Aller au contenu

4 gestes à adopter au lieu de paniquer devant la volatilité des marchés

Rédigé par : Mallika Mitra

Source : MONEY

Lorsque les actions sont en chute, le meilleur conseil est souvent de ne rien faire. Vous devez éviter de paniquer ou d’apporter des changements inconsidérés à votre stratégie de placement. Mais ne rien faire alors que votre portefeuille perd de la valeur peut s’avérer difficile.

Heureusement, si vous vous sentez obligé d’agir lorsque les marchés deviennent très volatils, vous pouvez envisager quelques mesures raisonnables et sûres qui pourraient vous aider sur le plan financier (et diminuer votre stress).

Les conseillers en placements ont tendance à dire que lorsque votre portefeuille est dans le rouge et que vous avez peur, la meilleure approche est de maintenir le cap. Ce n’est pas si facile à faire.

« Si vous sentez que vous devez agir, adoptez une attitude qui n’est pas extrême », affirme Dan Egan, vice-président de la finance comportementale et des placements chez Betterment, une société de conseils en placement en ligne.

Voici quatre mesures qui peuvent être bénéfiques lorsque le marché est volatil.

Assurez-vous de disposer d’un fonds d’urgence

Selon M. Egan, les investisseurs qui paniquent lors des ralentissements du marché sont souvent ceux qui n’ont pas constitué de réserves à court terme. Selon les conseillers en placements, il convient de disposer d’une somme suffisante pour couvrir au moins trois à six mois de dépenses, à laquelle vous pouvez accéder à tout moment en cas d’urgence, notamment en cas de perte d’emploi. (Bien entendu, le montant exact que vous devriez épargner dépend de votre situation particulière.)

« Le fait de disposer d’un filet de sécurité entièrement financé vous permet de prendre plus de risques et de ne pas vous inquiéter autant que si vous viviez au jour le jour », explique M. Egan.

En vous préparant financièrement à un scénario catastrophe, vous pouvez investir pour votre avenir. Par exemple, un retraité disposant de suffisamment de liquidités pour couvrir les deux prochaines années sera plus enclin à prendre un risque plus élevé sur le marché et à laisser son argent fructifier, ajoute M. Egan.

Si vous ne disposez d’aucun fonds d’urgence, commencez à épargner dès maintenant.

Rééquilibrez vos placements

Le rééquilibrage est un moyen de veiller à ce que la répartition de l’actif de votre portefeuille reste conforme à votre tolérance au risque et à votre horizon de placement. Une baisse du marché est un moment idéal pour faire le point.

Les conseillers en placements recommandent d’avoir un portefeuille bien diversifié, autrement dit, de disposer d’une bonne combinaison d’actifs financiers tels que les actions, les obligations et les liquidités. Dans ces catégories, vous devez également détenir différents types d’actifs. Par exemple, votre portefeuille d’actions ne devrait pas être composé uniquement d’actions de grandes sociétés américaines comme Amazon et Apple. Il convient également de détenir des actions à petite et moyenne capitalisation, ainsi que des actions internationales, et vous pouvez obtenir un large éventail de ces titres par le biais de fonds.

Le rééquilibrage peut vous aider à diversifier votre portefeuille de nouveau s’il a dévié de sa répartition cible en raison de l’évolution des marchés. Selon le conseiller en gestion de patrimoine Sean Williams, tous les actifs financiers ne sont pas performants au même moment. Par exemple, lorsque la COVID-19 a frappé les États-Unis en mars 2020 et que les actions se sont effondrées, les obligations du Trésor ont tenu bon. Idéalement, lorsqu’une partie de votre portefeuille se détériore, les autres actifs vous aident à résister à la tempête.

M. Williams utilise le soccer comme analogie avec ses clients : lorsque les enfants apprennent à jouer au soccer, ils se donnent tous des coups de pied dans les tibias parce qu’ils s’entassent dans une zone du terrain – c’est à cela que ressemble l’investissement non discipliné. Les joueurs professionnels, quant à eux, sont répartis sur le terrain avec des rôles différents, de sorte que leur attaque et leur défense sont plus équilibrées et efficaces.

On parle de rééquilibrage lorsque les investisseurs vendent des titres qui ont pris de la valeur et achètent des titres qui ont perdu de la valeur afin que leur portefeuille atteigne à nouveau les pondérations voulues. En d’autres termes, vous vendez cher et achetez à bas prix. Ainsi, le portefeuille peut être aussi diversifié et équilibré qu’il l’était à l’origine.

