Aller au contenu

Ne vous tendez pas de pièges financiers

Rédigé par : Cyrus Purnell

Source : Forbes

Le premier jour d’avril était le temps de jouer des tours. Un jour d’amusement peut être convenable, mais personne ne veut continuellement se faire couper l’herbe sous le pied. D’un point de vue financier, bon nombre de personnes se retrouvent dans ce qui semble être un poisson d’avril perpétuel, avec des budgets défaillants, des spirales d’endettement et des stratégies de placement qui les laissent à la traîne par rapport au marché. Voici donc quelques conseils pour protéger des aspects importants de vos finances de certains pièges.

Piège 1 : Parfois, le budget « parfait » peut mener au découragement.

Dans le cadre de vos résolutions du Nouvel An, vous avez décidé de dépenser chaque dollar sur papier d’abord. Un de vos amis, le grand maître des budgets, vous a fourni une nouvelle feuille de calcul dont vous raffolez, ou vous avez classé vos dépenses dans l’application la plus performante qui soit. Vous avez commencé en force, mais ensuite sont venues les dépenses imprévues. Le prix de l’essence a grimpé en flèche et, sans que vous vous en rendiez compte, votre excédent mensuel s’est transformé en déficit mensuel.

Cela suffit pour vous donner envie de jeter l’éponge. Vous vous demandez si vos efforts pour essayer de respecter un budget valent la peine. Vous êtes à la croisée des chemins : les décisions que vous prenez à ce stade peuvent soit améliorer, soit faire dérailler votre bien-être financier à long terme.

Plutôt que d’abandonner le budget parfait, il est temps de changer de cap, mais de garder votre objectif en vue. Trouvez le budget qui correspond à votre personnalité. Si la grande feuille de calcul ne fonctionne pas, il est peut-être temps d’essayer la méthode de l’enveloppe, ou de remplacer votre application par une feuille de papier. Avez-vous essayé d’automatiser votre épargne au moyen du dépôt direct pour libérer votre esprit des dépenses et avoir l’assurance que vos surplus ne s’envolent pas? Trouvez une personne ou un groupe de pairs qui peut vous encourager à persévérer. En revanche, ne laissez pas votre décision d’améliorer votre situation vous écarter totalement de votre voie.

Piège 2 : En visant une cote de crédit parfaite, vous pourriez tomber dans le piège de l’endettement.

Votre cote actuelle est satisfaisante, mais vous convoitez une cote de 800 et plus. Pour ce faire, vous commencez à examiner toutes les méthodes qui sont susceptibles de faire augmenter votre cote.

Les étapes pour obtenir une cote de crédit parfaite sont souvent financièrement défavorables à long terme. Par exemple, une partie de votre cote est influencée à la hausse lorsque vous possédez différents types de dettes. Or, si vous avez l’habitude de mal gérer vos dettes de carte de crédit, devriez-vous risquer votre bien-être financier à cette fin?

Les points liés à une carte de crédit qui peuvent servir à des voyages ou les remises en argent constituent un autre exemple. Pour certains, le fait d’accumuler des points au moyen d’une carte de crédit peut mener à des comportements financiers malsains si le solde n’est pas remboursé chaque mois. La clé est de connaître vos habitudes et vos antécédents à l’égard de tous vos produits financiers. Déterminez si une cote de crédit légèrement supérieure ou une petite récompense vaut la peine de compromettre votre situation financière globale.

Piège 3 : Faire la chasse au meilleur rendement peut entraîner une contre-performance.

Vous avez remarqué que votre portefeuille de placements ne se comporte pas aussi bien que celui de vos pairs. Certains vous diront peut-être qu’ils connaissent du succès avec des titres individuels, des FNB ou des cryptomonnaies en particulier. Vous décidez donc d’entrer dans l’arène sans tenir compte de la façon dont l’augmentation de votre exposition à ces placements prometteurs peut accroître le niveau de risque de votre portefeuille. Tôt ou tard, les éléments qui avaient contribué à un rendement supérieur produisent des rendements négatifs. Soudainement, votre nouveau portefeuille est en baisse de 20 %, alors que votre ancien portefeuille aurait peut-être diminué de 10 %.

Avant d’apporter des changements pour suivre vos amis, tenez compte de votre tolérance au risque et de vos objectifs. Savez-vous pourquoi la valeur de ces placements fluctue, et connaissez-vous l’historique de ceux-ci? Cette compréhension vous aidera à déterminer si le changement que vous voulez apporter à vos placements correspond à votre objectif. Par exemple, si ces nouveaux placements inscrivent historiquement des rendements supérieurs sur de longues périodes, alors le changement peut être profitable si vous avez 20 ans. Si vous n’êtes pas certain de l’historique d’un placement et de son adéquation avec votre objectif, il est souvent préférable de vérifier avant d’apporter un changement.

Le présent article ne constitue pas une liste exhaustive de toutes les façons dont les choses peuvent mal tourner alors qu’on tente de bien faire, mais les concepts décrits peuvent s’appliquer à de nombreuses situations. Lorsque vous apportez un changement qui vise une amélioration, prévoyez d’abord les problèmes potentiels et assurez-vous que votre bien-être financier global en bénéficiera. Après tout, vous ne voulez sans doute pas que vos finances vous mettent dans l’embarras!

 

Cet article a été rédigé par Cyrus Purnell de Forbes et sa publication a été autorisée légalement par le biais de Content Marketplace d’Industry Dive. Pour toute question sur les droits de reproduction, veuillez écrire à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait