Cotisations au RPC : combien recevrai-je du RPC lorsque je prendrai ma retraite?

Le Régime de pensions du Canada (RPC) est un régime de pensions de retraite administré par le gouvernement fédéral. Il vise à offrir aux travailleurs canadiens une source de revenus garantis à la retraite.

Comment fonctionne le RPC?

Pendant que vous travaillez, vous cotisez au RPC au moyen de retenues régulières sur votre chèque de paie. Les prestations du RPC peuvent commencer dès l’âge de 60 ans et durer jusqu’à la fin de votre vie. Tout le monde ne reçoit pas le même montant de prestation. Le montant de vos prestations du RPC dépendra d’un certain nombre de facteurs, y compris du nombre d’années pendant lequel vous avez cotisé et de combien vous avez cotisé au RPC pendant que vous travailliez.

Qui cotise au RPC?

Si vous avez plus de 18 ans et que vous travaillez au Canada (à l’extérieur du Québec), il est très probable que vous cotisiez au Régime de pensions du Canada. Il y a des exceptions, que j’expliquerai de manière plus approfondie plus tard, mais sachez que la grande majorité des travailleurs canadiens cotisent au RPC. Au Québec, c’est le Régime des rentes du Québec (RRQ) qui s’applique. Il est très semblable au RPC, à quelques exceptions près.

Quelle est la cotisation maximale au RPC pour 2021?

Pour 2021, le taux de cotisation des employés au RPC est de 5,45 % des revenus entre 3 500 $ et 61 600 $. Les employeurs sont tenus de verser une cotisation de contrepartie de 5,45 %; la cotisation maximale pour 2021 est donc de 3 166,45 $ chacun. Si vous êtes travailleur autonome, vous pouvez également bénéficier du RPC, mais il vous incombe de verser les cotisations de l’employeur et de l’employé pendant que vous travaillez.

Comme les cotisations au RPC cessent sur tout revenu de plus de 61 600 $, il s’agit du maximum des gains annuels ouvrant droit à pension. C’est pourquoi de nombreux travailleurs voient leur salaire net augmenter à un moment donné au cours de l’année. Les cotisations au RPC sont plafonnées et sont suspendues jusqu’au début de l’année suivante.

Mais assez parlé des cotisations au RPC. Vous vous demandez probablement comment vous profitez de tout cela quand vient le temps de recevoir vos prestations du RPC. Examinons de plus près le fonctionnement du RPC après votre retraite.

Comment vais-je bénéficier des cotisations au RPC?

En cotisant au RPC, vous assurez la viabilité d’importantes prestations gouvernementales lorsque vous en aurez besoin plus tard dans votre vie. Qui plus est, à mesure que vos cotisations au RPC augmentent en même temps que votre revenu (jusqu’à concurrence du maximum des gains annuels ouvrant droit à pension), vous devenez admissible à une prestation plus élevée lorsque vous commencez à la recevoir.

En tant que cotisant au RPC, il y a quatre principales prestations auxquelles vous pourriez devenir admissible à un moment donné dans l’avenir, soit la pension de retraite, la prestation après retraite, les prestations d’invalidité et la prestation de décès.

La pension de retraite

La pension de retraite du RPC est une prestation mensuelle conçue pour remplacer une partie de votre revenu d’emploi après votre retraite. Pour être admissible à une pension de retraite, vous devez être âgé d’au moins 60 ans et avoir versé au moins une cotisation admissible au RPC pendant vos années de travail.

Votre prestation du RPC n’est pas déclenchée automatiquement. Vous devez en faire la demande lorsque vous êtes prêt à commencer à toucher des prestations. Cela s’explique en partie par le fait que vous pouvez choisir quand commencer à toucher des prestations du RPC. Vous pouvez recevoir une prestation non réduite à l’âge de 65 ans ou choisir un montant inférieur plus tôt. La prestation est réduite d’un certain pourcentage en fonction du nombre de mois où vous touchez des prestations du RPC avant l’âge de 65 ans. Vous pouvez également choisir de recevoir une prestation accrue après l’âge de 65 ans. La prestation est alors augmentée d’un certain pourcentage en fonction du nombre de mois où vous commencez à toucher la prestation du RPC après 65 ans. Si, à 70 ans, vous n’avez toujours pas commencé à recevoir la prestation, celle-ci sera déclenchée automatiquement.

