L'ABC des fonds communs de placement

Qu’est-ce qu’un fonds commun de placement?

Un fonds commun de placement regroupe l’argent d’un grand nombre de personnes afin qu’il soit investi en leur nom par un gestionnaire de portefeuille professionnel. Les profits récoltés, tout comme les pertes subies, sont répartis entre tous les membres du groupe.

Dans quoi investissent les fonds communs de placement?

Il existe des fonds communs de placement dans pratiquement toutes les catégories possibles de titres – des obligations d’État ou de sociétés aux sociétés minières ou immobilières, en passant par les entreprises étrangères. Les fonds communs de placement peuvent être structurés soit pour procurer un revenu régulier, soit pour viser la croissance à long terme, soit encore pour combiner ces deux objectifs de façon équilibrée. Bien qu’il existe des milliers de formes de placements, ils se classent essentiellement en trois catégories. 

  1. Les titres de participation ou actions, sont des parts dans une société;
  2. Les titres à revenu fixe, y compris les obligations, représentent l’engagement d’une entreprise ou d’un gouvernement de rembourser un montant, habituellement avec un intérêt sur cette somme; 
  3. Les liquidités ou quasi-espèces sont des placements à court terme. Les investisseurs choisissent généralement ce type de placement s’ils prévoient avoir besoin de récupérer rapidement leur argent ou s’ils attendent que la conjoncture du marché s’améliore avant d’investir ailleurs.

Comment un placement me permet-il de gagner de l’argent?

Vos titres vous permettent de gagner de l’argent de deux manières.

  1. La valeur des parts fluctue en fonction de la valeur des placements détenus par le fonds. Si vous vendez vos parts à un prix supérieur à celui que vous avez payé à l’achat, vous réalisez un profit;
  2. Les titres à revenu fixe versent un intérêt et certaines actions versent un dividende, c'est-à-dire une portion des profits de l’entreprise, le cas échéant. Certains fonds communs de placement partagent ces profits (ils font une « distribution ») à intervalles réguliers. Sinon, les profits peuvent être réinvestis dans le fonds, vous procurant ainsi des parts additionnelles.

Pourquoi investir dans un fonds commun de placement?

Gestion professionnelle : toutes les décisions de placement sont prises par des experts. Ils font ce travail à plein temps et ils disposent de renseignements et de recherches qui ne sont pas à la portée des particuliers; ils sont par conséquent plus aptes à prendre des décisions judicieuses.

Diversification : les fonds communs de placement permettent d'investir dans plusieurs domaines puisqu’ils détiennent en principe divers placements. Il s’agit d’un procédé éprouvé pour se protéger des fluctuations des marchés. De plus, vous pouvez ainsi participer à des placements dont le prix serait prohibitif autrement.

Accès facile à votre argent : si vous avez besoin de votre argent, vous pouvez vendre vos parts n’importe quand, ou presque. Toutefois, selon la conjoncture du marché, il est possible que le produit de la vente soit inférieur au prix payé à l’achat.

Tenue des livres : les sociétés de fonds communs de placement vous fournissent régulièrement des rapports financiers, des relevés d’impôt et des relevés de compte qui vous aident à assurer le suivi de vos placements.
 

Comment acheter des parts d’un fonds commun de placement?

Vous devez d’abord déterminer quel type de placement vous désirez et quel montant vous voulez investir au départ et ensuite de façon régulière. Vous pouvez acheter des parts de fonds, notamment de fonds Fidelity, auprès de n’importe quel courtier inscrit.

S’ils ne sont pas eux-mêmes courtiers inscrits, les conseillers financiers en connaissent généralement; ils peuvent donc vous aider à prendre vos décisions de placement, puis ils achètent les parts des fonds appropriés dans votre cas.

Y a-t-il des coûts?

Lorsque vous achetez des parts d’un fonds commun de placement, la personne qui vous les vend perçoit une commission, autrement dit des frais de vente ou des frais de souscription. Vous avez le choix entre deux sortes de frais de souscription; ces frais correspondent à un pourcentage du montant de l’achat initial dans les deux cas.

  • Frais de souscription initiaux (FSI) : vous payez la commission lorsque vous achetez vos parts de fonds communs de placement;
  •  Frais de souscription différés (FSD) : vous ne payez la commission que lorsque vous vendez vos parts. Ce pourcentage diminue généralement avec le temps; il est donc possible que vous n’ayez rien à payer si vous conservez vos parts assez longtemps.

Les coûts propres à la gestion du fonds, c'est-à-dire le ratio des frais de gestion, comprennent des frais de gestion, des droits de courtage, des frais de vérification, des frais juridiques et d’autres frais d'exploitation.

609520.1.0