Aller au contenu

Des trucs d’experts en santé mentale pour composer avec le stress lié à l’inflation

Rédigé par : Jillian Wilson

Source : Huffington Post

L’inflation suscite des inquiétudes financières pour bien des gens.

Vous n’êtes probablement pas sans savoir que l’inflation est à son plus haut depuis des décennies. Tout semble plus cher de nos jours, de l’épicerie aux factures de services publics en passant par les voitures neuves.

Non seulement l’inflation donne le vertige, mais certains experts ont évoqué une possible récession pour l’année prochaine, ce qui nous rend encore plus inquiets quant à l’incertitude qui nous guette. (Sans oublier que nous sommes toujours en pandémie!)

On peut dire sans se tromper que la situation actuelle est stressante. Si vous ressentez une forte anxiété face à l’inflation, sachez que vous n’êtes pas seul.

Et comment ne pas se sentir stressé? Perdre de l’argent – que ce soit en perdant son travail ou en voyant son loyer ou les prix des produits de première nécessité augmenter – est éprouvant. Pour de nombreuses personnes, l’argent est synonyme de sécurité, affirme Dior Vargas, défenseure de la santé mentale à New York. 

Elle ajoute que la sécurité économique procure un certain degré de confort, car « si vous vivez une situation d’urgence, vous serez en mesure de survivre et de maintenir le niveau de vie auquel vous êtes habitué ».

Lorsque la crainte de perdre son emploi ou de voir son loyer augmenter se profile, l’inquiétude grandit. Voici ce que vous pouvez faire si vous êtes préoccupé par l’inflation ou la possibilité d’une récession.

Reconnaissez que vous êtes stressé et précisez les éléments déclencheurs de ce stress

« Le stress peut être géré en prenant une pause et en reconnaissant les émotions que font naître les craintes et l’anxiété suscitées par l’inflation », explique Michele Tugade, professeure de sciences de la psychologie au Vassar College.

Il est crucial de comprendre la source de vos émotions en vous posant des questions comme « Comment je me sens dans mon corps? » et « Que me dit cette émotion à propos de la situation? », dit-elle. 

Par exemple, identifiez l’endroit où bouillonne l’anxiété dans votre corps – votre estomac? Votre poitrine? De même, réfléchissez à ce qui a causé l’anxiété – un reportage sur les licenciements dans le secteur de la technologie? Était-ce en parcourant les allées des magasins?

« Rester dans un état d’anxiété peut entraîner une usure de l’organisme et avoir des effets [néfastes] sur la santé physique et mentale », affirme Mme Tugade.

Faire une telle évaluation est une forme de pleine conscience. Mme Tugade indique que pratiquer la pleine conscience peut nous aider à moins suranalyser et à clarifier la situation. Si vous arrivez à vraiment comprendre ce qui sous-tend votre stress ou votre anxiété, la pleine conscience peut même vous mettre sur la voie de la résolution des problèmes.

Si vous vous sentez anxieux, essayez de comprendre la source de cette émotion pour éviter de suranalyser la situation.

Lorsque vous vous sentez dépassé, trouvez une activité qui ne fait pas trop travailler vos méninges  

Revoyez votre film préféré, allez courir, faites la vaisselle; s’adonner à des activités qui ne demandent pas trop d’effort mental est un bon moyen d’oublier momentanément les agents stressants, comme l’inflation, ajoute Mme Vargas.

La définition d’une activité anodine varie d’une personne à l’autre; vous savez probablement ce qui vous aide à vous sentir plus en paix. La prochaine fois que vous vous sentirez anxieux, prenez du recul et faites quelque chose qui ne vous demande pas trop d’effort mental.  

Créez des micromoments de joie 

Rien que l’expression « micromoments de joie » sonne bien, vous ne trouvez pas? Heureusement, il est facile d’intégrer dans votre vie cette pratique qui réduit l’anxiété.

« Lors d’un épisode de stress et d’anxiété, une stratégie utile consiste à prêter attention aux petites choses qui donnent de grands résultats... C’est ce que j’appelle les « micromoments de joie », affirme Mme Tugade. Admirez un coucher de soleil, perdez-vous dans le courant d’un ruisseau ou prenez simplement le temps de contempler la nature. 