La prestation après retraite

De nos jours, de plus en plus de Canadiens choisissent de continuer à travailler après l’âge de 60 ans. Lorsque cela se produit, ils peuvent choisir de toucher des prestations du RPC pendant qu’ils continuent de travailler. Toutes les cotisations qu’ils versent jusqu’à l’âge de 70 ans seront affectées à leurs prestations après retraite. Les cotisations au RPC cessent à 70 ans, même si vous continuez à travailler.

Les prestations d’invalidité

Si vous avez moins de 65 ans, que vous avez cotisé au RPC et que vous avez une déficience mentale ou physique, vous pourriez être admissible à une prestation d’invalidité du RPC. Votre invalidité doit être suffisamment grave pour vous empêcher d’exécuter des tâches professionnelles normales ou être considérée comme étant de longue durée et indéfinie, ce qui pourrait réduire votre espérance de vie.

Si vous recevez la prestation d’invalidité et que vous êtes le parent d’un enfant mineur ou d’un enfant adulte de 18 à 25 ans qui fréquente un établissement d’enseignement postsecondaire, votre enfant peut être admissible à une prestation en vertu du RPC : la prestation d’enfant de cotisant invalide. Il peut aussi recevoir une prestation si vous décédez.

La prestation de décès

La prestation de décès du RPC est un paiement unique versé à la succession d’un cotisant au RPC. Lorsque cela se produit, le représentant autorisé de la succession est celui qui administre la prestation de décès pour le compte de la succession.

En l’absence d’une succession (lorsqu’il n’y a pas de testament et qu’aucun représentant autorisé n’a été nommé), la partie responsable du paiement des frais funéraires est admissible à la prestation de décès et peut la demander pour aider à payer les frais d’inhumation, etc. Tous les cotisants admissibles au RPC reçoivent un montant forfaitaire de 2 500 $ comme prestation de décès.

En plus de la prestation de décès du RPC, pourriez être admissible à une pension de survivant ou une prestation d’enfant de moins de 25 ans.

Quel est le montant maximal de la prestation du RPC pour 2021?

Si vous étiez admissible à la prestation maximale du RPC en 2021, vous recevriez 1 203,75 $ par mois, ou 14 445,00 $ par année. Malheureusement, la plupart des Canadiens reçoivent un montant inférieur; en fait, la prestation mensuelle moyenne du RPC se chiffre plutôt à 619,44 $.

Il y a plusieurs raisons à cela, la principale étant que de nombreux Canadiens ne gagnent pas le maximum des gains annuels ouvrant droit à pension pendant toutes leurs années de travail. Un autre facteur est que de nombreux Canadiens demandent des prestations du RPC avant l’âge de 65 ans, ce qui se traduit par une réduction des prestations mensuelles.

Pour être admissible à la prestation maximale du RPC, il faut avoir cotisé au RPC pendant au moins 39 ans entre l’âge de 18 et 65 ans. Vous devrez également maximiser les cotisations pour la majorité de vos années de travail en gagnant le maximum des gains annuels ouvrant droit à pension (61 600 $ en 2021).

Quand la prestation du RPC est-elle versée chaque mois?

Quand la prestation du RPC est-elle versée chaque mois?
Les prestations du RPC sont versées le 3e jour ouvrable avant la fin de chaque mois. De nos jours, la plupart des Canadiens reçoivent les fonds par dépôt direct dans leur compte bancaire.

Quand devrais-je commencer à toucher la prestation du RPC?

