Les marchés mondiaux propulsés par la nouvelle sur un vaccin et par les élections américaines

TOKYO (AP) — Les marchés boursiers ont grimpé en flèche lundi après que Pfizer a annoncé que les données préliminaires confirmaient l’efficacité de son vaccin contre le coronavirus, et les investisseurs ont poussé un soupir de soulagement lorsque le démocrate Joe Biden a été déclaré élu après des jours d’incertitude quant à l’issue de l’élection présidentielle américaine.

Les marchés étaient déjà galvanisés par les élections américaines lorsque Pfizer a déclaré que les données confirmaient que le taux d’efficacité de son vaccin contre la COVID-19 pourrait atteindre 90 %, en précisant que la société comptait demander une autorisation d’urgence aux organismes de réglementation américains avant la fin du mois.

La reprise économique dépend de la lutte contre la pandémie, et les investisseurs ont immédiatement réagi à cette nouvelle. Les données de Pfizer ne sont que préliminaires et ne signifient pas qu’un vaccin est imminent, et même si le vaccin est approuvé, le rendre accessible à des milliards de personnes représentera tout un défi.

Les contrats à terme sur l’indice Dow Jones ont bondi de 4,2 %, contre 3,1 % pour les contrats sur l’indice S&P 500.

En Europe, l’indice CAC 40 de la France a monté de 5,6 % pour atteindre 5 239, tandis que l’indice DAX de l’Allemagne a progressé de 5,1 % à 13 112. En Grande-Bretagne, le FTSE 100 a gagné 4 % pour s’établir à 6 145.

Les marchés étaient déjà gonflés à bloc par le résultat des élections américaines, qui a permis à M. Biden de remporter la présidence.

« Cela signifie moins d’incertitude et de bouleversements sur le plan des relations étrangères et l’annulation de certaines politiques futiles mises de l’avant par l’administration Trump », a déclaré Naeem Aslam, analyste principal des marchés chez Ava Trade, dans un commentaire.

De nombreux analystes s’attendent à ce que les tensions commerciales s’apaisent sous la présidence de Joe Biden. Toutefois, elles ne devraient pas disparaître complètement, même si Biden annule certains tarifs douaniers imposés par le président Donald Trump à ses partenaires commerciaux, en particulier la Chine, ces dernières années.

Lundi, l’Union européenne a continué d’aller de l’avant avec son projet d’imposer des tarifs douaniers et d’autres pénalités sur des biens et services américains d’une valeur pouvant atteindre 4 milliards de dollars, en représailles au soutien illégal des Américains au constructeur aéronautique Boeing. Cela faisait suite à une décision de l’Organisation mondiale du commerce en faveur des États-Unis au sujet du soutien de l’Union européenne à Airbus.

Sur le marché asiatique, l’indice japonais Nikkei 225 a bondi de 2,1 % pour clôturer à 24 839,84. L’indice australien S&P/ASX 200 a avancé de 1,8 %, à 6 298,80, et l’indice Kospi de la Corée du Sud, de 1,3 %, à 2 447,20. Enfin, l’indice Hang Seng de Hong Kong a gagné 1,2 % et l’indice Shanghai Composite, 1,9 %, pour s’établir à 26 016,17 et 3 373,73, respectivement.

Pour l’instant, les investisseurs ne semblent pas s’inquiéter du refus de Trump de concéder la victoire ni de ses menaces de poursuites judiciaires. Selon les analystes, comme les républicains s’attendent à conserver leur majorité au Sénat, ils misent sur la continuité des politiques fiscales, réglementaires et autres.

« Le refus de Trump de reconnaître la défaite est une distraction à court terme qui vise à mettre des bâtons dans les roues de Biden en début de mandat, alors que les républicains qui n’ont pas à faire de concessions sur le plan législatif peuvent continuer de contrecarrer la mise en œuvre du programme de Biden », a déclaré la Mizuho Bank dans un commentaire.

« Si les républicains conservent le contrôle du Sénat, il y a moins de chances qu’un important programme d’aide économique soit adopté, et la Réserve fédérale devra probablement augmenter son soutien », a déclaré Jeffrey Halley d’Oanda.

« Il est presque certain que d’autres mesures d’assouplissement seront annoncées à la réunion de décembre du FOMC, a dit M. Halley, en faisant référence au comité responsable de la politique monétaire de la Fed. Une politique monétaire plus souple ferait augmenter le prix des actifs dans un monde où les taux d’intérêt sont nuls. »

Malgré l’augmentation du nombre d’infections et de décès causés par la pandémie, les économies ont continué de se remettre des chocs provoqués par les précédents confinements pour combattre les foyers d’éclosion.

Les données douanières publiées samedi montrent que la croissance des exportations de la Chine s’est accélérée en octobre, portant pour la première fois le total pour l’année au-dessus des niveaux d’avant la pandémie. Les exportations en octobre ont augmenté de 11,4 % par rapport à l’année précédente pour s’établir à 237,2 milliards de dollars, comparativement à une hausse de 9,9 % en septembre, tandis que la valeur des importations a augmenté de 4,7 % pour atteindre 178,7 milliards de dollars, en décélération par rapport à la poussée de 13,2 % enregistrée le mois précédent.

M. Biden s’est engagé à prendre des mesures décisives pour tenter de contrer la pandémie de coronavirus qui s’aggrave et qui a miné la croissance économique, le commerce et les voyages, alors que les États-Unis et l’Europe font face à une hausse inquiétante des cas d’infection. Même si les mesures de confinement les plus strictes ne sont pas reconduites aux États-Unis, l’aggravation de la pandémie risque de freiner la consommation et d’effacer les profits.

Sur le marché de l’énergie, le pétrole brut de référence américain a gagné 3,16 $, à 40,30 $ le baril, dans les négociations électroniques sur le New York Mercantile Exchange. Le pétrole brut Brent, la norme internationale, s’est apprécié de 3,08 $ pour atteindre 42,53 $ le baril.

Le dollar a grimpé à 104,38 yens japonais, contre 103,35 en fin de journée vendredi. L’euro est passé de 1,1875 $ à 1,1889 $.

___

Alice Fung, de Hong Kong, a contribué à la rédaction de ce rapport.

Cet article a été rédigé par YURI KAGEYAMA de The Associated Press et a été autorisé légalement sous licence par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez envoyer toutes vos questions sur les licences à legal@industrydive.com.


Les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, de frais et des charges. Veuillez lire le prospectus ou la notice d’offre d’un fonds et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Les fonds ne sont pas garantis, leur valeur est appelée à fluctuer fréquemment et les investisseurs pourraient réaliser un profit ou subir une perte. Le rendement passé pourrait ou non être reproduit.

Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

433363-v20201111

Close Search