Trois façons pour un conseiller en placements d’ajouter de la valeur

Basé sur un article de fond de nos partenaires des États-Unis

Obtenir de l’aide pour investir, gérer l’impôt et protéger sa famille peut valoir la peine. Les finances sont un domaine complexe : choix multiples, terminologie compliquée et enjeux importants. Beaucoup de gens préfèrent s’en charger eux-mêmes, mais il peut être utile de se faire aider par un conseiller en placements. Évidemment, ces conseils ont un prix. Est-ce que cela en vaut la peine? C’est une décision que chaque personne doit soupeser, mais il y a des avantages à faire affaire avec un conseiller.

« Une relation bien établie avec un conseiller en placements peut représenter un énorme avantage pour une personne et ses proches, affirme Peter Bowen, vice-président, Recherche sur la retraite et la fiscalité. « Un conseiller en placements peut non seulement vous éviter d’être pris de court par les risques et de commettre de graves erreurs, mais il peut aussi vous aider à comprendre vos options, à envisager plus clairement votre situation financière et à établir des plans solides, compte tenu de vos circonstances, de vos objectifs et de votre situation fiscale. »

3 ways a financial professional can add value

1. Conseils en placement

Les nouvelles du soir incluent toujours une mention sur l’évolution des indices S&P/TSX ou Dow Jones. Bien que ces indices de référence généraux soient utiles pour évaluer le rendement des placements, en réalité la plupart des investisseurs n’arrivent pas à égaler la performance du « marché ». La société de recherche indépendante DALBAR estime que l’investisseur en actions moyen aux États-Unis accuse un retard de près de quatre points de pourcentage annuellement, tandis que Morningstar a calculé que l’écart de rendement annuel entre l’ensemble des investisseurs dans des fonds communs de placement et un fonds commun de placement moyen avait varié entre 0,55 % et 2,5 % au cours des dernières années1. L’une des principales raisons expliquant ces écarts : des décisions prises au mauvais moment.

Poussés par la peur et la cupidité, les investisseurs ont généralement tendance à acheter les titres qui ont pris de la valeur et à vendre ceux qui ont décliné. Malheureusement, ces décisions sont souvent prises au mauvais moment et nuisent au rendement.

3 ways a financial professional can add value

Un conseiller en placements peut vous aider à établir et à suivre une méthode de placement disciplinée qui évite ces décisions prises sous le coup de l’émotion. Cela inclut notamment une répartition de l’actif appropriée pour vous aider à atteindre un objectif précis. Les recherches ont prouvé que la répartition de l’actif est un important vecteur de rendement au sein d’un portefeuille. Le choix d’une répartition de l’actif appropriée dépend de votre objectif, de votre horizon de placement, de votre situation et de votre tolérance au risque. Par contre, ce n’est pas nécessairement facile à faire. Selon les données des régimes d’épargne d’employeurs administrés par Fidelity aux États-Unis, seulement environ la moitié des investisseurs qui s’en chargent eux-mêmes ont une répartition de l’actif relativement acceptable2.

Une répartition appropriée des placements est cruciale dans la mesure où elle reflète le risque et la volatilité que vous pouvez tolérer. L’essentiel consiste à bâtir un portefeuille qui peut surmonter les hauts et les bas du marché.

« Nous ressentons tous les mêmes émotions, mais laisser celles-ci dicter notre conduite donne rarement les meilleurs résultats en matière de finance, affirme M. Bowen. Un conseiller en placements chevronné peut agir comme une force stabilisatrice durant les périodes de tension en vous incitant à rester fidèle à un plan qui reflète votre situation et votre attitude face au risque et en vous aidant à naviguer les marchés afin de réaliser vos objectifs. »

2. Comprendre les règles fiscales

L’impôt et les règles qui s’y rattachent sont complexes, mais un conseiller en placements peut vous aider.

De simples conseils pour déterminer quels placements devraient être détenus dans quels comptes peuvent faire une grande différence. Quels placements conviennent le mieux à un CELI? À un régime enregistré d’épargne-retraite? Comme les divers types de placements sont soumis à des règles fiscales différentes et que chaque type de comptes offre des avantages fiscaux différents, une stratégie permettant de faire les bons choix peut réduire la charge fiscale de l’ensemble de vos placements. Ces décisions de répartition de l’actif peuvent être complexes, mais un conseiller en placements peut vous guider.

« Un conseiller en placements peut aider à gérer votre situation fiscale à long terme, ce qui peut être un élément crucial pour maximiser les liquidités, surtout quand vient l'heure de la retraite », affirme M. Bowen.

3. Planification financière pour la vie

Faire affaire avec un conseiller en placements permet aussi de gérer les risques et les besoins de votre famille au fil du temps. Cela inclut l’établissement d’un régime d’épargne-retraite, la gestion de l’incidence financière des enfants et des parents aux différentes étapes de la vie et la protection de vos propres objectifs financiers à long terme contre un risque indu.

Un conseiller en placements peut vous aider à maîtriser les complexités de l’épargne et des dépenses à la retraite en déterminant combien vous devriez épargner et dans quels comptes, et par la suite, combien vous devriez retirer et quels comptes et options de placement vous devriez utiliser pour produire un revenu.