Il n’y a pas de réponse parfaite à cette question, car la situation de chacun est différente. Si vous attendez jusqu’à 65 ans, vous recevrez une prestation mensuelle non réduite. Vous pouvez choisir de toucher la prestation dès l’âge de 60 ans, ou n’importe quand d’ici vos 65 ans, mais elle sera réduite pour chaque mois précédant vos 65 ans.

Si vous avez d’autres sources de revenus suffisantes et que vous n’avez pas besoin du RPC pour subvenir à vos besoins quotidiens, il pourrait être avantageux d’attendre jusqu’à l’âge de 65 ans. Par contre, si vous prenez votre retraite avant 65 ans et que vous comptez sur le RPC pour compléter votre revenu de retraite, il serait peut-être préférable de le prendre plus tôt. Inversement, si vous vous tournez vers le RPC après l’âge de 65 ans, vos prestations mensuelles augmenteront tous les mois après l’âge de 65 ans. Vous pouvez attendre jusqu’à l’âge de 70 avant de recevoir les prestations du RPC.

Ce ne sont toutefois que des recommandations. Certains croient qu’il est préférable de commencer à toucher des prestations du RPC le plus tôt possible, surtout s’ils ont une espérance de vie réduite. Mais les gens vivent plus longtemps que jamais de nos jours, de sorte qu’il pourrait être avantageux d’attendre et de percevoir des prestations plus généreuses.

Avant de présenter une demande au RPC, je vous recommande fortement de consulter un professionnel de la planification de la retraite qui peut vous aider à prendre la meilleure décision.

Comment puis-je présenter une demande au RPC?

La façon la plus rapide de présenter une demande au RPC consiste à remplir une demande en ligne. Selon l’ARC, le délai de traitement des demandes en ligne est de 7 à 14 jours. Vous pouvez également présenter une demande en personne à un bureau de Service Canada ou par la poste, mais le délai de traitement est beaucoup plus lent de cette façon, et peut aller jusqu’à quatre mois. Quelle que soit la méthode choisie, il est toujours bon de présenter une demande bien avant que vous prévoyiez de commencer à recevoir des prestations du RPC.

Changements à venir aux taux de cotisation au RPC

Pour assurer la viabilité du RPC pour les générations futures, le gouvernement fédéral a récemment annoncé des changements aux taux de cotisation au RPC pour les années à venir. Comme je l’ai déjà mentionné, le taux de cotisation pour 2021 est de 5,45 %, mais il passera à 5,95 % d’ici 2023.

À compter de 2024, une nouvelle limite supérieure sera établie, et les employés qui gagnent plus que le maximum des gains annuels ouvrant droit à pension devront cotiser 4 % de leurs revenus entre ce montant et la nouvelle limite supérieure. On ne pourra pas profiter pleinement de ces changements avant 2065, mais les augmentations commenceront bien avant cette date.

Dernières réflexions sur les prestations du RPC

Même si vous êtes admissible à la prestation maximale du RPC à votre retraite, elle sera loin d’être suffisante pour profiter d’une retraite confortable. Autrement dit, on ne peut pas ignorer d’autres formes d’épargne-retraite. Incluez le RPC dans la planification de votre retraite, mais assurez-vous aussi de cotiser à votre REER, à votre CELI, ainsi qu’à un régime de retraite d’entreprise, si vous en avez un. Par ailleurs, travailler avec un conseiller en placements pour élaborer un plan de retraite confortable est toujours judicieux.

Cet article a été rédigé par Tom Drake de MapleMoney et a été autorisé légalement sous licence par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez adresser toutes les questions sur les licences à legal@industrydive.com.


Les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, de frais et de charges. Veuillez lire le prospectus ou la notice d’offre d’un fonds et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Les fonds ne sont pas garantis, leur valeur est appelée à fluctuer fréquemment et les investisseurs pourraient réaliser un profit ou subir une perte. Le rendement passé pourrait ou non être reproduit.

Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

434865-v20201116

Close Search