Choisir un petit boulot en temps de pandémie demande une certaine réflexion

Petit boulot. Deuxième emploi. Projet en parallèle. Les déclinaisons sont nombreuses et les objectifs, variés. Pour certains, c’est un moyen de joindre les deux bouts. Pour d’autres, c’est une occasion d’épargner pour atteindre un objectif ou vivre une passion.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, des millions de personnes ont perdu leur emploi. Beaucoup se tournent vers « l’économie des petits boulots » pour faire de l’argent. Cette économie est en plein essor.

« De toute évidence, le magasinage en ligne a pris considérablement d’ampleur, et les services de livraison sont submergés. Des camions d’Amazon Flex entrent pratiquement en collision les uns avec les autres », dit Kathy Kristof, éditrice à SideHusl.com, un site Web qui examine des centaines de plateformes en ligne rentables.

Avant de vous précipiter dans un deuxième emploi, analysez les risques, le salaire et d’autres détails importants. Voici comment choisir le petit boulot qui vous convient en temps de pandémie.

D’abord, faites une évaluation de vous-même

Lorsque vous cherchez un projet à entreprendre en parallèle, réfléchissez à votre expérience, à vos compétences et à vos intérêts. Mais surtout, songez à ce que vous êtes à l’aise de faire.

Êtes-vous prêt à entrer en contact étroit avec d’autres personnes ou préféreriez-vous maintenir une certaine distanciation sociale? Faites-vous partie d’un groupe de personnes très vulnérables face à la COVID-19? Que se passerait-il si vous tombiez malade et ne pouviez plus travailler? Les réponses à ces questions vous aideront à décider des emplois que vous pouvez envisager.

Si une maladie risque de ravager votre santé ou votre vie financière, vous devrez être plus prudent que les gens pour qui ces préoccupations sont moins dominantes, souligne Mme Kristof.

« Une personne qui n’est pas exposée à ce type de risque peut se sentir tout à fait à l’aise de faire des livraisons sans contact pour Grubhub ou Dumpling, ou pour n’importe quel autre service de livraison similaire », indique Mme Kristof. « Mais une personne à haut risque devrait privilégier un emploi virtuel comme le tutorat en ligne. »

Élargissez votre définition de « petit boulot »

« Petit boulot » est devenu synonyme d’une poignée d’emplois : promenade de chiens, livraison d’épicerie et conduite pour Uber ou Lyft. Mais ce ne sont pas les seules occasions d’être actif dans cet univers.

Vous pouvez donner un cours de yoga virtuel, par exemple, vendre des vêtements en ligne ou travailler comme designer pigiste. Grâce à des services comme TaskRabbit, vous pouvez être payé pour faire des travaux occasionnels comme l’entretien de terrains et l’assemblage de meubles.

Les petits boulots et les emplois à temps partiel ont tendance à augmenter en période d’incertitude économique, selon Brie Weiler Reynolds, gestionnaire du développement de carrière à FlexJobs, un site de recherche d’emplois à distance et flexibles. Il y a fort à parier que vous trouverez quelque chose qui sera dans vos cordes.

Les emplois qui sortent du cadre de l’économie des petits boulots peuvent également être intéressants. Les caractéristiques généralement associées aux petits boulots, dont les horaires flexibles et la capacité de travailler de la maison, s’étendent de plus en plus aux fonctions professionnelles. Les emplois à distance affichés sur FlexJobs dans des catégories professionnelles comme le marketing, les ventes et la gestion de projet ont augmenté de plus de 50 % depuis mars, selon une analyse récente du site.

« Comme nous n’avons jamais eu à travailler de la maison auparavant, il n’y a jamais eu autant d’acceptation. « Aujourd’hui, vous profitez d’un assentiment généralisé dans l’ensemble des entreprises en Amérique », dit Mme Kristof.

Protégez-vous et protégez vos finances

Une fois que vous avez restreint vos choix, plongez dans les détails. Avant de vous engager, faites-vous une idée de ce en quoi consiste un emploi en particulier, des exigences qui y sont liées et du salaire que vous pourriez gagner.

Vous pouvez éviter les surprises en consultant la note qu’a attribuée le Bureau d’éthique commerciale à une entreprise, en lisant les petits caractères sur le site Web de cette dernière et en consultant les avis sur des sites comme SideHusl et Indeed.

« Disons que vous êtes intéressé par les emplois de livraison et que vous envisagez de travailler pour DoorDash, Instacart et Postmates. Examinez le site de chacune de ces entreprises et informez-vous des frais », dit Mme Weiler Reynolds.

De nombreuses plateformes exigent des frais d’inscription ou de listage ou des commissions, ce qui peut réduire vos gains. Certains jobs vous obligent aussi à assumer des dépenses, comme l’essence et l’assurance pour votre véhicule. Si vous êtes un conducteur de covoiturage, un conducteur de véhicule de livraison ou un déménageur, votre police d’assurance automobile personnelle ne couvre pas le risque commercial, dit Mme Kristof.

« Certaines plateformes en ligne vous offrent automatiquement une couverture par l’intermédiaire d’une police commerciale. D’autres ne le font pas. Vous devriez donc toujours connaître ces renseignements si vous travaillez pour une plateforme en ligne », précise Mme Kristof.

Toutefois, cette police ne vous protégera pas nécessairement en toutes circonstances, par exemple lorsque vous êtes en route pour prendre une commande. Communiquez avec votre compagnie d’assurance pour vous assurer d’obtenir la protection qui vous convient.

Vous devrez aussi savoir si vous serez considéré comme un employé ou un entrepreneur indépendant. Ce statut détermine comment vous paierez vos impôts et si vous aurez droit ou non à certains avantages. Les entrepreneurs indépendants doivent mettre de côté une partie de leur paie pour payer eux-mêmes leurs impôts.

Selon Mme Weiler Reynolds, les pigistes ou les entrepreneurs sont aussi susceptibles de devoir payer des impôts trimestriellement, ce qui peut leur demander davantage de temps.

N’oubliez pas de faire de votre sécurité une priorité. Découvrez les mesures de protection que l’entreprise ou le gouvernement local exige lorsque vous travaillez. Si vous n’êtes pas en mesure d’éviter le contact avec les autres, préparez-vous à prendre les précautions appropriées, comme porter un masque ou des gants.

Cette chronique a été fournie à l’Associated Press par le site Web de finances personnelles NerdWallet. Lauren Schwahn est auteure chez NerdWallet. Adresse de courriel : lschwahn@nerdwallet.com Twitter : @lauren_schwahn.

Cet article provient de La Presse Canadienne et a été autorisé légalement sous licence par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez adresser toutes les questions sur les licences à legal@industrydive.com.


Les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, de frais et de charges. Veuillez lire le prospectus ou la notice d’offre d’un fonds et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Les fonds ne sont pas garantis, leur valeur est appelée à fluctuer fréquemment et les investisseurs pourraient réaliser un profit ou subir une perte. Le rendement passé pourrait ou non être reproduit.

Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

450439-v20201210

Close Search