Il peut aussi s’assurer que votre plan continue de respecter vos objectifs en vous aidant à gérer les changements dans votre vie et à éviter les principaux risques. Cela peut se traduire par des modifications à votre stratégie afin de subvenir aux besoins de vos enfants – et de vos parents vieillissants – aux différentes étapes de la vie, ou encore par des mesures pour protéger votre famille des principales embûches. Les problèmes de santé sont une cause fréquente de retraite précoce et ils peuvent compromettre vos plans. Un conseiller en placements peut concevoir avec vous un plan pour protéger vos proches.

Un conseiller en placements de confiance peut aussi aider votre famille. Dans de nombreuses familles, une seule personne est responsable de prendre les décisions liées aux placements et de gérer l’argent. Toutefois, à mesure que vous vieillissez, les risques d’invalidité et de décès augmentent. Ce n’est pas une perspective très agréable à envisager, mais qui pourrait aider votre conjoint ou vos enfants à gérer votre situation financière si vous n’étiez plus en mesure de le faire?

Travailler avec un conseiller en placements compétent qui comprend votre situation financière peut faciliter cette transition pour vos proches. Un expert peut aussi apporter un point de vue impartial dans les discussions familiales délicates afin de déterminer, par exemple, qui prendra les décisions et comment votre argent sera géré lorsque vous ne serez plus là.

« Nos recherches aux États-Unis montrent que sept enfants majeurs sur dix estiment important d’être informés de la situation financière de leurs parents, et un sur trois pense qu’il aurait besoin d’en savoir plus, constate M. Bowen3. Un conseiller en placements peut participer à ces discussions et intervenir au moment opportun en fournissant l’information et les conseils dont vous et votre famille avez besoin pour faire face aux changements à mesure que vous vieillissez. »

3 ways a financial professional can add value



À l’intention des investisseurs canadiens Réservé aux clients canadiens éventuels et aux investisseurs institutionnels. Offert dans toutes les provinces du Canada par Fidelity Investments Canada s.r.i. conformément aux lois sur les mobilières en vigueur. Avant d’investir dans un fonds, veuillez prendre en considération ses objectifs de placement, ses risques, ses frais et ses dépenses. Adressez-vous à Fidelity pour obtenir un prospectus ou, s’il est disponible, un prospectus simplifié, contenant cette information. Lisez-le attentivement.

Les opinions contenues aux présentes ont été exprimées à la date indiquée, d’après l’information disponible à ce moment-là, et sont appelées à changer en tout temps en fonction de l’évolution des marchés et d’autres facteurs. À moins d’indication contraire, ces opinions sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Fidelity Investments ou de ses sociétés affiliées. Fidelity décline toute obligation de mettre à jour l’information fournie dans le présent document.

Tout placement comporte un risque, y compris un risque de perte.

Le rendement passé n’est pas une garantie des résultats futurs.

1. Étude de DALBAR : Les résultats cités sont tirés du rapport « 2015 Quantitative Analysis of Investor Behavior for investment performance from January 1, 1985, to December 31, 2014 ». DALBAR est une société de recherche en finance indépendante établie à Boston. À partir des données mensuelles sur les fonds fournies par l’Investment Company Institute, QAIB calcule le rendement des investisseurs comme étant la variation des actifs, après déduction des ventes, des rachats et des échanges. Étude de Morningstar : Les études « Mind the Gap » 2014 et 2015 comparent le rendement des investisseurs pondéré en fonction des actifs sur 10 ans et le rendement moyen sur 10 ans.

2. Données au 31 décembre 2015. La répartition de l’actif est établie en fonction d’une pondération en actions correspondant à celle du Fidelity Freedom Fund dans une fourchette de +/- 10 % et d’un âge de la retraite hypothétique de 67 ans. Toutes les données sont tirées de l’analyse de Fidelity de 22 000 régimes d’entreprises à cotisations déterminées (incluant des régimes à cotisations déterminées vendus par des conseillers) et de 13,6 millions de participants.

3. Le sondage a été effectué au moyen d’entrevues en ligne de 20 minutes auprès d’un total de 1 043 enfants majeurs. Les entrevues ont été effectuées entre le 14 octobre et le 2 novembre 2015. Les enfants majeurs devaient être âgés d’au moins 30 ans et avoir un parent vivant âgé d’au moins 60 ans. Leurs parents devaient également détenir un actif d’au moins 500 000 $ et faire affaire avec un conseiller en placements.

Les indices ne font l’objet d’aucune gestion. Il n’est pas possible d’investir directement dans un indice.

L’indice S&P 500 est un indice pondéré en fonction de la capitalisation boursière qui comprend 500 actions ordinaires choisies en fonction de la taille du marché, des liquidités et de la représentation sectorielle pour représenter le rendement des actions américaines.

L’indice Dow Jones des valeurs industrielles (DJIA) est une moyenne pondérée en fonction du prix des 30 actions les plus importantes négociées à la Bourse de New York ou au Nasdaq.

Veuillez lire le prospectus ou la notice d'offre d'un fonds ou d’un mandat et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.  

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

814980.1.0