Aller au contenu

Pourquoi vous serez sur une chaîne de blocs lorsque vous passerez d’un monde virtuel à l’autre

Rédigé par : Dar Meshi, Rabindra Ratan
Source : Associated Press

Vous pensez peut-être que le métavers sera une série d’espaces virtuels interconnectés, à l’image du Web, mais accessible par la réalité virtuelle. C’est en grande partie exact, mais il y a aussi un aspect fondamental, quoiqu’un peu plus cryptique du métavers qui le distinguera de l’Internet d’aujourd’hui : la chaîne de blocs.

Au début, le Web 1.0 était l’autoroute de l’information formée d’ordinateurs et de serveurs connectés où faire des recherches, explorer et habiter, normalement au moyen de la plateforme centralisée d’une entreprise comme AOL, Yahoo, Microsoft ou Google. Vers le tournant du millénaire, le Web 2.0 a été caractérisé par des sites de réseautage social, des blogues et la monétisation des données des utilisateurs pour la publicité par les gardiens centralisés des plateformes de médias sociaux « gratuites », dont Facebook, Snapchat, Twitter et TikTok.

Le Web 3.0 sera le fondement du métavers. Il consistera en des applications décentralisées basées sur des chaînes de blocs qui soutiendront une économie d’actifs et de données cryptographiques appartenant à l’utilisateur.

Chaîne de blocs? Décentralisées? Cryptoactifs? En tant que chercheurs qui étudient les médias sociaux et la technologie des médias, nous pouvons expliquer la technologie qui rendra le métavers possible.

Posséder des bits

La chaîne de blocs est une technologie qui enregistre les transactions de façon permanente, habituellement dans une base de données décentralisée et publique appelée registre de transactions. Le bitcoin est la cryptomonnaie qui fonctionne par chaîne de blocs la plus connue. Chaque fois que vous achetez des bitcoins, par exemple, cette transaction est enregistrée dans la chaîne de blocs Bitcoin, ce qui signifie que l’enregistrement est distribué à des milliers d’ordinateurs dans le monde.

Ce système d’enregistrement décentralisé est très difficile à duper ou à contrôler. Les chaînes de blocs publiques, comme Bitcoin et Ethereum, sont également transparentes : toutes les transactions sont accessibles à tous sur Internet, contrairement aux livres bancaires traditionnels.

Ethereum est une chaîne de blocs comme Bitcoin, mais Ethereum est également programmable au moyen de contrats intelligents, qui sont essentiellement des routines logicielles fondées sur des chaînes de blocs qui fonctionnent automatiquement lorsque certaines conditions sont remplies. Par exemple, vous pourriez utiliser un contrat intelligent sur la chaîne de blocs pour établir votre propriété d’un objet numérique, comme une œuvre d’art ou de la musique, dont personne d’autre ne peut revendiquer la propriété sur la chaîne de blocs, même s’ils en sauvegardent une copie sur leur ordinateur. Les objets numériques qui peuvent être détenus (devises, titres, œuvres d’art) sont des cryptoactifs.

Les objets comme les œuvres d’art et la musique qui sont sur une chaîne de blocs se nomment des jetons non fongibles (JNF). Non fongible signifie qu’ils sont uniques et non remplaçables, à l’opposé d’éléments fongibles comme la monnaie – tout dollar vaut la même chose que tout autre dollar et peut être interchangé.

Fait important, vous pourriez établir un contrat intelligent qui indique que vous êtes prêt à vendre votre œuvre d’art numérique pour 1 million de dollars américains en ethers, la monnaie de la chaîne de blocs Ethereum. Lorsque je clique pour accepter, la propriété de l’œuvre et les ethers sont transférés automatiquement entre nous sur la chaîne de blocs. Il n’est pas nécessaire qu’une banque ou un tiers procède à une mise sous séquestre, et si l’un d’entre nous devait contester cette opération, par exemple, si vous prétendiez que je n’ai payé que 999 000 $, l’autre pourrait facilement se rapporter à l’enregistrement public dans le registre distribué.

Qu’est-ce que ces cryptoactifs et cette chaîne de blocs ont à voir avec le métavers? Tout! Pour commencer, la chaîne de blocs vous permet de posséder des biens numériques dans un monde virtuel. Vous ne posséderez pas seulement ce JNF dans le monde réel, vous le posséderez aussi dans le monde virtuel.

De plus, le métavers n’est pas construit par un groupe ou une société en particulier. Différents groupes bâtiront des mondes virtuels différents et, à l’avenir, ces mondes seront interopérables, formant le métavers. Quand les gens voyageront entre les mondes virtuels, par exemple, des environnements virtuels de Decentraland à ceux de Microsoft, ils voudront y apporter leurs biens. Si deux mondes virtuels sont interopérables, la chaîne de blocs authentifiera la preuve de propriété de vos biens numériques dans les deux mondes virtuels. Essentiellement, tant que vous êtes en mesure d’accéder à votre portefeuille cryptographique dans un monde virtuel, vous pourrez accéder à votre contenu cryptographique.

N’oubliez pas votre portefeuille

Que conserverez-vous dans votre portefeuille cryptographique? Vous voudrez évidemment détenir des cryptomonnaies dans le métavers. Votre portefeuille cryptographique contiendra également vos produits numériques exclusifs au métavers, comme vos avatars, vos vêtements d’avatar, vos animations d’avatar, vos décorations virtuelles et vos armes.

Que feront les gens avec leurs portefeuilles cryptographiques? Entre autres choses, magasiner. Tout comme vous le faites probablement maintenant sur le Web, vous pourrez acheter des produits numériques traditionnels comme de la musique, des films, des jeux et des applications. Vous serez également en mesure d’acheter des articles physiques dans le métavers, et vous pourrez voir et « prendre en main » des modèles 3D de ce que vous cherchez, ce qui pourrait vous aider à prendre des décisions plus éclairées.

De plus, tout comme vous pouvez utiliser votre bon vieux portefeuille en cuir pour transporter vos pièces d’identité, les portefeuilles cryptographiques pourront être reliés à des identités réelles, ce qui pourrait faciliter les transactions nécessitant une vérification juridique, comme l’achat d’une voiture ou d’une maison réelle. Comme votre nom d’utilisateur sera lié à votre portefeuille, vous n’aurez pas besoin de vous souvenir des renseignements d’ouverture de session pour tous les sites Web et les mondes virtuels que vous visitez. Vous n’aurez qu’à connecter votre portefeuille en un clic et à ouvrir une session. Les portefeuilles associés à une identité seront également utiles pour contrôler l’accès aux zones limitées à un certain âge dans le métavers.

Votre portefeuille cryptographique pourrait également être lié à votre liste de contacts, ce qui vous permettrait d’apporter vos renseignements sur les réseaux sociaux d’un monde virtuel à un autre. « Joignez-vous à moi pour un party piscine dans le monde INSÉRER LE NOM! »

À un moment donné, les portefeuilles pourraient également être associés à des cotes de réputation qui déterminent les permissions que vous avez de diffuser dans des lieux publics et d’interagir avec des personnes à l’extérieur de votre réseau social. Si vous agissez comme un troll toxique qui répand des informations erronées, vous pourriez nuire à votre réputation et voir votre sphère d’influence réduite par le système. Cela pourrait inciter les gens à bien se comporter dans le métavers, mais les développeurs de plateformes devront prioriser ces systèmes.

Grandes entreprises

Enfin, si le métavers est un monde où l’argent est loi, les entreprises voudront certainement y jouer aussi. La nature décentralisée de la chaîne de blocs pourrait réduire le besoin de gardiens dans les transactions financières, mais les entreprises auront encore de nombreuses occasions de générer des revenus, peut-être même plus que dans les économies actuelles. Des sociétés comme Meta offriront de vastes plateformes où les gens pourront travailler, se divertir et se regrouper.

Les grandes marques se joignent également aux JNF, notamment Dolce & Gabbana, Coca-Cola, Adidas et Nike. À l’avenir, lorsque vous achetez un article physique d’une société, vous pourriez aussi acquérir la propriété d’un JNF qui lui correspond dans le métavers.

Par exemple, en achetant une tenue de marque convoitée pour porter en boîte de nuit dans le monde réel, vous pourriez aussi devenir le propriétaire de la version cryptographique de la tenue, que votre avatar pourra porter à un concert virtuel d’Ariana Grande. Et tout comme vous pourriez revendre le vêtement réel d’occasion, vous pourriez aussi en vendre la version JNF pour que l’avatar de quelqu’un d’autre puisse le porter.

Ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses façons dont les modèles d’affaires du métavers chevaucheront probablement le monde physique. De tels exemples deviendront plus complexes à mesure que les technologies de réalité augmentée entreront en jeu, fusionnant davantage les aspects du métavers et du monde physique. Même si le métavers n’est pas encore au point, des bases technologiques comme la chaîne de blocs et les cryptoactifs sont en cours de développement régulier, ce qui ouvre la voie à un avenir virtuel apparemment omniprésent qui sera bientôt dans un univers près de chez vous.

 

Cet article a été rédigé par Dar Meshi et Rabindra Ratan de l’Associated Press, et a été autorisé légalement sous licence par Industry Dive Content Marketplace. Veuillez adresser toute question sur les licences à legal@industrydive.com.

 




Content is loading, please wait