Envisagez l’utilisation de pertes à des fins fiscales

Il peut y avoir un côté positif si les actions que vous possédez sont en chute libre : vous pouvez potentiellement réduire votre fardeau fiscal annuel en utilisant ces pertes à des fins fiscales.

Lorsque vous vendez un actif (y compris une cryptomonnaie) et que vous réalisez un bénéfice, ce dernier est imposé par l’Agence du revenu du Canada (ARC). Mais si vous vendez un titre lorsque sa valeur est inférieure au prix que vous avez payé, vous pouvez utiliser cette perte pour compenser les plus-values et réduire votre facture d’impôt. Vous pouvez également utiliser les pertes restantes pour compenser jusqu’à 3 000 $ de votre revenu imposable ordinaire si vos pertes sont supérieures à vos gains. Et si votre perte dépasse cette limite, vous pouvez reporter la perte aux exercices futurs.

Quelques règles sont à retenir en ce qui concerne l’utilisation des pertes à des fins fiscales. Une perte à court terme (perte sur un placement que vous avez détenu pendant moins d’un an) doit d’abord être déduite des gains à court terme, et les pertes à long terme (pertes sur un placement que vous avez détenu pendant plus d’un an) sont déduites des gains à long terme. Selon Fidelity, le fait de se concentrer sur les pertes à court terme sera probablement le plus avantageux, sachant que les gains à court terme sont imposés à un taux plus élevé.

Vous ne pouvez pas non plus vendre un placement à perte et le racheter immédiatement tout en comptabilisant la perte à des fins fiscales. En vertu de la règle de la vente fictive, l’ARC ne permet pas aux investisseurs qui vendent un titre à perte de le racheter, ou de racheter un titre « essentiellement identique », et de comptabiliser la perte à des fins fiscales sur une période de 30 jours.

Selon Brian Schmehil, directeur en chef principal de la gestion de patrimoine chez The Mather Group, les investisseurs ne devraient envisager l’utilisation de pertes à des fins fiscales que lorsque l’avantage fiscal en vaut la peine et l’emporte sur certains risques. Par exemple, si vous vendez un titre pour réaliser la perte et que vous gardez l’argent pendant 30 jours avant de racheter le même titre, vous courez le risque de voir le prix remonter et de ne pas profiter des gains.

Selon M. Schmehil, les investisseurs qui vendent un titre à des fins fiscales peuvent vouloir en acheter un autre quelque peu similaire, de sorte que cette action ne change pas radicalement votre répartition globale. La ligne de démarcation entre l’achat d’un titre « quelque peu similaire » et d’un titre « essentiellement identique » – ce que l’ARC n’autorise pas – n’est pas toujours claire. Mais si vous vendez un Fonds négocié en bourse (FNB) à grande capitalisation et que vous achetez un indice général S&P 500, par exemple, cela devrait être acceptable, ajoute M. Schmehil.

Effectuez des achats périodiques par sommes fixes

Bien qu’il puisse être tentant d’essayer d’acheter lorsque les actions chutent, les experts affirment que la mise en place d’une stratégie de placement qui fonctionnera pour vous sur le long terme est un moyen beaucoup plus fiable de créer de la richesse.

Les investisseurs devraient envisager d’investir des sommes modestes à intervalles réguliers, déclare Marguerita Cheng, planificatrice financière agréée chez Blue Ocean Global Wealth. Cette technique est appelée « achat périodique par sommes fixes ».

« Le facteur le plus important est le temps passé sur le marché, et non l’anticipation du marché », affirme Mme Cheng.

Vous avez probablement entendu dire qu’il est peu judicieux d’essayer de prévoir les fluctuations du marché. Personne ne sait vraiment où vont les actions à un moment donné, et il est risqué de garder votre argent sur la touche en attendant le moment où vous pensez que le marché atteindra son point le plus bas.

En optant pour les achats périodiques par sommes fixes, vous éliminez la tentation de prédire le bon moment pour investir et vous vous assurez que votre argent est investi lors des meilleurs jours du marché.

« Cela élimine l’effet des émotions », ajoute Mme Cheng.

Cet article a été rédigé par Mallika Mitra de Money et sa publication a été autorisée légalement sous licence par Content Marketplace d’Industry Dive. Pour toute question sur les droits de reproduction, écrivez à legal@industrydive.com.




Content is loading, please wait