Aller au contenu

Quatre façons dont la COVID-19 a eu un effet sur la planification financière des femmes

    Rédigé par : Caroline Feeney

    Source : Kiplinger

Même si les hommes semblent plus vulnérables à la COVID-19, les femmes ont été beaucoup plus touchées financièrement par la pandémie. De plus, la propagation des variants Delta, et maintenant Omicron, et l’incertitude persistante à l’égard de l’économie signifient que les répercussions de la pandémie sur les femmes et leur argent se poursuivront probablement encore quelque temps.

Dans le cadre d’un sondage, un quart des femmes ont déclaré au Washington Post que la situation financière de leur famille s’était détériorée pendant la pandémie. Elles étaient plus susceptibles que les hommes de délaisser quelque peu leur carrière ou de quitter complètement le marché du travail, car elles assument plus souvent des fonctions de soignantes pour des enfants ou des personnes âgées ayant besoin d’aide. Les défis ont été encore plus grands pour les femmes de couleur, qui occupent aussi de façon disproportionnée des emplois plus durement frappés par la pandémie.

Si vous faites partie des millions de femmes qui ont encaissé un coup financier lors de la « récession au féminin » causée par la pandémie, vous n’êtes pas seules. Même si la COVID-19 peut avoir provoqué des difficultés financières, vous pouvez atténuer les dommages qu’elle a causés en faisant quelques choix financiers judicieux dès maintenant. Voici un aperçu de comment la pandémie a frappé les femmes et leur argent – ainsi que des conseils pour remettre vos finances et celles de votre famille sur la bonne voie.

1. Quitter le marché du travail en raison de responsabilités de soignantes

Des millions de femmes ont perdu leur emploi ou l’ont quitté au cours de la pandémie afin de s’acquitter de leurs responsabilités de soignantes en raison de la fermeture des garderies et des écoles. En avril, seulement 54,6 % des femmes adultes étaient actives sur le marché du travail, soit le plus bas niveau observé depuis 1987.

Se remettre sur la bonne voie : Profitez du marché de l’emploi favorable aux employés et recherchez un nouveau poste au sein d’une entreprise qui offre du travail à distance ou d’autres options souples qui vous permettront de vous acquitter de vos obligations personnelles et professionnelles.

2. Composer avec un écart salarial encore plus creux entre les sexes

Les femmes mises à pied pendant la pandémie qui ont réussi à trouver un autre emploi ont généralement reçu des propositions de rémunération moins élevées que leurs homologues masculins, selon une analyse de PayScale.

Se remettre sur la bonne voie :  Soyez consciente de votre valeur quand vous négociez votre salaire. Utilisez des sources comme PayScale ou Glassdoor pour recueillir des renseignements que vous pouvez utiliser pour en demander davantage. Même une légère augmentation de votre rémunération peut grandement améliorer votre situation financière au fil du temps.

3. Stagner dans son avancement professionnel

Les femmes qui sont restées sur le marché du travail éprouvent elles aussi des difficultés. Plus de 60 % des femmes sondées dans le cadre de l’Utah Women & Leadership Project ont indiqué que la COVID-19 avait nui à leurs perspectives d’avancement professionnel.

Se remettre sur la bonne voie : Travaillez sur votre propre perfectionnement professionnel. Il peut s’agir de suivre un cours pour acquérir de nouvelles compétences, de participer à un événement de réseautage ou de fixer un rendez-vous avec votre superviseur pour discuter du moyen d’obtenir une promotion. Des programmes en ligne comme Career Contessa offrent des ressources vous permettant d’explorer d’autres occasions si vous jugez que le moment est venu de changer d’emploi. 

4. Être préoccupée au sujet de la retraite

En février, six femmes sur dix interrogées par le National Institute for Retirement Security ont déclaré qu’elles craignaient de ne pas avoir une retraite sûre sur le plan financier. L’écart salarial avec les hommes et le temps qu’elles ont passé à l’extérieur du marché du travail que nous avons mentionné précédemment justifient ces craintes, car ces deux facteurs contribuent à réduire l’épargne-retraite et à potentiellement diminuer les prestations de la sécurité sociale. De plus, les femmes doivent composer avec des coûts liés aux soins de santé plus élevés et une espérance de vie plus longue que les hommes. Ainsi, elles disposent souvent de moins d’argent dans lequel elles pourraient puiser au besoin sur une période prolongée.

Se remettre sur la bonne voie :  Assurez-vous de cotiser suffisamment (et plus si vous le pouvez) à votre régime de retraite professionnel pour avoir droit à une cotisation de contrepartie de votre employeur. Accroissez le montant que vous épargnez au fil du temps en augmentant votre cotisation chaque fois que vous obtenez une augmentation de salaire. Si vous avez un surplus d’argent sous la main, par exemple, quand vous recevez un chèque d’aide ou un remboursement d’impôt, vous pourriez en verser une partie dans votre épargne-retraite. Songez également à faire appel à un conseiller en placements pour vous aider à trouver les instruments de placement qui vous permettront de maximiser vos revenus.

Les femmes ont toujours fait face à des défis financiers uniques, dont beaucoup ont été exacerbés par la pandémie. Mais même si les deux dernières années ont été difficiles à bien des égards, en étant proactive à l’égard de votre situation financière, vous pouvez assurer votre réussite financière, ainsi que celle de votre famille.

 

Cet article a été rédigé par Caroline Feeney de Kiplinger et sa publication a été autorisée légalement sous licence par le site commercial de contenu d’Industry Dive. Veuillez envoyer toute question concernant les licences à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait