESG offrent-ils un rendement supérieur?

Pour répondre à cette question, nous avons trié notre univers des sociétés d’une autre façon, en répartissant cette fois les sociétés en cinq catégories selon leur rendement des capitaux propres (un synonyme de qualité). Nous avons ensuite, dans chacun des groupes ainsi créés, procédé au même classement ESG. À notre grand soulagement, nous avons constaté que le lien entre la cote ESG et le rendement boursier tenait bon, et ce, quelle que soit la catégorie choisie.

Lorsqu’ils examinent les sociétés, les analystes de Fidelity vérifient aussi si les qualités ESG de celles-ci s’améliorent, restent inchangées ou se détériorent. Nous nous sommes demandé si cela pouvait également être un indicateur du rendement. De fait, nous avons constaté que les sociétés dont le profil ESG s’améliorait surpassaient celles dont le profil était stable, et que ces dernières devançaient à leur tour les sociétés qui se souciaient moins des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance.

Soit dit en passant, nous avons observé un effet comparable lorsque nous avons examiné le rendement obligataire et les cotes ESG. La corrélation n’est pas aussi forte que dans le cas des actions, mais la preuve n’en est pas moins concluante.

 

Conclusion

Cette analyse est probante, car elle semble avoir été valable à la fois durant les hausses et les baisses des marchés en 2020. Mettre l’accent sur les sociétés qui ont à cœur le développement durable peut être rentable, aussi bien dans un contexte de marché haussier que de marché baissier. Le marché semble faire une distinction entre les sociétés en fonction de leur approche à l’égard des enjeux ESG.

Il ne s’agit pas simplement d’un argument en faveur d’un fonds qui met explicitement l’accent sur le développement durable, mais aussi d’un argument en faveur du soutien envers les sociétés de placement qui démontrent qu’elles savent intégrer les facteurs ESG dans leur approche analytique.

En 2020, les conditions hors du commun du marché vous ont peut-être donné l’impression que le développement durable était un luxe dont vous pouviez vous passer – que les préoccupations environnementales, le bien-être des parties prenantes et la gouvernance d’entreprise seraient reléguées au second plan pour favoriser la maximisation des profits, peu importe le prix. C’est plutôt l’inverse qui est vrai. Faire ce qui est bien constitue également un excellent placement.

Vous aimeriez en savoir plus sur les fonds durables? Considérez les Fonds Fidelity suivants :





FNB Fidelity Développement durable mondial

Stratégie : sélection des chefs de file et filtrage négatif

Le FNB Fidelity Développement durable mondial et son fonds commun de placement sont des stratégies multifactorielles d’actions mondiales visant à procurer de solides rendements ajustés au risque en investissant dans des sociétés qui s’illustrent sur le plan environnemental, social et de la gouvernance.






Fonds Fidelity Leadership au féminin

Stratégie : intégration des facteurs ESG et placements thématiques

Le Fonds Fidelity Leadership au féminin est une stratégie d’actions américaines de base qui vise à procurer de solides rendements ajustés au risque en investissant principalement dans des sociétés qui privilégient le leadership et l’avancement des femmes au sein de leur organisation.






Content is loading, please wait