Même de petites bouffées d’émotions positives comme la gratitude, la joie et la sérénité peuvent vous aider pendant les périodes de stress. « Laisser libre cours à la gratitude peut apaiser le sentiment de stress et favoriser la guérison et la réduction du stress », indique-t-elle.

De plus, on est toujours un peu plus détendu dans la nature. 

Créez un environnement calme 

Votre logement peut avoir une incidence sur votre santé mentale, affirme Mme Vargas. « Vivre dans un endroit propre m’aide », dit-elle.

Mme Vargas dit que, pendant les périodes de stress intense, elle fait le ménage (ce qui, en prime, est une activité qui ne demande pas trop d’effort mental). Une fois qu’elle a terminé, elle se retrouve dans un environnement qui dégage le calme.  

Lorsque vous êtes stressé par l’argent, il peut être utile de vous concentrer sur les petites choses positives de votre vie.

Donnez la priorité à votre vie sociale 

« L’une de nos plus grandes forces personnelles est notre désir d’être en contact avec les autres », affirme Mme Tugade. « Plutôt que de vous replier sur vous-même, ce qui peut exacerber les sentiments de solitude et de dépression, trouvez des moyens de communiquer avec autrui. »

Elle souligne que ce contact peut se faire aussi bien en personne qu’à distance. Vous pouvez communiquer avec vos proches par Zoom, par téléphone, par messagerie texte ou sur les réseaux sociaux.

« Socialiser a plus d’effets que nous le pensons », indique Mme Tugade. Cela permet de renforcer le sentiment de communauté et d’utilité, ce qui, en retour, aide à équilibrer les déclencheurs de stress, qu’ils soient d’origine financière ou autre. 

Essayez de tenir un journal 

Mme Vargas dit que, pendant les périodes de stress, elle écrit. « C’est une façon pour moi de me détacher de mes ressentis », explique-t-elle.

Si vous ressentez de l’anxiété, prenez le temps d’écrire. Notez tout ce qui vous vient à l’esprit; or, il peut être particulièrement utile de noter les émotions que vous ressentez sur le moment.

Il est facile de refouler ses sentiments, soutient Mme Vargas. Écrire est un moyen de combattre cette réaction. 

Soyez gentil avec vous-même 

Ne négligez pas vos émotions. Les temps sont stressants et il est important de faire preuve de compassion envers vous-même. Il y a des avantages à le faire.

Mme Tugade indique que « les recherches montrent que l’autocompassion est un élément clé pour renforcer la résilience face au stress ». 

Au-delà de l’autocompassion, reconnaissez aussi que vous faites de votre mieux. Dès que vous reconnaîtrez votre vulnérabilité personnelle, votre corps y répondra par l’autoapaisement et la relaxation, dit-elle.

Des gestes de soutien comme mettre sa main sur son cœur, se prendre dans ses bras ou tenir délicatement son visage sont d’autres façons de faire preuve de compassion envers soi-même.

« Le toucher peut libérer de l’ocytocine », dit-elle, ce qui active une partie du système nerveux qui crée un sentiment de calme. 

Concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler 

« Lorsque je me sens anxieuse à propos de l’avenir, je me recentre dans le présent et j’essaie de me concentrer sur ce que je peux contrôler », a déjà déclaré au HuffPost Aimee Martinez, psychologue clinicienne de Los Angeles.

Pour ce qui est de contrôler votre argent, vous pouvez établir un transfert automatique vers un compte d’épargne, ouvrir un compte d’épargne à rendement élevé ou annuler les services de diffusion en continu que vous n’utilisez pas.

De plus, « créer un budget est vraiment utile », affirme Mme Vargas. C’est une bonne façon de faire le point sur vos dépenses. 

Et n’oubliez pas : les mauvaises passes ne durent pas éternellement 

Les bonnes passes ne durent pas éternellement, mais les mauvaises non plus, souligne Mme Vargas. Si l’avenir vous fait paniquer, essayez d’être optimiste. 

Si cela ne fonctionne pas, communiquez avec vos proches et trouvez une communauté sur laquelle vous pouvez compter en période difficile, dit-elle. 

 

Cet article a été rédigé par Jillian Wilson de HuffPost et sa publication a été autorisée légalement par Content Marketplace d’Industry Dive. Pour toute question sur les droits de reproduction, écrivez à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait